Koreus : jeux, vidéo, actu...


Partager




La force du réseau Internet provient des différents types de sites web qui le composent si l'on ne cite que les sites commerciaux, les sites institutionnels, les sites communautaires ou les sites personnels. La dernière catégorie de portail Internet citée précédemment fait certainement partie de celles qui sont à l'origine du développement de la toile dans la mesure où elle est issue de l'initiative personnelle d'un internaute.



Dénommé blog, ce type de site se définit généralement comme étant un portail personnel comportant des billets qui s'accumulent au fur et à mesure et dont la ligne éditoriale est fidèle au mode de pensée de son fondateur : le blogeur. Il faut savoir qu'il existe plusieurs types de blogs mais pour être considérés comme tel, il est nécessaire que les sites répondent à différents critères, à savoir le caractère unipersonnel c'est-à-dire sa gestion par une seule personne, des articles ou billets présentés de manière antéchronologique ou rétrochronologique, en d'autres termes, des plus récents vers les plus anciens et des commentaires. Un dernier critère vient de s'ajouter à ces derniers et est le flux RSS. Comme il a été souligné précédemment, les blogs disposent d'une large typologie, dépendant plus précisément du type de contenus dominant, à savoir les weblogs, les bdlogs, les photoblogs, les audioblogs et les vidéoblogs. Parmi les blogs les plus populaires faisant partie de la dernière catégorie figure koreus.com. Ce dernier est un blog francophone dédié spécialement à la diffusion de vidéos dites « buzz » et insolites.


Malgré le fait que son fondateur ne fréquente aucun cercle de blogeurs et qu'il tient absolument à rester dans l'anonymat, Koreus est bel et bien un blog et est accessible via ce lien : www.koreus.com/. Cependant en raison de sa notoriété grandissante, son fondateur, qui est à la fois le technicien, journaliste et commercial, en a modifié son apparence graphique ainsi que ses fonctionnalités, la raison pour laquelle le blog est actuellement plus assimilé à un site web généraliste.


koreus
Koreus se présente comme étant un site personnel disposant d'une variété de contenus : aux alentours de 3000 buzz vidéos et insolites, des images humoristiques, une large panoplie de jeux flash, un flux RSS mis à jour par les membres de la communauté Koreus, un module dédié au tchat et surtout, un forum très actif et convivial. La force de koreus.com réside dans la totale gratuité de ses contenus mais également dans la pro-activité de ses membres. Koreus est actuellement en tête du classement des vidéoblogs et accuse une fréquentation moyenne de 100000 visiteurs uniques journaliers, ce qui est un chiffre phénoménal pour un blog. En réalité, l'atout majeur de Koreus repose sur les caractéristiques du site en terme de vidéos. En effet, ce blog fut le précurseur dans le domaine de la diffusion de vidéos à la demande en streaming et en format flash, bien avant les « ténors » actuels.


Il se trouve également que, contrairement aux autres sites du même type, Koreus puise sa force dans le fait que les vidéos diffusées sont uniquement disponibles par l'intermédiaire d'un lecteur maison. Par conséquent, les visiteurs ne sont pas redirigés vers des sites spécialisés mais se doivent plutôt de rester sur les pages de Koreus pour pouvoir visionner lesdites vidéos. Ainsi pour pouvoir assumer son impressionnant trafic, le « super » blog a dû revoir sa structure technique et fut obligé d'investir dans un serveur solide ainsi qu'une bande passante « confortable ». Ce qui a valu à son créateur d'être sujet à des frais considérables qui s'élèvent, selon ses propres termes, aux alentours de 1000 euros par mois. Pour la petite histoire, Koreus.com a été fondé en 2002, par un jeune ingénieur informatique parisien répondant au nom de Jérôme Body. Selon ce dernier, son blog était initialement un simple passe temps afin d'agrémenter les journées « routinières » en tant qu'informaticien de gestion. Il faut savoir que Koreus était déjà à l'origine un blog à part dans la mesure où son moteur : Xoops n'était pas réellement un système spécifique au blog et que les articles publiés se devaient d'être insolites. Jérôme découvrit ensuite les atouts de la diffusion de vidéos, surtout en ce qui concerne celles qualifiées de buzz ou inédites. En 2004, le fondateur de Koreus se mit à entreprendre des actions de référencement et d'optimisation sur Google, mais dans une moindre mesure. Néanmoins, cette stratégie valut à Koreus de dépasser le cap des 1000 visiteurs uniques. Constatant que son blog pouvait générer des revenus considérables et que la recherche de vidéos commençait à monopoliser les temps libres, Jérôme Body décida de quitter son emploi et de se consacrer uniquement à Koreus.

Le Mercredi 27 Janvier 2010 à 11:29
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  internet, serveur, moteur de recherche, programme Internet : explorer la toile


fleche Voir les autres articles commençant par K
 
Articles précédents :
  •  Admission post bac : c'est quoi ?
  •  Dofus : MMORPG en ligne
  •  Maison et Objet : salon annuel en Janvier
  •  Caav : Crédit Agricole Atlantique Vendée
  •  France Culture : importante radio française

Articles suivants :
  •  Arrêter de fumer : méthodes, conseils, pourquoi
  •  Scolinfo : garder le contact avec l'école
  •  Heytens : rideaux, papiers peints... un catalogue bien fou...
  •  Immostreet : professionnel de l'immobilier
  •  Organigramme : définition, création




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sites flash Sites Flash



La force du réseau Internet provient des différents types de sites web qui le composent si l'on ne cite que les sites commerciaux, les sites institutionnels, les sites communautaires ou les sites pers...