Martti Ahtisaari : homme politique finlandais ayant reçu le prix Nobel de la paix en 2008


Partager




Martti Ahtisaari est un homme politique de nationalité finlandaise qui est né le 23 juin 1937 à Viipuri, plus précisément en Carélie. Connu dans le monde de la diplomatie internationale, Martti Oiva Kalevi Ahtisaari de son vrai nom était à la tête de l'Exécutif finlandais de 1994 à 2000. Mais ce sont surtout ses actes de médiation au sein des Nations Unies qui ont forgé la réputation de cet homme influent. Le Prix Nobel de la paix lui a été offert en 2008 en récompense à ses engagements et ses actions pour la paix entre les nations.



Né d'un père norvégien mais naturalisé finlandais et d'une mère finlandaise d'ailleurs, Martti Ahtisaari vécut avec sa mère pendant la guerre d'Hiver alors que son père s'est enrôlé en tant que mécanicien. En 1952, le jeune homme poursuit des études qui seront récompensées par un diplôme d'enseignant du premier degré. De 1960 à 1963, il était responsable des cours d'éducation physique dans les classes gérées par la YMCA dont il était membre actif. Il a passé ces trois années à Karachi au Pakistan. En 1963, il revient en Finlande pour faire profiter son enseignement dans la capitale. En même temps, il milite pour des organisations qui oeuvrent pour les pays du Tiers-monde. Mais il ne s'arrête pas en de si bonne voie et fait évoluer les choses en entrant deux ans après au Bureau de l'aide au développement, une division du ministère des Affaires Etrangères de son pays. La carrière diplomatique de Martti Ahtisaari fit un bon lorsqu'il est nommé ambassadeur de son pays à Tanzanie par le président Urho Kekkonen en 1973. Par la suite, il se fait un digne représentant de son peuple auprès des Somaliens, les Mozambiquiens et des Zambiens.


Les années 1973 à 1977 sont marquées par ses relations avec le SWAPO, une organisation indépendantiste du Sud-ouest africain. Ses actions en Afrique se poursuivent et de 1977 à 1981, il devient le Commissaire des Nations Unies pour la Namibie puis sous-secrétaire général des Nations Unies pour l'Administration. A cette époque, la Namibie est sous l'administration de l'Afrique du Sud et les Nations Unies étaient en faveur de son indépendance. Il avait également pour fonction la représentation du Secrétaire Général des Nations Unies en Namibie.


En 1978, il emmena sa famille vivre avec lui à New York où se situe le quartier général des Nations Unies. C'est notamment grâce à l'ardeur des tâches de Martti Ahtisaari en collaboration avec le SWAPO et l'OUA que l'indépendance de la Namibie est prononcée en 1990. L'année précédente, le diplomate finlandais part pour la Namibie en compagnie de 8000 casques bleus pour agencer la transition vers l'autonomie du pays et les premiers suffrages libres de 1989. Cette action lui a valu la nomination en tant que citoyen namibien honoraire. Nommé ministre des Affaires Etrangères dans son pays en 1991, il poursuivit toutefois ses actions de médiation auprès des Nations Unies et fut élu par la suite Secrétaire général de cette organisation. En 2000, Ahtisaari laisse la présidence à Tarja Halonen et préfère se concentrer sur des oeuvres internationales comme la fois où il a été envoyé par le gouvernement britannique sur une mission d'inspection du désarmement de l'IRA en Irlande du nord. Il fait aussi partie de la délégation envoyée par le Secrétaire Général des Nations Unies pour trouver une solution à la crise humanitaire qui sévit dans la corne de l'Afrique en juin 2003.
martti ahtisaari


Ahtisaari a lui-même fondé une organisation non gouvernementale dénommée « Crisis Management Initiative », une organisation qui a pour but de promouvoir la paix dans les contrées du monde où le trouble sévit. Son organisation est à l'origine des négociations de pays entre le gouvernement indonésien et les séparatistes en Aceh, au mois d'août 2005. Le 2 octobre 2008, Martti Ahtisaari reçoit le prix Houphouët-Boigny de l'UNESCO. Le prix Nobel de la paix qu'il mérite amplement lui est enfin décerné le 10 octobre 2008 après des années de postulation. La supervision des négociations sur le statut du Kosovo en novembre 2005 est un des faits marquants de sa carrière. Cela a poussé les Indépendantistes à se rassembler et exhiber une image de lui en pantin. Mais Ahtisaari est déjà habitué de ces excentricités puisqu'en Finlande, les initiales de son nom donnent « MOKA » qui signifie en argot « erreur », ce qui est fréquemment employé par ses adversaires. Ses amis, quant à eux, l'appellent affectueusement « MARA ».

Le Samedi 15 Novembre 2008 à 09:15
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  politique, sciences po, hommes politiques Politique : une science qui rassemble et divise à
la fois



fleche Voir les autres articles commençant par M
 
Articles précédents :
  •  Allergie au pollen : comment la prévenir ?
  •  Vaccin contre le SIDA : où en sont les recherches ?
  •  TV sur PC : comment faire ?
  •  Bas nylon et collants : un détail qui révèle la féminité...
  •  Frank Costello : un des plus grands mafieux du 20ème siècle...

Articles suivants :
  •  Le Super-Etendard : célèbre un avion de combat français...
  •  Concombre : allié de votre santé mais aussi de votre beaut...
  •  L'érable : meilleur des sucres qui nous offre d'autres ato...
  •  Femme enceinte : adoptez les bons gestes pour être en form...
  •  Gilet fluo et triangle de pré-signalisation




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   international International
   politique Politique



Martti Ahtisaari est un homme politique de nationalité finlandaise qui est né le 23 juin 1937 à Viipuri, plus précisément en Carélie. Connu dans le monde de la diplomatie internationale, Martti Oiva K...