Langage des signes : ce qui est bon à savoir...


Partager




Le langage des signes classique est basé sur une gestuelle et des règles de grammaire très codifiés. Chaque signe constitue une unité comparable à un mot dont le propos peut être de nature concrète ou abstraite. Les signes sont exécutés à l'aide d'une main ou des deux mains ensemble. Toutefois, la grammaire du langage des signes ne s'exprime pas uniquement par la direction et l'orientation du mouvement des mains. Il faut y ajouter les expressions du visage et l'attitude corporelle très importantes pour permettre de relier les unités entre elles.



En dehors de cette méthode, les sourds peuvent également communiquer via la dactylologie, système créé par l'abbé de L'Épée pour faire correspondre les positions des mains aux lettres de l'alphabet. On peut aussi citer le cued speech, ou langage parlé complété, qui date de 1967 et associe le langage parlé à un langage des signes spécifique, permettant d'aider à la lecture labiale. Cependant, on assiste aujourd'hui au développement de modes de communication qui associent plusieurs de ces méthodes. En effet, le langage des signes a longtemps été l'objet de polémiques entre les défenseurs des méthodes de lecture labiale et ceux du langage des signes. Cette opposition subsiste encore dans certaines écoles, mais le bon sens a finit par l'emporter, et maintenant, les méthodes sont généralement associées au cas par cas. Le langage des signes est enseigné dans les écoles spécialisées et les structures qui accueillent les malentendants, de plus les travailleurs sociaux peuvent bénéficier d'une prise en charge des frais de formation. Le premier pédagogue pour malentendants a été le moine bénédictin espagnol Pedro de Ponce et le premier ouvrage relatif à l'éducation des sourds a été rédigé en 1620 par un autre espagnol, Juan Paulo Bonet.


On doit la création des premières écoles pour enfants sourds en France à l'abbé Charles Michel de L'Épée, qui consacra sa vie à l'élaboration d'une méthode d'enseignement spécifique. Son oeuvre, reconnue en 1791 par l'Assemblée constituante, permit d'ouvrir à Paris l'Institution nationale des sourds-muets. De nos jours, la langue des signes est devenue le mode de communication le plus courant, toutefois, les sourds se heurtent toujours à deux difficultés principales.


La première est de faire connaître et respecter leur culture dans ce qu'elle a de plus intime, sa langue nationale, alors que la seconde concerne la communication entre les sourds du monde entier. En effet, il existe autant de langages des signes que de langues vivantes, la langue des signes en France, par exemple, est aussi différente de la langue des signes britannique que la langue française de la langue anglaise parlée. La communauté sourde de chaque pays doit donc créer son identité nationale au moyen d'un langage spécifique. De plus, au-delà des frontières, la communication devient plus toujours plus difficile, que l'on soit sourd ou non. Pour pallier à ce problème, les entendants disposent de langues universelles, telles l'espéranto, désormais également disponible en langue des signes, le Signuno. De même, une Langue des Signes Internationale a été ébauchée vers la fin du XIIIème siècle et développée surtout après la seconde guerre mondiale par la Fédération Mondiale des Sourds. Rapidement devenue un enjeu politique plutôt qu'humanitaire, la LSI a été rejetée par une majorité de Sourds dénonçant à la fois une une ingérence linguistique dans leur culture et une méconnaissance de leurs usages.
langage des signes


Le Gestuno, seul exemple connu de standardisation du vocabulaire signé international, était un dictionnaire présentant le défaut majeur de ne pas tenir compte des positions gestuelles associées aux signes de la main. De nos jours, pour les sourds comme pour les entendants, il est souvent plus simple d'apprendre une autre langue étrangère courante plutôt qu'un langage pas suffisamment universel...

Le Lundi 08 Octobre 2007 à 08:44
Article écrit par regine ()




fleche Voir les autres articles commençant par L
 
Articles précédents :
  •  Association pour l'Emploi des Cadres ou APEC : c'est quoi?
  •  Tartine et chocolat : quand univers de l'enfant rime avec ch...
  •  CSA : conseil supérieur de l'audiovisuel
  •  Légendes urbaines : lorsque les faits divers deviennent lége...
  •  Anthony Mackie : acteur américain à l'avenir prometteur...

Articles suivants :
  •  Saint-Valentin : la fête des amoureux a lieu le 14 février...
  •  Chronopost : pour l'envoi et le suivi de vos colis en expr...
  •  Sénégal : pays d'Afrique Occidentale où, histoire et touri...
  •  Kérastase : marque de soins capillaires de luxe pour tous ...
  •  Absinthe : plante herbacée et vivace aux vertus médicinale...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi






Le langage des signes est devenu le mode de communication le plus courant pour les malentendants et leurs proches. Description et petit historique de cette méthode crée au XVIIIème siècle par un abbé ...