Lutte Ouvrière : mouvement pour les travailleurs fondé en 1936


Partager




Lutte Ouvrière a été fondée en 1936 par le militant David Korner et ses camarades quand ils n'ont pas été admis au sein du parti nouvellement créé par la SFIO. Le mouvement basé sur le Trotski prend de l'ampleur et de nouveaux membres intègrent le groupe face à certaines catégories de classe sociale prédominantes de l'époque. Plus tard, David Korner décide de créer une autre association suite à quelques désaccords au sein de la Lutte Ouvrière qu'il a fondée. C'est ainsi que l'Union communiste appelée UC voit le jour.



Son objectif est de se mettre en relation avec la classe ouvrière et de défendre les intérêts communs des ouvriers. Après quelques années, le groupe se scinde pour se reconstruire de nouveau. Il prend par la suite le nom Voix ouvrière en 1956 et le groupe est toujours composé de la même équipe. Mais David Korner, au lieu de reprendre la direction de l'équipe, décide de publier des articles relatifs à l'activité du groupe. Il travaille en partenariat avec le PCI Lambert pour lancer un journal racontant la vie de l'entreprise. La parution devient hebdomadaire et si Voix ouvrière comportait au début 4 pages, le journal fut plus tard publié en 8 pages. La révolte, qui a suivi la grève de 1968 lancée par les partisans du trotskisme associé à d'autres mouvements, a entraîné la dissolution du journal suivant un décret du 12 juin 1968 émanant des autorités. Ainsi, le mouvement a dû changer de nom pour pouvoir continuer les activités du parti. Les dirigeants ont repris l'ancien nom du groupe qui était Lutte Ouvrière. Le nombre des adhérents a largement augmenté, la qualité de la diffusion ainsi que la fréquence de publication ont été multipliées.


Une grande fête a été organisée à Presles, une commune située dans le val d'Oise, en 1971, à l'occasion de la célébration de la renaissance de la Lutte ouvrière. Lutte ouvrière est devenue une entité politique et a proposé la candidature d'Arlette Laguiller lors de l'élection présidentielle de 1974. Quelques années plus tard, Lutte ouvrière lance sa chaîne radiophonique et devient très populaire. Elle acquiert un grand succès sur les plans médiatique et politique.


Elle commence à participer à l'élection présidentielle à partir de 1973 mais son candidat n'obtient pas le suffrage requis. Des fois, il n'y a que l'électorat habituel qui soutient le candidat. 49 listes ont été émises par Lutte ouvrière lors des élections municipales organisées en 1995, mais elle n'obtient que 2,81 % des suffrages exprimés. En 2004, Lutte ouvrière s'associe à un autre parti trotskiste pour faire face à l'élection régionale, mais le résultat de vote n'est pas pour autant satisfaisant même s'il a légèrement augmenté par rapport aux années précédentes. En 2001, Lutte ouvrière décide de ne présenter que des listes autonomes lors des élections municipales organisées, afin de remédier aux inconvenances des partenariats suite à l'existence des réformes concernant le scrutin. Lors des élections de 2008, Lutte ouvrière n'utilise qu'un partenariat local avec les autres mouvements de gauche. Elle défend et soutient l'idée que le grand écart de la répartition des richesses et l'existence incommensurable des inégalités nécessitent le changement du système capitaliste.
lutte ouvriere


Elle propose alors l'application du modèle communiste pour que toute la population puisse gérer d'une façon plus démocratique les matériels de production à sa disposition et satisfaire ses besoins. Selon Lutte ouvrière, le modèle communiste proposé ne ressemble pas au style adopté par l'URSS car ce modèle serait basé sur la liberté et la démocratie. Le but consiste à donner à la population plus d'autonomie et de moyens pour mieux agir. Pour Lutte ouvrière, la force de travail réside au niveau même de la classe ouvrière. Cette entité occupe une grande importance dans la force et la capacité de production. Par conséquent, elle détient un rôle non négligeable dans la distribution des richesses. L'importance du travail est capitale pour pouvoir arriver à une telle réforme dans la société, et les moyens de production sont également importants. Selon Lutte ouvrière, les prolétariats ont besoin d'un parti pour les défendre et promouvoir leurs intérêts. Ainsi, Lutte Ouvrière prétend être à la fois ouvrière, révolutionnaire et communiste pour soutenir la raison d'être de ce parti politique qualifié d'extrême gauche.

Le Lundi 19 Janvier 2009 à 16:18
Article écrit par Toli ()




fleche Voir les autres articles commençant par L
 
Articles précédents :
  •  Mickey 3d : groupe de rock français
  •  NetCourrier : comment cela fonctionne ?
  •  OCRB : Office Central de Répression contre le Banditisme...
  •  Steganos : pour changer son ip
  •  Nidecker : fabricant de snowboards

Articles suivants :
  •  Amazon MP3 : qu'est-ce que c'est ?
  •  Millesia : marque de lingerie de luxe
  •  Peau en bonne santé : comment faire ?
  •  Le patrimoine local du Pays de Langres
  •  Problème de carte graphique : que faire ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   lutte ouvriere Lutte Ouvriere



Lutte Ouvrière a été fondée en 1936 par le militant David Korner et ses camarades quand ils n'ont pas été admis au sein du parti nouvellement créé par la SFIO. Le mouvement basé sur le Trotski prend d...