Livret épargne : comment choisir ?


Partager




Réservé à ceux qui s'acquittent de peu d'impôts, le LEP (Livret d'Epargne Populaire) est un contrat d'épargne disponible à versements libres. Pour ouvrir un LEP, il vous suffit de produire votre dernière attestation fiscale (le montant de votre impôt sur le revenu payé en 2006 ne doit pas avoir dépassé 722 euros) et de déposer au minimum 30 euros à l'ouverture. Le LEP est un compte rémunéré : vous pouvez placer jusqu'à 7 700 euros au taux attractif de 3,75 % net d'impôt. Le LEP est également sans risque : vous êtes assuré de recouvrer votre capital majoré des intérêts.



Enfin, le LEP est disponible sans obligation particulière : vous effectuez vos versements et vos retraits comme vous l'entendez et choisissez vous-même le mode d'alimentation : libre ou automatique (aucune obligation de versement périodique n'est exigée). En cas de décès accidentel, Protection LEP est une assurance qui garantit le versement d'un capital à vos proches. Quel que soit le montant épargné, vos proches percevront au titre de cette assurance une somme forfaitaire de 10 000 euros. Si vous épargnez seulement 800 euros sur votre LEP, vos proches auront droit à 10 800 euros. Le Livret d'Épargne Populaire (LEP), est donc un système d'épargne rémunérée qui a été mise au point dans la perspective d'aider les personnes aux revenus modestes à placer leurs économies dans des conditions qui bonifient leur pouvoir d'achat. Cette formule est pratiquée par l'ensemble des banques, ainsi que par le Trésor Public. Cette épargne vous permet également de disposer de votre argent très librement puisque les fonds qui y sont déposés ne sont pas bloqués.



