Justice : biographie d'un groupe à succès


Partager




Justice, Xavier de Rosnay et Gaspard Augé
Ed Banger et le groupe Justice
Sortie de l'album Cross de Justice
Clips du groupe Justice

Création du groupe Justice



Créé en 2003 par deux Parisiens, en la personne de Xavier de Rosnay et Gaspard Augé, le duo Justice a démarré sa carrière sur les chapeaux de roue.



Dès sa sortie, leur premier remix du tube du groupe Simian, « Never be alone » fait un tabac sans précédent dans toutes les boîtes en vogue, démontrant ainsi que la valeur n'attend pas le nombre des années. Duo de musique électro, Justice signe dès ses débuts avec le label, Ed Banger Records, dont le président Pedro Winter n'est autre que leur manager. Xavier et Gaspard n'auraient pu rêver de meilleur mentor pour entrer dans la cour des grands, à l'instar de leur idole les Daft Punk. Si les Daft Punk se distinguent notamment par leurs casques, le duo Justice se fait connaître à travers son style qualifié de « musique chrétienne/ club ». Leur premier succès « Never be alone » est réédité en 2004 par la maison de disques International Deejay Gigolo Records qui est celle de DJ Hell.

Justice et la chanson Never be alone



Il faudra attendre l'été 2006 pour que la chanson sorte au Royaume-Uni sous un autre titre « We are your friends », éditée par Ten Records, un sous-label de Virgin Records. Fort de ce premier succès, Justice remixe plusieurs titres de stars françaises et internationales telles que Fatboy Slim, Vicarious Bliss, Britney Spears, Scenario Rock et bien entendu Daft Punk.


Le premier single propre à Justice, titré « Waters of Nazareth » et édité par Ed Banger Records sort dans les bacs en septembre 2005. Les plus grands DJ du moment tels que Tiga, Erol Alkan en feront vibrer plus d'un sur les dancefloors. « Waters of Nazareth » ressortira en 2006 avec d'autres remixes de leur cru. Leur premier album studio, intitulé « + » ou « cross » en anglais, sera disponible chez les disquaires en juin 2007.


Leurs remixes font l'objet d'une utilisation des plus diverses, allant de l'animation des dancefloors par les grands DJ de ce monde à l'illustration de bande-son d'illustres jeux comme Grand Theft Auto, plus connu sous le sigle GTA.

Collaborations du groupe Justice



En effet, en avril 2008, leur titre « Waters of Nazareth » a intégré la bande-son du célèbre jeu de console. Ils sont les premiers Français avec Jean Michel Jarre et SebastiAn à prétendre faire figurer à leur palmarès cet exploit. GTA ne sera pas le seul jeu où on retrouvera leur musique car « Need for Speed Undercover », le célèbre jeu de course sur console dispose de «Genesis » comme musique dans le jeu et « Gran turismo 5 » dans sa version nord américaine a, pour sa part, comme bande-son, leur titre «Let there be light ». Pour couronner le tout, Nintendo les a choisis pour nous faire danser sur Wii avec « Just Dance 2 ». Le monde de la mode n'est pas en reste puisque la même année, ils signent avec la maison Christian Dior la musique du défilé printemps-été hommes. Ce morceau, intitulé Planisphère, a pu être écouté par les fans sur leur blog Myspace. Il dure 15 minutes et comporte 4 parties.
justice




Justice et la musique du Grand Journal



Pour les adeptes du grand journal de Canal Plus, s'ils ne le savent pas encore, la musique du générique s'intitule « Superstition », est signée Justice et a bercé nos oreilles pendant 3 saisons, de septembre 2007 à juin 2010. Cette musique provient d'un remix d'une chanson de Stevie Wonder. Le monde cinématographique apprécie également les oeuvres du groupe puisque Quentin Tarantino a choisi « Genesis » pour la bande-annonce du film « Inglorious bastards » en français ainsi le titre «DVNO » pour le film « Hitman », célèbre jeu vidéo adapté au cinéma. Pour faire le tour de leur talent, il ne faut pas oublier les spots publicitaires dans lesquels on retrouve leur musique. KTM, Levis's leur ont fait confiance pour animer leurs spots. De leur palmarès, il n'est point possible de laisser passer la polémique causée par le clip de leur chanson « Stress », sorti en mai 2008. En effet, la violence gratuite véhiculée par ce clip, réminiscence des émeutes de 2005, n'a pas plu au public et une levée de boucliers s'est faite sur Internet. Mais, le groupe Justice a laissé couler l'eau sous les ponts tout en s'étonnant de la réaction engendrée par ce clip.

Le Samedi 12 Mars 2011 à 17:50
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  chanteurs, chanteuses, biographies, albums, disques, discographie Chanteurs et chanteuses : vibrez au son de leur
voix



fleche Voir les autres articles commençant par J
 
Articles précédents :
  •  Commissions bancaires françaises : quelles sont ces commissi...
  •  Sports Olympiques : liste des sports Olympiques d'hiver ou d...
  •  Gîtes de France : visiter la Corse, la Bretagne, la Normandi...
  •  Festival Ramatuelle : art, musique et culture au programme
  •  Emprunt national : définition et explications

Articles suivants :
  •  Nouvelle loi Scellier : du nouveau en 2011
  •  Mode de calcul du quotient familial de la CAF : définition...
  •  Acte de mariage : à faire aussi en ligne
  •  Apprentissage anticipé de la conduite : réglementation de ...
  •  Livret d'épargne populaire : conditions, taux, plafond...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   musique electronique Musique électronique



Créé en 2003 par deux Parisiens, en la personne de Xavier de Rosnay et Gaspard Augé, le duo Justice a démarré sa carrière sur les chapeaux de roue. Dès sa sortie, leur premier remix du tube du groupe ...