Julien Duvivier : réalisateur , parolier, scénatriste français mêlant réalisme cru et fantaisie insolite


Partager




Né le 8 octobre 1896 à Lille, Julien Duvivier, après une courte carrière d'acteur de théâtre, décide de s'orienter vers le monde du cinéma. A la fin de la Première Guerre mondiale, il obtient un poste chez Gaumont et travaille comme scénariste ou assistant auprès de metteurs en scène tels que Louis Feuillade, Marcel L'herbier ou encore André Antoine. En 1919, Julien Duvivier réalise son premier long-métrage, Haceldama ou le prix du sang.



Les films s'enchaînent alors : 18 productions dans les seules années 1920, dont les très remarquées adaptations littéraires de L'Abbé Constantin et Poil de carotte (1925) ainsi que de nombreux films de commande. Mais c'est avec l'avènement du cinéma parlant que Julien Duvivier, le chantre du réalisme poétique, s'imposera comme l'un des plus grands réalisateurs français de sa génération, aux côtés de René Clair, Jean Renoir ou Marcel Carné. Il s'emploiera en effet à exploiter avec habileté et originalité cette texture nouvelle qu'est le son. En 1930, dans David Golder, il est l'un des premiers à utiliser la matière sonore dans le cadre de séquences tournées en extérieur. Ce film, tiré d'un roman d'Irène Nemirowsky et qui offrira à Harry Baur son premier rôle parlant, remportera d'ailleurs un franc succès auprès du public.


Dans les années 1930, Julien Duvivier devient un cinéaste incontournable. Plus de vingt films mis en scène durant cette période, dont les mythiques La Bandera (1935), La belle équipe (1936) et Pépé le Moko (1937), oeuvres dans lesquelles Jean Gabin révélera son immense talent d'acteur. Peu avant que n'éclate la Seconde Guerre mondiale, Julien Duvivier s'exile aux Etats-Unis.

julien duvivier
En cinq ans, il réalisera cinq films : Lydia, avec Merle Oberon (1941), Six destins, avec Rita Hayworth, Charles Boyer et Ginger Rogers (1942), Destiny, avec Gloria Jean (1942), Obsessions, avec Barbara Stanwyck (1943) et L'imposteur, remake de Pépé le Moko, avec Jean Gabin dans le rôle-titre (1944). De retour à Paris, Julien Duvivier réalise Panique, d'après le roman de Georges Simenon, Les fiançailles de Monsieur Hire, long-métrage dressant un portrait amer et désabusé de la nature humaine. Mais le public et la critique boudent le film et, confronté au désintérêt des investisseurs français, Duvivier gagne Londres en 1948 pour y tourner une adaptation d'Anna Karénine, avec Vivien Leigh.


Au cours des années 1950, le cinéaste continue d'explorer les méandres de l'âme humaine au travers de drames acides et de comédies désenchantées tels que Sous le ciel de Paris (1951) et Voici le temps des assassins (1956). Dans le même temps, il triomphe avec Le petit monde de Don Camillo dans lequel il met en scène Fernandel et qui lui vaudra un prix au festival de Venise en 1951. Bien que largement déconsidéré par la nouvelle vague française, Julien Duvivier continuera d'enchaîner les films jusqu'à la fin de sa vie, alternant adaptations littéraires (Pot-Bouille en 1957, La femme et le pantin en 1958) et policiers (L'affaire Maurizius en 1954, Chair de poule en 1963). Julien Duvivier meurt tragiquement le 19 octobre 1967 dans un accident de voiture, peu après la fin du tournage de Diaboliquement vôtre. La filmographie qu'il nous laisse, riche de quelque 67 films (dont 22 muets), abrite quelques-unes des pièces maîtresses du cinéma français.

Le Lundi 09 Juillet 2007 à 09:55
Article écrit par lunar ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  réalisateurs français, réalisation, films, cinéma français, productions, récompenses réalisateurs, réalisateurs de cinéma, films français Réalisateurs français de cinéma


fleche Voir les autres articles commençant par J
 
Articles précédents :
  •  Pondichéry: ville portuaire indienne et "pont des intérêts é...
  •  Patrick Poivre d’Arvor ou PPDA : écrivain politique et prése...
  •  Turin : vitrine du nord de l'Italie, turin est à visiter à t...
  •  Lycée : en route pour le bac !
  •  Corée du Nord : un pays partagé entre république et dictatur...

Articles suivants :
  •  Guns'n'Roses : groupe de rock phare des années 80
  •  Cacharel : des collections de prêt-à-porter haut de gamme...
  •  Martin Luther King : le militant afro-américain qui pronon...
  •  Calogero : un chanteur en apesanteur
  •  Clint Eastwood : producteur, compositeur, réalisateur et ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !



Julien Duvivier : fiche détaillée  



Julien Duvivier


(0 vote)
Nom : Duvivier

Prénom : Julien

Décédé le : 30/10/1967 à l'âge de 71 ans

Retrouvez Julien Duvivier sur Star Buzz !


