Mal des montagnes : les premiers signes d'alerte ...


Partager




Quelque soit votre âge ou votre forme, vous pouvez souffrir un jour ou l'autre du mal aigu des montagnes. Mais certaines personnes atteintes de maladies cardiovasculaires non stabilisées, les femmes enceintes ou encore les jeunes enfants sont souvent plus sensibles au mal des montagnes. Le mal des montagnes apparaît au bout de quelques heures en altitude. Mais plus vous grimpez, plus le risque augmente. Par exemple si l'on s'aventure au-delà de 4000m, environ 75% des personnes en souffriront. Le mal des montagnes est une conséquence des effets de l'altitude sur l'organisme. En fait, au dessus de 1800 mètres, en plus du froid et du rayonnement solaire, l'oxygène de l'atmosphère diminue, les fréquences respiratoires et cardiaques s'accélèrent. Du coup, le corps a besoin d'un temps d'adaptation pour faire face à ce nouvel environnement sinon c'est la crise. Maux de têtes, nausées, insomnies, perte d'appétit, les premiers symptômes du mal des montagnes ne sont pas très alarmants mais doivent être pris au sérieux pour ne pas s'aggraver. D'autres symptômes peuvent s'ajouter aux premiers, comme une perte de l'équilibre, voire des troubles du comportement, des répétitions ou encore des essoufflements intenses.


Là, ce sont les premiers signes avant coureurs d'un oedème pulmonaire ou d'un oedème cérébral. C'est une urgence absolue : il faut redescendre au plus vite et traiter le mal rapidement sinon il est fatal dans plus de 40% des cas. Dans le cas des premiers symptômes du mal des montagnes, vous pouvez prendre du paracétamol ou de l'aspirine et faire une pause. Si votre état s'améliore, vous pouvez continuer la montée. Mais si les maux de tête persistent, il faut stopper la progression et attendre qu'ils s'estompent car votre état de santé peut devenir préoccupant.


Toutefois, si vous avez déjà été touché par le mal des montagnes, avant de partir votre médecin traitant peut vous prescrire un médicament spécifique : l'acétazolamide. Ce médicament stimule la ventilation pulmonaire et diminue considérablement les symptômes. Mais faites très attention car ce dernier ne protège pas contre un oedème pulmonaire ou cérébral. Vous pouvez éventuellement avant de partir demander à faire un « test à l'hypoxie » à l'hôpital, pour voir comment votre corps réagit face à un manque d'oxygène. Par contre si vous êtes déjà sur place, et que vous ressentez quelques malaises comme ceux suscités, ne grimpez pas trop vite. Cela pour laisser aux globules rouges le temps d'augmenter car ce sont eux qui véhiculent l'oxygène du sang et qui atténueront l'impact de l'altitude sur votre organisme. A partir de 3000 mètres pour limiter le risque de mal des montagnes, il est d'ailleurs recommandé de ne pas monter plus de 500 mètres par jour. De plus, buvez d'eau et optez pour une alimentation riche en glucides.
mal des montagnes



Le Mercredi 30 Janvier 2008 à 16:31
Article écrit par Mass ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par M
 
Articles précédents :
  •  Laver bébé : comment bien donner le bain à votre bébé ?...
  •  Biopsie : examen médical de précision
  •  Médecin Nutritionniste : comment devenir médecin nutritionni...
  •  Pink : célèbre chanteuse américaine pop rock...
  •  Obésité : quand le surpoids peut mettre la santé en danger...

Articles suivants :
  •  Jules César : histoire du dictateur au trône de l'Empire r...
  •  Les Hydrolats : c'est quoi ?
  •  Ouvrir un compte bancaire : les démarches à effectuer.....
  •  IRM : c'est quoi?
  •  Bluetooth : une technologie qui a révolutionné nos moyens ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   montagne Montagne
   formation sante Formation santé
   sante Santé
   acupuncture Acupuncture
   allergie Allergie



Si un séjour en montagne fait des plus grands biens, certaines personnes passionés d'altitudes ou tou simplement à la découverte des montagnes peuvent être victimes du mal des montagnes. Voici quelqu...