Léon Gontran Damas : co-fondateur du mouvement de la négritude et poète dans l'âme


Partager




Aux côtés du martiniquais Aimé Césaire et du sénégalais Léopold Sédar Senghor, il convient d'inscrire au panthéon des chantres de la négritude le guyanais Léon-Gontran Damas, qui épousa leur destin et leurs idéaux... De la même manière que ses deux illustres congénères, Léon-Gontran Damas s'illustra à la fois dans le domaine de la littérature et dans celui de la politique. Revenons sur le parcours de celui qui à travers ses poèmes et ses engagements politiques fut incontestablement l'un des fers de lance du mouvement de la négritude. C'est le 28 mars 1912 que voit le jour à Cayenne Léon-Gontran Damas, il est le dernier-né d'une fratrie de cinq membres, fruit du mariage d'un mulâtre européen-africain et d'une métisse amérindienne-africaine. Lorsqu'en 1913, sa mère décède, son père le confie avec ses frères et soeurs à sa soeur Gabrielle Damas, que l'on retrouvera souvent dans les recueils de poèmes de Léon Gontran-Damas sous les traits de « Man Gabi ». C'est une éducation bourgeoise qui sera donnée au jeune Léon-Gontran, qui ne prononce pas la moindre parole avant l'âge de 6 ans.


En 1924, Léon-Gontran Damas quitte la Guyane pour la Martinique afin d'y étudier au lycée Victor Schoelcher, c'est là, sur les bancs du lycée qui porte le nom du martiniquais à qui l'on doit la loi d'abolition de l'esclavage en 1848, qu'il va faire la connaissance d'Aimé Césaire.


En 1928, Léon-Gontran Damas traverse l'Atlantique pour débuter des études secondaires au lycée de Meaux, puis s'installe l'année suivante à Paris pour y étudier le russe et le japonais à l'Ecole des langues orientales (qu'il quitte rapidement, taxant ses professeurs de racisme), et en parallèle le droit et la littérature. Il ne tarde pas à faire la connaissance de Léopold Sédar Senghor, lequel rencontre à son tour Aimé Césaire dans les couloirs du lycée Louis-le-Grand. Ensemble, les trois étudiants décident de fonder une revue dont le maître-mot sera d'oeuvrer à l'émancipation de la condition noire : c'est l'acte de naissance de l'Étudiant noir, dont le premier numéro paraît en 1935, et qui constitue l'étendard des premières heures du mouvement de la négritude, terme dont la paternité incombe au martiniquais Aimé Césaire. En 1937 paraît Pigments, le premier recueil de poèmes de Léon-Gontran Damas, publié à compte d'auteur et préfacé avec enthousiasme par Robert Desnos. L'année suivante est publié Retour de Guyane, dont on peut imaginer que le titre influencera Césaire pour son Cahier d'un retour au pays natal.
leon gontran damas


Suivront comme recueils de poèmes Graffitis en 1953, Black Label en 1956 et Névralgies en 1966. Sur le plan des activités politiques de Léon-Gontran Damas, nous retiendrons qu'il occupe de 1948 à 1951 le siège de député de Guyane sur les bancs de la SFIO. Par la suite, Léon-Gontran Damas parcourt le monde afin de donner des conférences sur des questions ayant trait à la condition noire et au colonialisme, les idées qu'il distille peuvent être rapprochées de celles du penseur radical martiniquais Frantz Fanon, qu'il rencontre en 1959 à Rome au Congrès des Ecrivains et Artistes noirs. De 1964 à 1969, il exerce des fonctions de délégué auprès de l'UNESCO pour la Société Africaine de Culture. À partir de 1970, Léon-Gontran Damas s'installe aux États-Unis où il devient professeur et conférencier dans diverses grandes universités, jusqu'à sa mort qui survient le 22 janvier 1978. Le retour de ses cendres en Guyane en septembre 1978 donne lieu à des cérémonies en grande pompe dans le cadre de la « semaine Culturelle Léon-Gontran Damas » décrétée pour l'occasion.

Le Mardi 12 Août 2008 à 12:03
Article écrit par fabuck ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  ecrivains franaçais, ecrivain français, romancier, auteur, roman, science fiction, roman policier, poésie, essai, grands auteurs, littérature, styles littéraires, livres Ecrivains français : tous les genres de la
littérature française



fleche Voir les autres articles commençant par L
 
Articles précédents :
  •  Les Schtroumpfs : bande dessinée belge de Pierre Culliford
  •  L'alimentation PC : c'est quoi ?
  •  Insolation : les gestes qui sauvent
  •  Décoratrice d'intérieur : quelle formation pour devenir maît...
  •  Processeur : c'est quoi ?

Articles suivants :
  •  James Dean : biographie d'un sex symbol du cinéma américai...
  •  Isaac Newton : biographie d'un symbole de la Science grâce...
  •  Aéroport de Verone Italie
  •  La géothermie : c'est quoi au juste ?
  •  Pierre Lescure : un grand journaliste français mis en exam...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   ecriture Ecriture
   personnages historiques Personnages historiques



Aux côtés du martiniquais Aimé Césaire et du sénégalais Léopold Sédar Senghor, il convient d'associer le guyanais Léon-Gontran Damas parmi les fers de lance du mouvement d'émancipation de la condition...