Lutte libre : une technique ancestrale


Partager




La lutte fait certainement partie des sports de combat les plus anciens à l'heure actuelle. Elle est en effet pratiquée depuis la période antique, par les civilisations grecques et romaines, d'où sa qualification actuelle de lutte gréco-romaine. Aujourd'hui, cet art martial dispose de plusieurs déclinaisons, à savoir la lutte féminine, le Grappling, le Pangration Athlima, la Beach wrestling, la lutte à la ceinture et la lutte libre. Cette dernière compte le plus grand nombre de pratiquants au niveau mondial et se distingue de la discipline « mère » par les différentes possibilités d'actions, normalement interdites dans la lutte traditionnelle. En résumé, lesdites possibilités d'actions dans la lutte libre sont essentiellement basées sur l'utilisation totale du corps du combattant pour dominer son adversaire. Dans la lutte gréco-romaine « classique », les protagonistes ne peuvent en effet utiliser que leurs bras ainsi que le haut du corps pour attaquer et les prises ne peuvent se faire en dessous de la ceinture. La lutte libre autorise les actions sur n'importe quelle partie du corps et bien évidemment, l'utilisation des membres inférieurs pour mettre l'adversaire au sol.


Pour la petite histoire, la lutte libre a été développée par les Américains du nord ainsi que les Anglais, aux alentours du XIX ème siècle et était initialement dénommée Catch as Catch Can, traduit littéralement par « Attrape comme tu peux ». Pareillement à la lutte gréco-romaine, l'interaction entre les deux adversaires se présente sous forme de combat au corps à corps dont le but est d'amener et de maintenir temporairement le combattant au sol par n'importe quel moyen.


Devenue une attraction phare dans les foires ainsi que les fêtes foraines américaines et britanniques du XIX ème siècle, la lutte libre était le sport de combat de prédilection Outre-Atlantique. Pour information, plus d'une douzaine de Présidents américains se sont illustrés dans cette discipline, pour ne citer que George Washington, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln. Ce sport de combat a fait son entrée dans les Jeux Olympiques « modernes » lors de la seconde édition de 1904, qui s'est tenue à Saint-Louis aux États-Unis. Les lutteurs participants étaient alors tous de nationalité américaine et les règles adoptées par les officiels olympiques étaient les mêmes que le Catch as Catch Can, hormis quelques prises jugées dangereuses. Actuellement, la discipline de la lutte libre enregistre le maximum de pays participants lors des compétitions internationales, au détriment de la lutte gréco-romaine. Selon la Fédération Internationale des Luttes Associées ou FILA, les pays qui excellent actuellement dans ce sport sont l'Azerbaïdjan, l'Iran, la Fédération de Russie et les États-Unis.
lutte libre


Quant au premier championnat du monde de lutte libre, il a eu lieu en 1951 dans la capitale finlandaise, Helsinki. Avec la vulgarisation des rencontres interdisciplinaires actuelles ou combats libres, la majorité des combattants pratique les techniques de la lutte libre lors des combats au sol. Pour en revenir aux actions dangereuses et interdites, elles reposent majoritairement sur les 4 principes suivants, à savoir la saisie de la tête de l'adversaire à deux mains, l'étranglement, la pratique des clés et la fermeture des mains en croisant les doigts. Comme il a été spécifié plus haut, la victoire dans un affrontement de lutte libre revient à celui qui parvient à ramener son adversaire au sol. En réalité, le but est de plaquer les épaules de ce dernier sur le sol, plus précisément les deux omoplates et ce, pendant 2 secondes. Cette action est désignée par le terme « tombé » dans le jargon de cette discipline sportive. Il existe 3 cas de figure dans le contexte d'un tombé, à savoir les parties intégrales des omoplates touchant simultanément le tapis, les parties inférieures et les supérieures. Il faut savoir que les règles de lutte libre divergent moyennement selon les compétitions. Mais en règle générale, elles se basent sur le tombé et la réalisation de décomptes de points à partir de positions dites de mises en danger. Cette situation survient lorsque le combattant « dominé » a le dos orienté vers le sol et que sa ligne d'épaule forme un angle droit avec le tapis. Pareillement au tombé, la mise en danger doit également durer 2 secondes. On attribue généralement 2 points pour une mise en danger résultant d'une action de retournement au sol et 3 pour celle issue directement d'un renversement debout. Le combat dans la lutte libre commence debout. Les lutteurs adoptent une posture qualifiée de garde. Il faut ensuite contrôler l'adversaire et l'amener au tapis par l'intermédiaire de différentes techniques, pour ensuite l'immobiliser pendant 2 secondes. Parmi les techniques de mise au sol, l'on peut citer à titre d'exemples le hanché, le décalage, l'arraché, la souplesse et le passage dessous. Dans la lutte libre, l'on distingue aujourd'hui 7 catégories de poids pour les hommes et 4 pour les femmes.

Le Mardi 04 Mai 2010 à 13:50
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  sports, loisirs, coupe du monde, football, foot, musculation, remise en forme, fitness, sportifs haut niveau, actualités sports, sports france, sports tv, magasin de sports, photos sports,salle de sports, sports hiver,sports de combat,  jeux sports, chaus Sports : activités garantes d'aptitudes physiques
et psychologiques pour tous



fleche Voir les autres articles commençant par L
 
Articles précédents :
  •  Névralgie cervico-brachiale
  •  Molluscum contagiosum : symptômes et traitement
  •  Comment couper un arbre ?
  •  Huile essentielle de cannelle : utilisation
  •  Magie blanche : définition

Articles suivants :
  •  Conseiller en image : métier qui attire de plus en plus...
  •  Roaccutane : traitement contre l'acné
  •  Les exercices de Kegel : définition
  •  Déchaussement des dents : traitement
  •  Ceinture de grossesse : accessoire pour femme enceinte




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   lutte Lutte
   lutte professionnelle Lutte Professionnelle
   lutte traditionnelle Lutte Traditionnelle



La lutte fait certainement partie des sports de combat les plus anciens à l'heure actuelle. Elle est en effet pratiquée depuis la période antique, par les civilisations grecques et romaines, d'où sa q...