La Ligue des Droits de l'Homme : une association visant à garantir les droits de l'homme en France


Partager




La Ligue des droits de l'Homme, la LDH, comme on l'appelle parfois, est née au cours de l'affaire Dreyfus qui a marqué l'histoire de la IIIème République. On doit sa création au sénateur républicain modéré Ludovic Trarieux, ancien ministre de la Justice, qui a défendu la cause d'Emile Zola et ses convictions dans l'affaire Dreyfus. La publication de « J'accuse » le 13 janvier 1898 avait provoqué le procès de l'écrivain, accusé de diffamation.



Pourtant, l'opinion de Zola sur l'iniquité du procès du capitaine Alfred Dreyfus était partagée par de nombreux hommes politiques et intellectuels républicains, parmi lesquels Victor Basch ou Lucien Herr, qui se regroupèrent alors sous la bannière de Ludovic Trarieux. Un même souci de défense de la vérité, de la justice, et des droits de l'individu réunit ces hommes qui voulaient que soit appliquée la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. La Ligue des droits va remplir un vide dans la société de l'époque, l'économie a tendance a passer avant le bien-être des hommes, créant des inégalités et des injustices flagrantes. L'association connaît rapidement un grand succès, dix ans après sa création, la Ligue des droits de l'Homme compte plus de 40 000 adhérents et atteint 180 000 au début des années trente. Sa force tient aux meetings, aux pétitions et aux manifestations qu'elle organise pour mobiliser les citoyens. La grande influence dont elle dispose dans l'opinion publique est renforcée par le prestige des membres de son comité central qui compte de nombreux juristes.


Ces atouts lui permettent d'intervenir auprès des pouvoirs publics dès qu'elle juge bafouées les valeurs républicaines de liberté, d'égalité et de fraternité. L'association se politise de plus en plus, sous l'influence socialiste, et dans une moindre mesure anarchiste. Anti-libérale, la Ligue des droits de l'Homme est aussi une école de pensée dominée au départ par les radicaux, tel Édouard Herriot qui bénéficie de ses appuis décisifs dans son ascension politique.


Le député socialiste Francis de Pressensé succède au fondateur en 1903 et engage la Ligue des droits de l'Homme dans la défense du droit syndical, malgré des dissensions internes. Ferdinand Buisson devient ensuite président de 1913 à 1926 puis est remplacé par le philosophe socialiste Victor Basch qui soutient les républicains espagnols. Malgré des résistances intérieures, la Ligue des droits de l'Homme est impliquée par son président dans le rassemblement de la gauche antifasciste, à partir de juillet 1935. Basch, qui combat le nazisme et Vichy, sera assassiné en 1944 par la Milice mais défendra jusqu'au bout cette « Vigie de la République ». Après la Seconde Guerre mondiale, la Ligue des droits de l'Homme ne mobilise plus autant d'adhérents, mais conserve une certaine influence, en grande partie grâce à la personnalité de ses présidents successifs. Malheureusement, le travail ne manque pas pour la Ligue des droits de l'Homme, les guerres de décolonisation ou l'utilisation de la torture sont sources d'atteintes aux droits de l'homme que l'association dénonce dans les pays comme le Maroc ou la Chine.
ldh


En France, son combat pour l'abolition de la peine de mort a soutenu l'action de Robert Badinter. Plus récemment, cette association sous loi 1901 a pris position en faveur d'une enquête internationale sur les massacres de civils en Algérie. Depuis les années quatre-vingt, ses actions dénoncent la montée du racisme et milite pour l'extension des droits des étrangers et la laïcité, garante à ses yeux de l'égalité républicaine. Nicolas Sarkozy a récemment soutenu l'action de l'association dans un communiqué présidentiel. Les antennes locales telles celles de Lyon ou de Paris sont parmi les plus actives mais le tribunal de la Haye a été créé pour juger les cas les plus graves au niveau international.

Le Mercredi 12 Septembre 2007 à 10:36
Article écrit par regine ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  droit, législation, juridictions, droit de l'homme, drot de l'enfant, droit de la femme, voter une loi, election, Droit : moyen efficace pour la protection des
individus



fleche Voir les autres articles commençant par L
 
Articles précédents :
  •  Herbie Hancock : célèbre pianiste de jazz et compositeur amé...
  •  Chewing-gum : une invention pas si jeune que ça...
  •  La mode hippie ou Mode sixties : un style marginal toujours ...
  •  Autriche : zoom sur ce pays au coeur de l'Europe
  •  MMA ou Mutuelles du Mans Assurances : pour les entreprises, ...

Articles suivants :
  •  Ovulation douloureuse : calcul et traitement
  •  Arnold Schwarzenegger : du cinéma à la vie politique...
  •  Avignon : ville française d’art, d’histoire et chef-lieu d...
  •  Didier Deschamps : ancien footballeur français renconverti...
  •  L'Afrique du Sud : histoire d'un pays aux richesses innomb...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique
   societe Société
   problemes et debats Problèmes et débats
   droits de l homme Droits de l'Homme



La Ligue des droits de l'homme est une association française, fondée en 1898, dont le but est la défense des droits des individus et des valeurs de justice et d’égalité. Son influence tient beaucoup à...