Jeannette Bougrab : biographie d'une universitaire devenue secrétaire d'état


Partager




Biographie de Jeannette Bougrab
Son entrée à l'UMP
Présidente de la HALDE
Jeannette Bougrab est touchée par les polémiques

Jeannette Bougrab commence sa carrière en tant qu'universitaire



Maître de conférence à la Sorbonne, membre de l'UMP et candidate à la députation en juin 2007, Jeannette Bougrab mène une carrière tous azimuts.



En 2010, elle est élue présidente de la HALDE et intègre également le gouvernement au poste de Secrétaire d'État à la Vie Associative et à la Jeunesse. Au lycée, la jeune Jeannette Bougrab aspire déjà à de grandes ambitions. Les premières causes pour lesquelles elle milite s'effectuent au sein de l'association SOS Racisme. Après avoir suivi un cursus universitaire à Orléans, elle décroche successivement son DEA puis son doctorat du Magistère de droit à l'Université Panthéon -Sorbonne. Après obtention de ses diplômes, Jeannette Bougrab se lance dans une carrière professionnelle en tant que juriste au sein du Conseil Constitutionnel. Accréditée par ses confrères, elle devient ensuite maître de conférence à son ancienne université. Ses interventions sont très appréciées des étudiants, qui sont très nombreux à accourir à chaque fois qu'elles sont programmées.

L'UMP lui ouvre les bras, et le gouvernement Sarkozy aussi



C'est d'ailleurs lors de l'une de ses conférences que Jeannette Bougrab est repérée par Pierre Mazeaud en 2002. Ce dernier lui offre son soutien le plus complet, permettant à la jeune femme d'obtenir un poste à la HCI.


Parallèlement, elle devient membre de l'UMP, conduit à l'époque par Alain Juppé. Plus tard, lorsque Nicolas Sarkozy est élu président du parti politique, il la délègue au poste de secrétaire des nouvelles adhésions. En juin 2007, elle se présente aux élections législatives en tant que candidate de l'UMP. Christophe Caresche, député socialiste sortant est également en lice et est l'un des candidats les plus sérieux. Lors de sa campagne, Jeannette Bougrab a pu bénéficier de l'appui de plusieurs groupes de personnes.


Parmi eux, figurent des intellectuels comme Alexandre Adler ou Luc Ferry, des sportifs tels David Douillet ou Lilian Thuram ainsi que des anciens membres du gouvernement comme Philippe Douste-Blazy et Michel Barnier. Aux premiers tours des élections, la politicienne est devancée par le candidat Christophe Caresche avec 36,71% des voix contre 63,29% pour ce dernier. Le second tour est décisif. Toutefois, le député sortant prend une fois de plus de l'avance sur Jeannette Bougrab.

Jeannette Bougrab lutte contre la discrimination et l'exclusion sociale



L'échec est cuisant pour la politicienne qui a donné tout son maximum pour gagner l'élection. Minée par la situation, elle s'en prend même à Nicolas Sarkozy. Elle accuse ce dernier de ne pas lui avoir donné un rôle à sa juste valeur qui lui aurait permis de gagner aux élections. Cette défaite amère la conduit à renoncer à la politique partisane au profit de l'écriture. Jeannette Bougrab se distingue par ses multiples convictions. Plaidant pour les causes des homosexuels tels l'adoption des couples gays ou le mariage, elle lutte également contre les discriminations dans le monde du travail.
jeannette bougrab


Ses convictions lui ont permis d'être à la tête de nombreuses associations. En janvier 2010, elle est élue présidente du Conseil d'Administration de l'ACSE, un établissement public qui aide les individus faisant face à des problèmes d'insertions professionnelles et sociales. En mars 2010, elle obtient le poste de présidente de la HALDE. L'autonomie de l'institution étant confrontée à des difficultés, Jeannette Bougrab doit faire des pieds et des mains pour que les parlementaires n'abaissent pas les financements concédés à la HALDE. Malheureusement, son mandat ne se déroule pas dans les meilleures conditions. Les salariés de la HALDE l'accusent de mener un management irrespectueux et brutal.

Les polémiques qui tournent autour de Jeannette Bougrab




En juin 2010, le Canard Enchaîné lui reproche de percevoir plus d'argent qu'elle ne devrait au sein de l'institution. Elle réfute cette affirmation et porte même l'affaire en justice pour cause de diffamation. En novembre 2010, elle fait son entrée dans le gouvernement de François Fillon. Elle obtient le poste de secrétaire d'État à la vie associative et à la Jeunesse. Mais en janvier 2011, elle est révoquée par le premier ministre. En effet, les propos qu'elle a évoqués lors d'une interview dédiée à une chaîne privée, comme quoi le président égyptien Hosni Moubarak doit démissionner de son poste, ont créé la controverse. Le discours n'a pas plu aux entités gouvernementales car contredisant leur position officielle. Également pointée du doigt par la droite, Jeannette Bougrab a été obligée de présenter officiellement son mea culpa. En dépit de ses quelques trébuchements, Jeannette Bougrab reste une figure incontournable dans l'univers politique français. Cette femme à poigne n'a pas peur de dire ce qu'elle pense. Elle peut servir d'exemple à toutes les femmes qui veulent se lancer dans une carrière politique.

Le Jeudi 05 Mai 2011 à 11:07
Article écrit par Mana ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  ministres, chef de gouvernement, gouvernement, premier ministre, classe politique française Gouvernement Sarkozy : composition de l'équipe
politique de François Fillon



fleche Voir les autres articles commençant par J
 
Articles précédents :
  •  Peut-on boire l'eau du robinet ?
  •  Syndrome de Williams : définition d'une maladie génétique
  •  Beaujolais Nouveau : le cru 2011 est arrivé
  •  Mode tendance été 2011 : homme, femme et enfant
  •  Maquillage Waterproof : l'idéal pour les vacances et la pisc...

Articles suivants :
  •  Roger Pierre : biographie d'un comédien à succès
  •  Paris-Roubaix : un challenge cyclo historique
  •  Bourg-Blanc : petite commune du Finistère
  •  Twisto Caen : itinéraires en bus, tram et cars à Caen...
  •  Alkhabar : magazine en ligne




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   ump UMP



Maître de conférence à la Sorbonne, membre de l'UMP et candidate à la députation en juin 2007, Jeannette Bougrab mène une carrière tous azimuts. En 2010, elle est élue présidente de la HALDE et intègr...