Juif séfarade : définition


Partager




Le terme Juif séfarade ou Sépharades était originellement l'appellation donnée aux Juifs vivant en Espagne et au Portugal. Si l'on s'intéresse de près aux origines du terme séfarade, celui-ci est issu de Sefarad, un mot de l'hébreu ancien utilisé jadis pour nommer la péninsule ibérique. Sefarad est aussi un terme que l'on retrouve dans la Bible et plus précisément au verset 20 d'Abdias. Ce prophète utilise alors ce nom pour désigner Sardes, ville où résidaient les souverains de Lydie. Enfin, Sefarad en tant que mot de l'hébreu moderne se rapporte à l'Espagne.



Si l'on se réfère aux mythes et aux légendes, les Juifs séfarades seraient les descendants d'une colonie juive qui s'est établie en Espagne à l'époque du roi Salomon. Si l'on s'appuie sur l'Histoire, les Juifs dit séfarades sont de la lignée des Juifs d'Espagne lesquels n'ont pas pu continuer à vivre librement dans le pays où ils se sont installés depuis des générations. Tout bascule en 1391 lorsque l'on commença à forcer les Juifs à se convertir à la religion catholique. Bon nombre d'entre eux choisissent de le faire mais certains préfèrent s'installer sur des terres où ils peuvent pratiquer leur véritable foi : l'Afrique du Nord. La religion judaïque se renforce petit à petit dans cette partie du continent africain. A la fin du XVè siècle, la communauté juive fait de nouveau face à un bouleversement. Elle est contrainte de fuir l'Espagne après la publication du décret d'Alhambra par les Rois catholiques le 31 mars 1492. Pour la petite histoire, ce décret donnait l'ordre aux Juifs d'épouser la foi catholique. Tous ceux qui désobéissent se trouvent dans l'obligation de quitter le territoire et sont dépossédés de tous leurs biens ainsi que de leurs terres.


Un délai de quatre mois leur est donné et au 31 juillet 1492, les exigences du décret d'Alhambra doivent être respectées. Ce décret est resté valable pendant 475 ans. Il n'a été officiellement abrogé qu'en 1967. A la suite de la signature de ce décret, les Juifs d'Espagne s'exilent vers différentes régions à travers le monde. Ils prennent la route vers le Maghreb, vers l'Empire ottoman et vers des pays du sud de l'Europe dont l'Italie. Certains partent pour le Nouveau Monde : ce sont les tous premiers Juifs à s'installer sur le continent américain.


La plupart d'entre eux trouvent refuge sur les côtes septentrionales de l'Afrique. Ils se rapprochent naturellement des Juifs indigènes et introduisent la liturgie séfarade en Afrique du Nord. Il faut noter que l'Espagne n'est pas le seul pays qui a décidé de se révolter contre les Juifs. En 1496, le Portugal suit les traces de l'Espagne et les Juifs vivant dans ce pays sont également contraints de s'exiler. Une fois de plus, la plupart d'entre eux choisissent de s'installer en Afrique du Nord. Aujourd'hui, le terme Juif séfarade est couramment utilisé pour désigner les Juifs vivant dans les pays méditerranéens et qui pratiquent la liturgie et les rituels religieux propres aux anciens Juifs d'Espagne et du Portugal. Bien que vivant désormais loin de l'Espagne, les Juifs séfarades conservent un lien fort avec leur pays d'origine. C'est ainsi qu'ils pratiquent le judéo-espagnol, un dialecte voisin de l'espagnol tel que cette langue était parlée pendant le XVIè siècle. Les Juifs séfarades sont souvent comparés aux Juifs ashkénazes qui viennent de pays slaves et germaniques : l'on parle d'ailleurs des séfarades comme étant des non-ashkénazes et vice versa.
juif sefarade


La différence se constate aussi au niveau des prononciations au cours des liturgies. Des dissemblances sont en outre notées au niveau de la manière dont les ashkénazes et les séfarades observent certains alinéas de la loi juive et la façon dont ils organisent leurs cultes. Pour découvrir ce qui distingue vraiment ces deux communautés juives, ce n'est pas au niveau des pratiques religieuses qu'il faut s'attarder. Il faut plutôt s'intéresser à leur culture et à leur apparence physique. Concrètement, les deux communautés ne parlent pas les mêmes langues. Pendant les cérémonies religieuses, ils n'entonnent pas les mêmes chansons. Toujours dans le domaine artistique, ils n'écoutent pas les mêmes musiques et ne lisent pas les mêmes ouvrages que ce soit dans le domaine de la littérature ou de la poésie. Concernant la vie de tous les jours, ils n'ont pas les mêmes habitudes alimentaires. Du point de vue physique, les uns ont une pilosité plus dense que les autres.

Le Vendredi 18 Septembre 2009 à 12:09
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  religion, islam, christianisme, catholicisme, judaisme, bouddhisme, hindousime, protestantisme, shintoisme Religion : monothéiste ou polythéiste, à chacun
ses croyances



fleche Voir les autres articles commençant par J
 
Articles précédents :
  •  World of Warcraft : jeu en ligne très populaire
  •  Théâtre Marigny à Paris
  •  Oeuvre maçonnique : qu'est-ce que c'est ?
  •  Sarcoïdose : définition
  •  Théâtre du Rond-Point à Paris

Articles suivants :
  •  City bag : c'est quoi ?
  •  Théâtre de la Ville Abbesses à Paris
  •  Théâtre des Champs-Elysées à Paris...
  •  Vanity & trousse de toilette
  •  Que choisir : association de consommateurs




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   judaisme Judaisme



Le terme Juif séfarade ou Sépharades était originellement l'appellation donnée aux Juifs vivant en Espagne et au Portugal. Si l'on s'intéresse de près aux origines du terme séfarade, celui-ci est issu...