Si vous cessez de remplir les conditions fixées par la loi pour en bénéficier, vous êtes tenu de demander la clôture du livret au plus tard le 31 décembre de l'année qui suit celle où, pour la dernière fois, vous avez produit les pièces justificatives établissant votre droit. Cette procédure est établie dans le décret du 28 mai 1982. Son non-respect peut entraîner la perte totale des intérêts. Comme pour le CODEVI, un contribuable ne peut avoir qu'un LEP, mais si vous êtes marié, votre conjoint peut également souscrire ce type d'épargne. Ainsi, vous épargnez jusqu'à 15 400 euros en totale exonération d'impôt. Il ne peut y avoir que deux LEP par foyer fiscal : le contribuable et son conjoint. De fait, vos enfants qu'ils soient mineurs ou majeurs rattachés fiscalement à votre foyer, ne pourront en aucun cas souscrire un LEP. Pour le suivi de votre épargne, un relevé de compte vous sera adressé mensuellement dès lors que votre LEP aura fonctionné au cours du mois. En revanche, il ne vous sera remis ni chéquier, ni carte de paiement. Cependant, il vous est possible de disposer d'une carte de retrait que vous pourrez utiliser dans les distributeurs de billets portant l'enseigne de votre banque. En ce qui concerne les versements, c'est vous qui en choisissez le montant et la fréquence sur votre livret, sans aucune contrainte, car, encore une fois, aucune obligation d'alimentation périodique ne doit vous être imposée. Ces versements, peuvent se faire soit par remise de chèques, soit par dépôt d'espèces, mais également par virements. Quant aux retraits, ils peuvent être effectués en espèces et virement bancaire opportun à destination d'un autre de vos comptes. La durée de votre LEP est illimitée, à condition, bien entendu, que vous remplissiez chaque année la condition de non-imposition (ou si votre imposition est en deçà du seuil fixé réglementairement). Dans le cas contraire, votre LEP sera clôturé. Le taux d'intérêt du LEP est calculé en référence au taux du livret A, 1%. Le taux d'intérêt du livret A étant à 2,75% au 01-08-2006, le taux d'intérêt du LEP est à 3,75 % (taux en vigueur au 01-08-2006). Dans l'hypothèse où l'indice des prix à la consommation serait plus élevé que le taux de votre livret, vous pourriez en outre bénéficier d'un complément d'intérêts (à compter du sixième mois d'épargne stable). Cela est laissé à l'appréciation de l'établissement gérant votre livret. Les intérêts sont calculés par quinzaine, c'est-à-dire que comme tous les comptes sur livret, les fonds commencent à produire des intérêts le premier jour de la quinzaine qui suit et les retraits cessent de produire des intérêts le dernier jour de la quinzaine qui précède. Les intérêts rapportent eux-mêmes des intérêts, et ils ne sont ni imposables ni assujettis aux prélèvements sociaux à la différence d'autres produits d'épargne. La fiscalité n'est évidemment pas la même d'un produit à l'autre. En effet, alors que certains produits sont exonérés d'impôts et de prélèvements sociaux (exemples : livret A ou encore le livret de développement durable (ex CODEVI)), d'autres sont seulement soumis aux prélèvements sociaux (11% des intérêts en 2006) : c'est le cas du CEL et du PEL. Pour les formules d'épargne qui sont soumises à l'impôt, vous devrez indiquer les intérêts dans vos revenus. Cependant, vous pourrez choisir le prélèvement forfaitaire libératoire de 27 % (prélèvements sociaux inclus) des intérêts, vous déchargeant ainsi de toute démarche fiscale de déclaration. Avant de choisir votre formule d'épargne, prenez en compte la fiscalité et le rendement du produit considéré. Ainsi, vous pourrez calculer le capital réel que vous aurez accumulé à l'issue de votre épargne, surtout s'il s'agit d'une épargne comportant des versements périodiques constants. La Directive européenne sur la fiscalité de l'épargne, adoptée le 3 juin 2003, est entrée en vigueur le 1er juillet 2005. Son but est de mettre en place un échange d'informations entre Etats membres, afin de permettre l'imposition effective des intérêts dans l'Etat où réside le bénéficiaire. Cette directive s'adresse à toute personne physique domiciliée fiscalement dans un Etat membre, qui perçoit des intérêts payés par un établissement de crédit établi dans un autre Etat membre. Par exemple, si un Espagnol possède un livret en France dont les revenus seraient imposés si le livret était tenu en Espagne, l'établissement français gérant le livret informera des revenus perçus l'administration fiscale française, qui elle-même en informera son homologue espagnole. Cette Directive ne modifie rien sur la fiscalité appliquée en France aux résidents français.

Le Lundi 23 Avril 2007 à 10:10
Article écrit par tounsredac ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  banque, finances, assurance, crédit, compte bancaire, carte bleue Banque : parce que choisir son établissement
bancaire c’est important

  assurances, Finances, assurances auto, devis assurances,retraite,gmf,retraite,complementaire sante,maif,assurance pas cher, comparateur assurance, assurances complémentaires, assurances pret, tarifs assurances, courtier assurances, assurances credit, assu Assurances et Finances : de la santé à la
protection de vos biens, faites un pas !



fleche Voir les autres articles commençant par L
 
Articles précédents :
  •  James Brown : le roi de la musique soul
  •  Mary Cohr : l'aromathérapie pour les produits de beauté
  •  Fête des pères : la fête de tous les papas
  •  Chèques CADHOC : c'est quoi ?
  •  Le relooking : les meilleurs conseils pour changer de tête

Articles suivants :
  •  Le plan d'épargne entreprise ou PEE, c'est quoi ?
  •  iTunes : Online Music Store
  •  Marrakech : visitez la « perle du sud » et découvrez l’Atl...
  •  Skikda : une station balnéaire en Algérie à visiter à tout...
  •  Jijel : station balnéaire algérienne aux diverses valeurs ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   banque finance Banque Finance
   banque bnp paribas Banque BNP Paribas
   banque populaire Banque Populaire
   credit agricole Credit Agricole
   credit du nord Credit du Nord



Le LEP (Livret d'Epargne Populaire) est une formule d'épargne peu contraignante et avantageuse, même si le taux peut sembler bas. Cependant, il est réservé aux couches les plus modestes de la populati...