Lait pour nourrisson : comment choisir


Partager




La nutrition du nourrisson joue un rôle primordial dans sa croissance. Si pour une raison quelconque, une mère ne peut pas allaiter son bébé, elle doit effectuer son choix du lait à donner à son enfant dès les premiers jours à la maternité ou en faisant recours à un pédiatre. Le choix du lait doit se faire minutieusement pour garantir une bonne santé et une croissance normale à l'enfant. Avant son premier anniversaire, le bébé a besoin d'apports nutritionnels suffisants, aussi bien en qualité qu'en quantité.



Le lait qu'il consommera durant sa première année lui sera plus tard d'une importance capitale. Ses capacités physiques et intellectuelles à venir dépendent énormément de la qualité du lait qu'il boit à cette période. Une alimentation hygiénique permet un développement correct de plusieurs organes du bébé, dont notamment le cerveau. Environ 160 marques et types de laits infantiles sont proposés actuellement sur le marché français. Face à cet embarras du choix, l'on doit faire référence à l'âge du bébé, qui constitue en effet un facteur déterminant dans le choix du lait. À chaque tranche d'âge correspond des besoins alimentaires bien définis. Le lait dit 1er âge est destiné aux nourrissons de 0 à 4 mois. Le lait appelé 2ème âge est conçu pour les bébés de 4 à 8 mois. Le lait de croissance convient aux enfants de 9 mois à 1 an. Cette dernière catégorie de lait peut être maintenue jusqu'à 3 ans. L'âge du bébé ne suffit cependant pas pour connaître le lait qui lui convient car à chaque organisme correspond un lait convenable bien précis. Si l'enfant souffre d'une constipation, il faut préférer un lait plus riche en lactose ou encore un lait acidifié. Il s'agit du Lait dit Spécial ou du Lait Transit.


Sur les 6 biberons que l'on prépare chaque jour pour Bébé, il faut penser à apporter plus d'eau minérale, riche en magnésium, à 2 d'entre eux. Dans le cas où le nourrisson présente une diarrhée aiguë, le lait sans lactose est préconisé, en accompagnement bien sûr à une réhydratation d'urgence. Le lait anti-reflux convient au bébé qui a des soucis de déglutition ou de reflux gastro-oesophagien. Ce type de lait contient un agent épaississant à base d'amidon ou de farine de caroube permettant de stopper les régurgitations.


Si le bébé éprouve une faim continuelle, l'on doit privilégier le lait à taux élevé de céréales, à partir de 4 mois. Ce type de lait ne contient pas de surcharge calorique et apporte cependant une satiété à longue durée. Le lait hypo-allergénique convient parfaitement au nourrisson qui pourrait présenter des antécédents familiaux d'allergie. Le lait appelé H.A. est donc conseillé à l'enfant souffrant d'atopie durant ses 6 premiers mois. L'on peut substituer ce lait aux laits végétaux, notamment si le bébé est sujet à des infections ORL à répétition. Les laits végétaux se présentent sous deux formes. La première catégorie est à base de céréale ou de soya, comme le riz ou le quinoa. La seconde est extraite de plantes oléagineuses comme les amandes, les châtaignes, la sésame ou encore les noix. Avant 3 mois, le système nerveux du nourrisson n'est pas encore prêt pour suivre le rythme de son organisme. Après un allaitement, Bébé peut ressentir des contractions au niveau des intestins. Cette douleur est appelée communément la colique ou les ballonnements. Il faut alors limiter ou éviter si possible les composants pouvant provoquer une indigestion comme les protéines.
lait nourrisson


L'on doit plutôt opter pour les hydrolysats de protéines. Quand on a trouvé le lait qui s'adapte aux besoins et à l'organisme de Bébé, il est préférable de ne plus le changer. Cela lui évitera tout risque de troubles digestifs. Si, toutefois, l'on doit remplacer une marque de lait par une autre, il est conseillé de demander l'avis d'un médecin. L'eau de source constitue l'eau parfaite pour la préparation du lait du nourrisson. Elle est cependant à alterner avec de l'eau minérale en cas de constipation. Le choix entre utiliser du lait liquide ou du lait en poudre n'a pas lieu d'être car ne joue aucun rôle important. Il n'existe pas de différence nutritionnelle entre les deux. L'avantage du lait liquide réside uniquement dans le fait qu'il est beaucoup plus pratique. Prêt à l'emploi, il permet d'éviter le souci de dosage, les risques éventuels de contamination et les erreurs de préparation. Pour finir, il faut noter que le lait maternel reste l'aliment idéal du nourrisson car est le seul aliment complet qui répond à ses besoins spécifiques.

Le Vendredi 23 Avril 2010 à 12:20
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  bébé, biberon, couches culottes, puériculture, crèche, nounou, prénoms bébé Bébé : entre les couches et les sourires, que du
bonheur !



fleche Voir les autres articles commençant par L
 
Articles précédents :
  •  Coriandre : plante herbacée de la famille des Apiacées...
  •  Tailler les arbres fruitiers : méthodes
  •  Coqueluche maladie : symptômes et traitement
  •  Indemnité de chômage pour licenciement économique...
  •  Comment devenir reporter en France ?

Articles suivants :
  •  Toutes les techniques de soudure
  •  Faire une vidange de voiture
  •  Maladies des testicules et de la verge
  •  Impétigo : symptômes et traitement
  •  Soudure au TIG : explication




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   bebe Bébé



La nutrition du nourrisson joue un rôle primordial dans sa croissance. Si pour une raison quelconque, une mère ne peut pas allaiter son bébé, elle doit effectuer son choix du lait à donner à son enfan...