Jean Yanne : biographie d'un artiste aux multiples casquettes


Partager




Les humoristes sont souvent de grands sensibles, c'est bien connu et Jean Yanne ne faisait pas exception à la règle. Né le 18 juillet 1933 aux Lilas en Seine-Saint-Denis dans une famille d'ouvriers, Jean Gouyé avait commencé des études de journalisme au CFJ (Centre de formation des journalistes de Paris) où son passage est dans les mémoires des élèves studieux de l'époque, complètement chamboulés par ses farces et ses provocations.



Après avoir débuté en tant que journaliste au Dauphiné Libéré à Grenoble, il laissa tomber le journalisme pour exercer ses talents d'animateur à la radio. Avec d'autres compères comme le duo Roger Pierre et Jean-Marc Thibault mais aussi avec Jacques Martin, il se lança dans la chanson en tant que compositeur en pleine période de l'explosion du rock n'roll, se positionnant à contre-courant (déjà !) avec des titres évocateurs « J'aime pas le rock », « Le rock coco » au début des années 60. Très critique, il parodia avec son copain Jacques Martin, le grand succès de l'époque « Les Elucubrations » d'Antoine avec des titres provocateurs : « Les Emancipations d'Alphonse », « Les Revendications d'Albert », etc. Certes, ce ne furent pas de grands tubes mais déjà l'on pouvait constater la dérision et le critique acerbe derrière ces petits morceaux de chansonniers. Se cherchant, il écrira également pour un hebdomadaire « L'Os à moelle » qui sera repris par Pierre Dac, l'humoriste décalé. C'est avec Jacques Martin que sa carrière décolla à la télévision sur l'unique chaîne de l'époque mais son sketch sur Ben Hur fut diversement apprécié.


Il commença sa carrière au cinéma en 1964 dans « La vie à l'envers » d'Alain Jessua. Devenu acteur, Jean Yanne va jouer dans des dizaines de films avec une image qui va lui coller à la peau, celle d'un homme bobo, râleur, égoïste, menteur, macho, mais au grand coeur. Parallèlement, il continuait la radio mais son humour agressif n'était pas du goût de tout le monde à l'époque et Jean Yanne fut remercié. Il est vrai que dans la société encore bien-pensante de l'époque, il représentait un vrai trublion !


C'est lui qui lança l'expression célèbre lors des événements de mai 68 « Il est interdit d'interdire », slogan qui sera repris par les étudiants du quartier latin. Pour lui, pourtant, il ne s'agissait que de dérision et il ne pouvait prévoir l'impact de ce qu'il ne considérait que comme une blague. Il tourna ensuite un premier film de Jean-Luc Godard « Week-End » mais sera surtout révélé pour ses talents de comédien par le film de Claude Chabrol « Que la bête meure », en 1969, film dans lequel il joue un homme brutal, un vrai tyran domestique sans vergogne, malgré une redoutable intelligence. Jean Yanne continua sur sa lancée avec Chabrol quand il joua dans « Le Boucher », un rôle inquiétant d'amoureux assassin. C'est avec Maurice Pialat que son talent de comédien fut reconnu en 1971 dans « Nous ne vieillirons pas ensemble » dans un rôle d'homme insensible et il reçut à ce titre, le prix d'interprétation au festival de Cannes. Finalement, cette image de méchant insensible finit par le lasser, il commença à tourner ses propres films toujours avec un esprit caustique et complètement décalé avec « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » en 1972.
jean yanne


Il s'attaqua aussi au système politique avec « Moi y'en a vouloir des sous », « Les Chinois à Paris » mais aussi au système du show-biz avec « Chobizenesse » et « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette ». Son film le plus connu reste cependant « Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ » en 1982 avec un certain Coluche qui incarnait un drôle de Ben Hur. Parodiant le monde politique, ce sera ensuite la production de « Liberté, égalité, choucroute » qui sera salué par la presse. Il participa aussi régulièrement à l'émission « Les Grosses Têtes » de Philippe Bouvard où il était l'un des plus brillants et ne se privait pas d'attaquer le monde de l'art car il était également conseiller en achat d'oeuvres d'art. Tantôt le « beauf » de service insensible, tantôt l'homme du peuple réaliste incarnant le Français moyen à l'esprit critique, Jean Yanne va incarner les deux facettes de manière admirable, tant et si bien que le public va parfois l'assimiler à ses personnages de parodie. On le verra aussi dans « l'hygiène de l'assassin », « Indochine », « Enfants de salaud », « le Pacte des loups » et dans de très nombreux films où il va incarner des premiers rôles et des seconds rôles qu'il choisira toujours lui-même. Finalement, Jean Yanne va préférer s'expatrier à Los Angeles pour des raisons financières et fiscales tout en gardant sa propriété de Morsains en Champagne à partir de 1979. C'est là qu'il va décéder d'une crise cardiaque le 23 mai 2003, il y a tout juste cinq ans et son corps sera inhumé au cimetière des Lilas. Toutes ces chansons ont été compilées sur des CD en 2006 et plusieurs recueils rassemblent ses phrases célèbres. On ne résiste pas à vous en rappeler certaines : « Je fais mon beurre en crachant dans la soupe » - « Cambronne ne mâchait pas ses mots. Heureusement pour lui. » - « Si Dieu a fait l'Homme à son image, il est moche. » - « Dieu soit loué, meublé ou non. » - « La Promenade des Anglais à Nice, c'est bien le seul endroit où les chiens glissent sur les crottes de vieux » - « Je serais à la place des agriculteurs qui déposent du fumier devant les Mac Do, je me méfierais parce que les gérants vont finir par croire qu'il s'agit d'une livraison. » - « S'il y avait un impôt sur la connerie, l'Etat s'autofinancerait lui-même. » - « Le monde est peuplé d'imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauver une société absurde. », etc... Cet humour vachard nous manque beaucoup aujourd'hui.

Le Vendredi 23 Mai 2008 à 10:15
Article écrit par Toli. ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Acteurs français, biographie acteurs français, rôle cinéma, rôle théâtre, films, séries télévisées. Acteurs français : des personnages qui font la
fierté culturelle de la France



fleche Voir les autres articles commençant par J
 
Articles précédents :
  •  Simone de Beauvoir : qui était cette romancière et philosoph...
  •  Aéroport de Stockholm Arlanda
  •  Aéroport de Figari (FSC)
  •  Couscous : quel est le secret d'un couscous réussi ?
  •  Mahomet : qui était le prophète de l'Islam ?

Articles suivants :
  •  Asos Fashion Store printemps/ete 2009
  •  Aéroport de Dakar-Léopold Sédar Senghor...
  •  Kuoni Agence de voyages et tour-opérateur
  •  Aéroport McCarran Las Vegas
  •  Sigourney Weaver : une grande actrice américaine, célèbre ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   acteurs francais Acteurs français
   humoriste Humoriste



Qui ne se souvient pas de Jean Yanne, de son image de macho et d’insensible volontiers entretenue et surtout de sa verve provocatrice ? Qui se cachait derrière cet artiste à l’image iconoclaste et à l...