Maladie de Horton : définition et traitement


Partager




Touchant une majeure partie des personnes âgées, la maladie de Horton ou encore artérite temporale est une affection rare et encore mal connue du public. D'un point de vue médical, les artères situés spécifiquement en périphérie du cerveau et au niveau du front sont victimes d'une inflammation qui entraîne un rétrécissement de leur taille. Le flux sanguin s'en retrouve réduit et le malade souffre de complications de plus en plus douloureuses. Les tempes sont la partie du front habituellement affectée par le mal. Si cette localisation vaut à la maladie son nom d'artérite temporale, certains scientifiques ayant pu étudier d'autres cas dont les artères obstruées se trouvaient ailleurs ont adopté le terme d'artérite à cellules géantes. En médecine, cette qualification de cellules géantes indique notamment les cellules qui gênent les artères touchées. Les voies sanguines malades ne parviennent plus à délivrer convenablement le sang vers les différents organes du corps. L'on parle également de pathologie auto-immune lorsqu'il s'agit de maladie de Horton. Par définition, il s'agit d'une erreur de système immunitaire qui va provoquer la formation des cellules défensives au mauvais endroit.


Les fonctions immuno-défensives du corps vont quasiment s'attaquer aux artères comme lors des manifestations des rhumatismes et de la polyarthrite. Si certains spécialistes s'avancent à dire que les affections auto- immunes de ce genre trouvent leurs origines dans les gènes héréditaires, d'autres demeurent perplexes quant aux manifestations soudaines de ce mal. Les quelques études établies ont uniquement pu démontrer que la maladie de Horton concerne généralement plus les femmes que les hommes avec des symptômes plus fréquents chez les personnes d'origine africaine.


En termes simples, les scientifiques pensent que l'artérite temporale serait une prédisposition innée qui se déclencherait suite à une exposition à un agent particulier. Les premiers symptômes sont généralement associés à un début de grippe. Maux de tête, perte de poids et même fatigue chronique ou par vagues surviennent sans que le malade puisse en guérir. Cette première étape peut d'ailleurs durer de nombreux mois avant de s'aggraver. Les maux de tête s'accentuent et se localisent principalement au niveau de la nuque et de la tempe. Le moindre contact au niveau du crâne est douloureux tandis que l'amaigrissement physique est de plus en plus important. Chez certains patients, l'on peut noter un gonflement des artères situées de part et d'autre de la tête. Tout mouvement effectué par la tête est lourd et douloureux avec une difficulté notable à mâcher lors des repas. L'on rencontre même certains malades qui se retrouvent dans l'incapacité de parler tant le mouvement de la mâchoire est douloureux. Les médecins associent généralement cette sensibilité au manque d'oxygène causé par les artères bouchées. Les visions sont elles aussi réduites avec les images qui deviennent de plus en plus floues.
maladie horton


Cette diminution de la vue peut prendre des degrés très différents chez les malades mais l'on considère que l'absence de traitement engendrerait un aveuglement total. Certains patients examinés ont en effet commencé à ressentir les effets de la maladie de Horton par une cécité immédiate de l'oeil. Si les chocs cérébraux et vasculaires sont rares, ils ne comptent pas moins parmi les conséquences les plus graves auxquelles on puisse s'attendre à cause de la pathologie. Une biopsie est couramment effectuée pour bien définir les causes des manifestations les plus lourdes. Un examen clinique et physique méticuleux peut également guider les hypothèses ainsi qu'aiguillonner le médecin quant à l'étendue des dégâts déjà subis. Des prélèvements sanguins sont également effectués dans le but de définir s'il s'agit d'une maladie auto-immune ou non. Des traitements très efficaces sont disponibles pour soigner la maladie de Horton. Une prescription de corticostéroïdes servira entre autres à ralentir le système immuno-défensif du malade. La prednisone est un traitement ayant déjà fait ses preuves pour diminuer considérablement le nombre de cellules produites par le système immunitaire du corps. Les premiers soulagements sont très rapidement ressentis avec une vision retrouvée peu à peu et la diminution graduelle des maux de tête. Les prescriptions iront notamment en diminuant, le but premier étant d'administrer une dose d'attaque pour calmer l'inflammation des artères. Les récidives sont rares mais peuvent exister. Une augmentation provisoire des doses est généralement amplement suffisante pour en éliminer les nouvelles manifestations.

Le Dimanche 04 Juillet 2010 à 11:17
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  maladies, symptômes, traumatismes Les maladies et pathologies


fleche Voir les autres articles commençant par M
 
Articles précédents :
  •  Plomberie : cuivre ou PER ?
  •  Maladie de Raynaud : définition et traitement
  •  Maison en kit : définition
  •  Maladie de Charcot : symptômes et traitement
  •  Saisie-vente : procédure

Articles suivants :
  •  Furet domestique : comportement et entretien
  •  Dendrobium : culture et entretien
  •  Yucca : entretien de cette plante arbustive
  •  Comment céruser un meuble
  •  Terreau : comment bien choisir




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   maladie Maladie



Touchant une majeure partie des personnes âgées, la maladie de Horton ou encore artérite temporale est une affection rare et encore mal connue du public. D'un point de vue médical, les artères situés ...