Le marché obligataire : c'est quoi ?


Partager




Le marché obligataire est un marché de crédit où les Etats, les grandes sociétés, les fonds souverains et les investisseurs particuliers interviennent pour prêter ou emprunter des sommes d'argent importantes. La rentabilité des prêts y est quasi-certaine. Quand l'acteur demande un crédit, on parle d'emprunt obligataire tandis que l'offre de crédit est appelée émission obligataire. Des agences de notation attribuent des notes aux entreprises et entités qui interviennent dans ce marché. Ces commentaires suggèrent la solvabilité des produits obligataires en circulation.



Moody's, Standard and poor, ou Fitch ratings sont autant d'enseignes qui notent la sécurité procurée par une émission obligataire, par exemple : AAA pour une sécurité maximale, BBB pour une qualité moyenne, CCC pour les produits spéculatifs, DDD pour un produit à risque, etc.. Les produits échangés sur le marché obligataire peuvent être classés en deux catégories : les obligations et les produits dérivés. Ce dernier comprend les futurs suremprunts d'Etats, les swaps, les crédits default swaps et tout autre dérivé du crédit. Les obligations varient suivant le risque qui les accompagne : celles émises par les Etats développés sont réputées sans risques. Ce critère est défini comme raisonnable pour les obligations émises par les Etats moins développés ou endettés, les organismes publics et les entreprises. On associe aux Etats émergents un risque de crédit élevé. Les produits en circulation sur le marché obligataire se distinguent également par leur durée de vie qui peut être à long ou à court terme, c'est-à-dire qu'elle peut aller de 0 à 30 ans, et même atteindre les 50 ans.


Deux types de marchés coexistent sur le marché obligataire : notamment le marché primaire et le marché secondaire qui se distinguent par des obligations émises récentes. Le primaire concerne les nouvelles émissions tandis que le marché secondaire est occupé par les obligations déjà en circulation. Toutes les transactions effectuées sur le marché obligataire sont assorties de taux d'intérêts qu'on appelle le coût du crédit.


Contrairement aux taux d'intérêts lors de prêts bancaires qui engagent des calculs complexes et des primes de risques, ce taux se fixe sur l'équilibre entre l'offre et la demande. Il est élevé quand les emprunts sont supérieurs aux émissions et inversement. La concurrence entre les produits obligataires se joue sur le niveau du taux d'intérêt ou « crédit spread ». Le marché obligataire est un marché à risque et les taux d'intérêts y connaissent de grosses fluctuations. Pour les obligations récentes par exemple, le taux connaît une tendance à la baisse et augmente ou se stabilise pour les anciennes. Le choix de l'acquisition doit ainsi être bien pensé pour en tirer la meilleure plus value, mais la patience est également de mise. Le profit potentiel dépend de la capacité de l'épargnant à garder l'obligation pour la revendre ensuite à un meilleur cours. Celle-ci est plus rentable en fin de vie, c'est-à-dire, plusieurs années après son émission. Toutefois, pour plus de sûreté, il existe ce qu'on appelle une obligation à taux fixe. Cette dernière fournit un revenu régulier pour toute la durée de son existence.
marche obligatoire


Certains acteurs spéculent sur le marché obligataire, ils acquièrent des émissions à taux bas et répondent à celles à taux élevés. En procédant ainsi, ils tirent profit de la différence entre les taux d'intérêts. Et comme les bons et les mauvais payeurs cohabitent sur le marché obligataire, le risque d'impayé est plus grand et omniprésent sur le marché. Bien faire attention aux informations qui circulent permet toutefois de l'éviter. Les taux d'intérêts élevés et les notations des analystes peuvent également être trompeurs : il ne faut pas perdre de vue que les emprunteurs paient les conseillers financiers pour leur attribuer des notes. Nous ne remettons pas en question la fiabilité des notations financières, mais il est conseillé de les traiter comme de simples informations et non comme une garantie de solvabilité. L'option la plus sûre consiste à investir dans des entités qu'on connaît bien et dont on a suivi l'évolution, même si un taux d'intérêt n'est pas plus attractif qu'un autre. Bref, le marché obligataire est un marché où d'importantes sommes d'argent, de l'ordre de 1 810 milliards d'euros en 2000, sont échangées sous forme d'obligations et de produits dérivés du crédit. De nombreux acteurs y achètent ou y vendent différents types d'émissions obligataires. C'est un marché à risque dont la rentabilité des investissements est quasi-certaine et où le taux d'intérêt constitue le paramètre essentiel.

Le Jeudi 26 Mars 2009 à 15:27
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Prêts et Crédits Prêts et Crédits : trouver les meilleurs taux


fleche Voir les autres articles commençant par M
 
Articles précédents :
  •  Ingrid Chauvin : entrevue avec une maquilleuse devenue coméd...
  •  Le Commerce Solidaire : c'est quoi ?
  •  Juge des enfants : c'est qui ?
  •  John Galliano : créateur de mode et de parfums
  •  Modern jazz : mieux connaitre cette danse

Articles suivants :
  •  Grégoire : chanteur de '' Toi + Moi '' et '' Rue des Etoil...
  •  Juge d'instance : quel est son rôle ?
  •  Karim Achoui : retrouvez le verdict de cet avocat sur son ...
  •  Robert Badinter : l'homme qui abolit la peine de mort
  •  Travail du dimanche : entre projet de loi, code du travail...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   commerce economie Commerce économie



Le marché obligataire est un marché de crédit où les Etats, les grandes sociétés, les fonds souverains et les investisseurs particuliers interviennent pour prêter ou emprunter des sommes d’argent impo...