Filmographie de Julien DUVIVIER



Diaboliquement votre
Diaboliquement votre (1H30)

1967
Drame Psychologique
de Julien DUVIVIER

Avec Alain DELON, Claude PIEPLU, Senta BERGER, Sergio FANTONI, Peter MOSBACHER, ...  
Chair de poule
Chair de poule (1H45)

1963
Policier
de Julien DUVIVIER

Avec Jean LEFEBVRE, Robert HOSSEIN, Jean SOREL, Robert DALBAN, Catherine ROUVEL, Georges WILSON, Armand MESTRAL, Jean-Jacques DELBO, Sophie GRIMALDI, Nicole BERGER, Jacques BERTRAND, Lucien RAIMBOURG, ...  
Marie-octobre
Marie-octobre (1H35)

1958
Drame
de Julien DUVIVIER

Avec Noel ROQUEVERT, Lino VENTURA, Danielle DARRIEUX, Bernard BLIER, Robert DALBAN, Paul MEURISSE, Paul GUERS, Daniel IVERNEL, Jeanne FUSIER-GIR, Serge REGGIANI, Paul FRANKEUR, ...  

Voici le temps des assassins
Voici le temps des assassins (1H53)

1956
Drame
de Julien DUVIVIER

Avec Robert ARNOUX, Jean GABIN, Gabrielle FONTAN, Liliane BERT, Germaine KERJEAN, Robert MANUEL, Aime CLARIOND, Jean-Paul ROUSSILLON, Gerard BLAIN, Daniele DELORME, Robert PIZANI, Lucienne BOGAERT, Gerard FALLEC, ...  
Marianne de ma jeunesse
Marianne de ma jeunesse (1H38)

1954
Comédie Dramatique
de Julien DUVIVIER

Avec Pierre VANECK, Jean GALLAND, Gil VIDAL, Jacques DE FERAUDY, Gerard FALLEC, Marianne HOLD, Isabelle PIA, Jean YONNEL, ...  
Sous le ciel de paris
Sous le ciel de paris (1H38)

1950
Drame
de Julien DUVIVIER

Avec Daniel IVERNEL, Jean BROCHARD, Pierre DESTAILLES, Paul FRANKEUR, Brigitte AUBER, Christiane LENIER, Rene BLANCARD, ...  

Black jack
Black jack (1H52)

1950
Aventure
de Julien DUVIVIER

Avec Howard VERNON, George SANDERS, Herbert MARSHALL, Marcel DALIO, Agnes MOOREHEAD, Jose NIETO, Patricia ROC, ...  
Panique
Panique (1H40)

1946
Drame
de Julien DUVIVIER

Avec Michel SIMON, Marcel PERES, Viviane ROMANCE, Lucas GRIDOUX, Paul BERNARD, Max DALBAN, Charles DORAT, Emile DRAIN, Guy FAVIERES, Lita RECIO, ...  
Obsessions
Obsessions (1H38)

1943
Fantastique
de Julien DUVIVIER

Avec Thomas MITCHELL, Charles BOYER, Edward G. ROBINSON, Barbara STANWYCK, Robert CUMMINGS, Robert BENCHLEY, Charles WINNIGER, ...  

Six destins
Six destins (2H00)

1942
Comédie
de Julien DUVIVIER

Avec George SANDERS, Thomas MITCHELL, Charles BOYER, Charles LAUGHTON, Edward G. ROBINSON, Henry FONDA, Cesar ROMERO, Ginger ROGERS, Rita HAYWORTH, ...  
Pepe le moko
Pepe le moko (1H40)

1936
Drame
de Julien DUVIVIER

Avec Gilbert GIL, Gaston MODOT, Jean GABIN, Gabriel GABRIO, Saturnin FABRE, Marcel DALIO, Line NORO, Lucas GRIDOUX, Mireille BALIN, CHARPIN, FREHEL, Roger LEGRIS, ...  
Golgotha
Golgotha (1H35)

1935
Peplum
de Julien DUVIVIER

Avec Edwige FEUILLERE, Jean GABIN, Charles GRANVAL, Harry BAUR, Robert LE VIGAN, Andre BACQUE, Lucas GRIDOUX, Hubert PRELIER, Juliette VERNEUIL, ...  

David golder
David golder (1H26)

1930
Drame
de Julien DUVIVIER

Avec Paule ANDRAL, Harry BAUR, Jean BRADIN, Jean COQUELIN, Jacques GRETILLAT, Jackie MONNIER, ...  




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.fichePersoFilmoRealisateur.php


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   cinema films Cinéma Films
   realisateurs cinema Réalisateurs cinéma
   films Films



"Si j'étais un architecte et devais construire un monument du cinéma, je placerais une statue de Duvivier au-dessus de l'entrée. Ce grand technicien, ce rigoriste était un poète." (Jean Renoir, à prop...