Lionel Jospin : un des "éléphants" du Parti Socialiste


Partager




Certains observateurs ont dit de lui qu'il s'est condamné au soir de son échec du premier tour des élections présidentielles françaises le 21 avril 2002. Ce jour là, Lionel Jospin, éliminé du scrutin à la surprise générale, décide de se retirer de la vie politique. Né en 1937, Lionel Jospin a derrière lui une longue carrière. Voici brièvement son curriculum vitae.



Né en 1937 dans une famille protestante à sensibilité de gauche il fait ses études à l'Institut des Sciences Politiques (Sciences Po) de Paris entre 1956 à 1959 puis à l'Ecole Nationale d'Administration (ENA) à partir de 1961. Membre de l'Union Nationale des Etudiants de France (UNEF), il se mobilise contre la guerre d'Algérie avant d'intégrer la sphère trostkiste en 1965. Il est alors membre de l'Organisation Communiste Internationale (OCI) où il est connu sous le nom de Michel. Après un début de carrière en tant que secrétaire des Affaires étrangères, il devient professeur d'économie à partir de 1970. Il intègre l'année suivante le Parti Socialiste (PS) sous la protection de François Mitterrand, nouveau premier secrétaire. Débute alors pour Lionel Jospin une carrière politique qui va le mener jusqu'au poste de premier ministre. Elu député du XVIIIème arrondissement de Paris en 1981 puis de Haute-Garonne à partir de 1986, il se voit confirmer à son poste par le suffrage universel en 1988 et en 1997.


Entre-temps, François Mitterrand a été élu président de la République en 1981 et lui a laissé sa place de premier secrétaire du PS. Lors de la réélection de Mitterrand en 1988, Lionel Jospin est désigné ministre de l'Education nationale. Ses réformes entraînent le mécontentement chez les lycéens au cours de l'année 1990. La même année, il doit affronter le camp de Laurent Fabius au congrès PS de Rennes. Se détachant de Mitterrand, il rompt avec le gouvernement en 1992.


lionel jospin
Lionel Jospin connaît alors une période de traversée de désert : suite à son échec aux élections législatives de 1993, il abandonne ses responsabilités au sein du PS et pense à quitter la scène politique. Mais grâce au renoncement de Jacques Delors, il se fait désigner candidat du PS à l'élection présidentielle. Face aux hommes de droite Jacques Chirac et Edouard Balladur, le premier ministre sortant, il sort premier du premier tour mais est battu au second par Chirac. Lionel Jospin n'abandonne pas pour autant et reprend son poste de premier secrétaire du PS. Ralliant les forces de gauche (Parti communiste, les Verts, le Mouvement des Citoyens et le Parti radical de gauche), il fonde la Gauche plurielle qui parvient à gagner les élections législatives de 1997 organisées après la dissolution voulue par le président Chirac.


De cette date à 2002, Lionel Jospin devient alors le Premier ministre de la troisième cohabitation. Parmi ses réformes durant son mandat, on peut citer notamment la privatisation et l'ouverture aux capitaux privés d'entreprises privées telles que France Telecom, le GAN, les AGF, Air France ou encore le Crédit Lyonnais, suscitant également le mécontentement des mouvements de gauche. Par ailleurs, son gouvernement crée les 35 heures, le PACS, les emplois-jeunes, la Couverture Maladie Universelle (CMU) et l'Allocation personnalisée d'autonomie. En 2001, deux livres révèlent son passé trotskiste. Lors des élections présidentielles de 2002, il est battu au premier tour et décide publiquement de se retirer de la vie politique. Depuis, Lionel Jospin est rarement intervenu dans l'actualité. Sa première sortie depuis cet échec date de 2005 lorsqu'il défend le oui au référendum sur la Constitution européenne. Par ailleurs, il réagit de temps à autre sur son blog Internet. Considéré parfois comme l'un des éléphants du Parti Socialiste, Lionel Jospin a soutenu la candidate Ségolène Royal pour les élections présidentielles de 2007.

Le Lundi 16 Avril 2007 à 22:03
Article écrit par Gabrielle ()




fleche Voir les autres articles commençant par L
 
Articles précédents :
  •  Manneken Pis à Bruxelles : une statuette qui fascine
  •  Tatouage : un rite ancestral à la mode
  •  Coca Cola : le numéro un mondial du soda
  •  Downing Street : résidence principale et bureau du premier m...
  •  Irlande du Nord : une des collectivités du Royaume-Uni à vis...

Articles suivants :
  •  Léonard De Vinci : qui était-il vraiment ?
  •  Paul Gauguin : lorsque la peinture française se marie aux ...
  •  Woodstock : un festival qui marqua l'histoire
  •  TEG : qu'est-ce que c'est ? Comment se calcule-t-il ?
  •  ANPE : Agence Nationale Pour l'emploi




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique
   ambassades et consulats Ambassades et consulats
   anarchisme Anarchisme
   news anarchiste News anarchiste
   organisations anarchistes Organisations anarchistes



Trotskiste à ses débuts, Lionel Jospin a intégré le Parti Socialiste en 1971 sous l’aile de François Mitterrand. Ministre de l’Education nationale puis Premier ministre entre 1997 et 2002, il a quitt...