Lofofora : biographie d'un des groupes pionniers du rock fusion métal en France


Partager




Tous les botanistes avertis savent bien que le peyotl est un cactus hallucinogène poussant dans les plaines désertiques mexicaines et le sud du Texas. Ce dernier également connu sous le nom de Lophophora williamsii Lemaire, ne possède pas d'épine contrairement aux autres cactus. Par contre, tous les botanistes ne connaissent peut être pas Lofofora, l'un des groupes pionniers du rock fusion métal en France, qui complète en octobre 2007 sa discographie d'un septième cd du nom de mémoires de singes.



C'est lorsque Reuno Wangerlez (chant) et Phil Curtis (basse) se rencontrent sur un concert d'Iggy Pop à Antibes que se forme en septembre 1989 le groupe Lofofora. Le batteur Edgar Mireux et le guitariste Pascal Lalaurie les rejoignent fin 1992 et le groupe réalise ses premières maquettes. L'intégration dans la structure Sriracha Sauce s'avère déterminante et apporte au groupe de sérieuses opportunités : ils donnent un concert le 1er février 1993 dans le squat de la Moskova, référence de la scène alternative. Ce premier concert sera le coup d'envoi d'une série de cinquante durant l'année. Le FAIR (Fonds d'Action et d'Initiative Rock), accorde à Lofofora une aide financière. Le groupe investit en matériel sono et enregistre en octobre 1993 un album autoproduit de 5 titres contenant notamment L'oeuf, Baise ta vie et une reprise de Zobi la mouche des Négresses Vertes. L'album s'écoulera à 2500 exemplaires lors de sa commercialisation en mars 1994. Lofofora entame alors une tournée de 110 dates et se révèle sur la scène française. Les quatorze concerts avec Iggy Pop, la fête de l'Huma et les Transmusicales de Rennes sont des moments de franches succès.


Puis, la configuration du groupe évolue, le guitariste Pascal Lalaurie cède sa place à Farid Tadjene. Lofofora sort en mars 1995 son deuxième album éponyme, avec notamment les titres No Facho et Justice pour tous. Lofofora surprend et séduit, de nombreux journaux leurs consacrent leurs papiers (le Monde, le Washington Post...). Lofofora sort en été 1996 L'album Peuh !, où l'on retrouve les éléments qui font le succès du groupe : paroles brutes et engagées, vocales influencées rap, instrumentales saturées et rythmes dynamiques.


Le groupe enregistre en Belgique son quatrième opus Dur comme fer, commercialisé en mars 1999 et entame une nouvelle tournée. Le premier album 5 titres de Lofofora est réédité. Par la suite, les projets et associations se font nombreuses. Lofofora enregistre avec le groupe de rap Kabal, Phil Curtis s'associe aux Noxious Enjoyment et Farid Tadjene se consacre au projet In Vivo. Malgré la dispersion des membres et les rumeurs de tension au sein du groupe, l'album Double sort en avril 2001. Il se compose d'un CD live ainsi que d'un CD de reprise (Arno, Gainsbourg, OTH, Bashung et quelques-unes de leurs compositions réarrangées). Lofofora apporte sa contribution à la compilation Les Oiseaux de Passage (2001), rendant ainsi hommage à Georges Brassens sur la reprise Les Passantes. Le groupe participera également à l'une des compilations de soutien au CIRC en janvier 2002. À l'automne 2001, le guitariste Farid Tadjene se consacre au projet In Vivo avec Djamal de Kabal. Il sort son album solo et quitte le groupe. Phil Curtis propose à Daniel Descieux, guitariste de Noxious Enjoyment, d'intégrer Lofofora et Pierre Belleville remplace Edgar à la batterie.
lofofora


Ceci fait beaucoup de modifications, survenant qui plus est à deux semaines des Eurockéennes de Belfort. Malgré tout, un équilibre se créé au sein des membres du groupe. Lofofora met en boîte un quatrième album en janvier 2003 qui témoigne d'un nouveau souffle : Le fond et la forme. C'est à ce moment que le quartet donne ses meilleures performances sur scènes, notamment à la Cigale, en octobre de la même année. Une partie de ces concerts sont proposés sur le DVD+CD Live, Lame de fond en 2004. De retour en studio, l'album Les choses qui nous dérangent s'élabore. Très punk comparativement aux albums précédents, il se commercialise en avril 2005. Lofofora repart sur les routes pour une nouvelle tournée. Le groupe mouille le maillot en jouant l'ensemble de son dernier album avant d'enchaîner sur les titres les plus connus. Juin 2006, Lofofora compose 13 nouveaux titres qui feront l'album studio Mémoire de Singes. On remarque la collaboration de King Ju, élément de Stupeflip, sur le titre Torture. Lofofora a donc très bien évolué depuis ces quinze dernières années, proposant des albums de qualité aussi bien sur le fond que sur la forme, ainsi que des concerts copieux et énergiques. La procuration de quelques pistes mp3 ou de tablatures est donc fortement conseillée à tous ceux qui ne connaissent pas encore ce groupe.

Le Lundi 10 Décembre 2007 à 11:21
Article écrit par etienne ()




fleche Voir les autres articles commençant par L
 
Articles précédents :
  •  Samsung : grand groupe industriel coréen
  •  Station de ski Méribel (France) : conjuguez vacances d'hiver...
  •  Les Guignols de l'Info : le "vrai journal" sur Canal plus...
  •  Francophonie : histoire d'une origanisation culturelle à car...
  •  Lido : cabaret, spectacle, dancing show... Découvrez l'un de...

Articles suivants :
  •  RTL Group : histoire d'un groupe de média luxembourgeois...
  •  Le Burkina Faso ou ancienne Haute-Volta
  •  Snowboard : initiez-vous au surf des neiges !
  •  Californication : la nouvelle série à succès de David Duch...
  •  FUAJ : une fédération internationale au service de la jeun...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   idee cadeaux Idée Cadeaux
   cd CD
   musique Musique
   artistes Artistes
   groupes musique Groupes musique



Lofofora fit ses premiers pas il y a plus de quinze ans dans l’univers innovant du rock fusion métal. Le groupe propose un style surprenant aux inspirations hardcore, punk, rap et reggae. A l’occasion...