Louis Pasteur : savant et pionnier de la microbiologie


Partager




Né à Dole en 1822 dans une famille de tanneur, Louis Pasteur s'oriente très jeune vers une carrière médicale et devient Docteur en physique et chimie en 1847 après un cursus à l'École normale supérieure de Paris. Ses premières recherches sont consacrées aux effets de la lumière polarisée sur différentes solutions, mettant en évidence une importante découverte.



Louis Pasteur est en effet le premier à isoler les isomères des molécules organiques dans une solution contenant des bactéries et des micro-organismes, et détermine les deux formes qu'elles peuvent prendre, dextrogyre ou lévogyre selon leur réaction à la lumière. Le chercheur obtient ensuite un poste de doyen de la faculté des sciences et professeur de chimie à la faculté des sciences de Lille se tourne vers l'étude de la fermentation. Louis Pasteur approfondit les travaux menés dans le domaine de la production de boissons alcoolisées et des bières produites traditionnellement dans le nord de la France. Il démontre que les levures sont à l'origine de la production de l'alcool et contribue à résoudre le problème de l'acidification du vin et de la bière en initiant une méthode qui élimine les bactéries par réchauffement à haute température des solutions de sucre. Le procédé est ensuite appliqué au lait et Louis Pasteur donne son nom à cette méthode appelé aujourd'hui pasteurisation. Parallèlement à ses recherches, Louis Pasteur participe également au débat philosophique sur la génération spontanée qui divise les chercheurs de l'époque.


Les tenants de cette doctrine attribuent à la création divine la création des premiers micro-organismes dans la nature alors que Pasteur soutient que ces organismes ne peuvent naître que de germes ou de « parents » déjà présents dans l'air. L'Académie des Sciences lui donne raison mais les débats vont durer jusqu'aux années 1870 et vont poser les bases des méthodes expérimentales de la microbiologie actuelle.


Nommé administrateur et directeur des études scientifiques de l'École normale supérieure de Paris en 1865, Louis Pasteur étudie ensuite le ver à soie et détermine le caractère contagieux et héréditaire de la maladie qui fait des ravages chez les éleveurs, permettant ainsi de sauver l'industrie de la soie française. On doit encore à ce touche-à- tout de génie la « théorie des germes », qui met en évidence le rôle des bactéries dans la plupart des maladies. Louis Pasteur a du se battre durant de longues années pour faire admettre la véracité de ses recherches et leur impact sur la médecine. Il s'attache ensuite à la prévention des maladies et met au point le premier vaccin pour les ruminants en leur injectant des bacilles atténués de la maladie qui les affecte. Louis Pasteur démontre sa théorie dans une expérience publique sur vingt-cinq moutons qui reçoivent une concentration particulièrement forte du bacille normal. Quinze sont vaccinés et dix servent d'animaux témoins. Les bêtes non vaccinées meurent, apportant ainsi la confirmation des théories de Pasteur.
louis pasteur


Le chercheur consacre enfin le reste de sa vie à identifier les différents facteurs pathogènes provoquant les septicémies, le choléra, le choléra aviaire, la diphtérie, la tuberculose et la variole. Il développe la vaccination de ces maladies et travaille sur une des grandes pathologies mortelles de l'époque, la rage. Ses expériences sur la salive des animaux affectés prouvent que cette maladie se loge dans le système nerveux. En 1885, il vaccine le premier humain, un jeune Alsacien mordu par un chien enragé, qui guérit au bout de dix jours de traitement. Louis Pasteur dirige alors à partir de 1888 et jusque sa mort, l'Institut Pasteur de Paris destiné au traitement de la rage. Encore aujourd'hui, l'Institut Pasteur a la réputation d'être un des meilleurs centres mondiaux d'étude des micro-organismes et des maladies infectieuses. Louis Pasteur est devenu durant sa vie un héros national, ses funérailles ont été organisées à la cathédrale Notre-Dame et son corps placé dans la crypte de l'Institut. De nombreuses biographies ont été écrites sur le savant qui s'est attaqué aux grands problèmes de son époque et a fourni bien souvent la solution. Louis Pasteur a consacré toute sa vie au service de l'homme, sa curiosité et le poids de ses connaissances lui ont permis d'élargir le champ des sciences et leurs possibilités.

Le Jeudi 13 Septembre 2007 à 11:11
Article écrit par regine ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Science, biologie, invention, scientifiques, histoire, physique Science : un vaste ''ensemble de connaissances''


fleche Voir les autres articles commençant par L
 
Articles précédents :
  •  Visiophonie : c'est quoi ?
  •  Safran : le filament d'or rouge
  •  L'Afrique du Sud : histoire d'un pays aux richesses innombra...
  •  Didier Deschamps : ancien footballeur français renconverti e...
  •  Avignon : ville française d’art, d’histoire et chef-lieu du ...

Articles suivants :
  •  Allaitement maternel : comment bien nourrir votre bébé ?...
  •  Eric Clapton : guitariste émérite de la scène internationn...
  •  PaperPC : le bloc-note numérique par Clairefontaine
  •  Bricorama : magasin de décoration, de bricolage et de jard...
  •  Cédric Klapisch : acteur, réalisateur, scénariste et produ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   pharmacie Pharmacie
   sciences Sciences
   personnages historiques Personnages historiques
   sciences physiques Sciences Physiques



Louis Pasteur, né en 1822 et décédé en 1895 est un biologiste et chimiste français devenu célèbre grâce à ses travaux sur le vaccin contre la rage. On doit également à ce grand savant les bases de l...