Ludacris : grand nom du Rap US


Partager




Le milieu du rap américain, qu'il s'agisse du West Cost ou de l'East Cost regroupe des chanteurs aussi spéciaux les uns que les autres. Parmi ces rappeurs, Christopher Brian Bridges alias Ludacris, le chouchou originaire de l'Illinois, fait aujourd'hui la fierté d'Atlanta en Géorgie. Plus jeune, il a surtout été connu dans le monde des DJ's sous le surnom de Chris Lova Lova.



Il doit aujourd'hui sa crédibilité dans l'univers du rap grâce à sa première interprétation officielle en 1998 du morceau intitulé « Phat Rabbit », tiré de l'album « Tim's Bio : Life from the Bassment » du rappeur vénéré Timbaland. Un an plus tard, Ludacris s'impose dans l'univers du rap US et sort son premier album intitulé « Incognero ». Sa carrière professionnelle en tant que rappeur commencera définitivement en 2000, grâce au soutien de Def Jam, avec qui il signe un contrat. C'est son album suivant « Back for the first time » qui lui a valu sa popularité. Parmi les titres les plus appréciés de cet album, on peut citer « Southern Hospitality » et « Ho ». Ludacris collabore ensuite avec l'une des célébrités du rap, US Nate Dogg, dans son single « Area Codes », sorti en 2001. Ludacris, appelé aussi Luda, sort son troisième album « World of Mouf » à la fin de l'année 2001. Plus tard, des rappeurs célèbres comme Missy Elliott et Timbo s'associeront à Ludacris qui a alors la cote dans la cour des grands de rap américain. Les talents de Ludacris s'étendent jusque dans l'univers du cinéma.


En 2003, il sort son album « Act a Fool », BO du film « 2 Fast 2 Furious » et il revient en force avec l'arrivée de son album « Chiken & Beer », duquel sont tirés les titres incontournables « Pussy Poppin' », « Splash Waterfalls et « Stand up ». En 2008, il est à l'affiche du film « RocknRolla » de Guy Ritchie. L'univers des jeux vidéo a également connu sa participation : Ludacris contribuera à la sortie de l'adaptation de « Max Payne ». Parmi les films dans lesquels Luda a tourné, citons « Frère Noël », « Collision », « Hustle and Flow » et « Ball don't Lie ».


Ludacris montre son côté éclectique en collaborant avec Sum 41, un groupe de rock anglais, pour le single intitulé « Number one spot », un remix du morceau « Get Back ». Par ailleurs, la fierté du label Def Jam de parrainer Luda s'agrandit avec la venue de son cinquième album « The red light district ». Quant à son sixième album intitulé « Release Therapy », sorti en 2006, ce dernier a reçu le titre de disque de platine et a connu la participation de plusieurs grands rappeurs : Pharell, sur le tube « Money Maker », la reine de la soul Mary J. Blige sur « Runaway Love », puis Young Jeezy sur « Grew up a screw up », ou encore Bobby Valentino sur « End of the night » et « Slap ». « Theatre of the mind » est son septième album, sorti en 2008 et qui a connu la collaboration de DJ's comme Paul des Three 6 Mafia, Don Cannon et Dre & Vidal, puis Ice Drake et 9th Wonder. Plusieurs tubes incontournables de Ludacris ont été des B.O de films qui ont connu un certain succès dont "Roll out (My business)" (B.O de "Bad Boys 2"), "U got a problem" (B.O de "Empire"),« What's your fantasy » (B.O de "How high"),"Pick up the phone" (B.O de "2 Fast 2 Furious"), "Move Bitch" (B.O de "Bad Boys 2"), Get back" (B.
ludacris


O de "Mi-temps au mitard"). D'autres tubes passent et repassent sur les ondes tels que « It wasn't us », " Rock and Hard Place », "Mouthing off", "Stick'em up", "Coming to America", "She said", "Saturday (Oooh Oooh!)", "Black man's struggle", " Teamwork", "Hip-hop quotables", "We got", "Eyebrows". D'autres succès inspirent des rappeurs amateurs des quatre coins du monde : "Virgo", "Hopeless", "Ultimate Satisfaction", "Tell it like it is", "Mouths to feed", "Freedom of preach", "Girls gone wild", " Wish you would", " Everybody hates", "Nasty girl", "MVP", "Do it for Hip-hop" ne seront pas oubliés de sitôt dans le milieu du rap.

Le Samedi 14 Mars 2009 à 09:50
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  rappeurs, hiphop, rap, 50 cent, jay z Rappeurs : les icônes du Hip Hop d’hier et
d’aujourd’hui



fleche Voir les autres articles commençant par L
 
Articles précédents :
  •  Aéroport de Calais - Dunkerque
  •  Alliance : d'où vient ce bijou symbole de l'union ?
  •  Jared Leto : biographie et filmographie
  •  Pipe à eau : comment ça marche ?
  •  Windows 7 : système d'exploitation successeur de Windows Vis...

Articles suivants :
  •  Carnaval de Paris : une date festive dans la capitale
  •  Banque postale : devenir client c'est y trouver son compte...
  •  Kyle XY : série fantastique diffusée sur M6 et W9...
  •  Carl Gustav Jung : biographie d'un psychiatre de génie...
  •  Maladie professionnelle : que faire contre cet accident du...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



    RAP US



Le milieu du rap américain, qu’il s’agisse du West Cost ou de l’East Cost regroupe des chanteurs aussi spéciaux les uns que les autres. Parmi ces rappeurs, Christopher Brian Bridges alias Ludacris, le...