Jean-Pierre Coffe : animateur de radio et de télévision et auteur français


Partager




C'est le 24 mars 1938 que Jean Pierre Coffe voit le jour dans la ville de Lunéville en Meurthe-et-Moselle. Il vit toute son enfance avec sa mère. Son père, parti à la guerre avant sa naissance, mourut en 1940 durant la seconde guerre mondiale. Dès son plus jeune âge, il est en contact permanent avec l'art culinaire et tout ce qui s'y rapporte grâce à l'influence de ses grands-parents. Alors que Jean Pierre Coffe a treize ans, sa mère, qui était alors coiffeuse, décide de s'installer à Paris et le jeune lunévillois y est mis en pensionnat. A Paris, Jean Pierre Coffe commence à fréquenter les différents théâtres parisiens et apprécie de plus en plus ce milieu. Il finit par décider de suivre des cours du soir en formation théâtrale au « Cours Simon » qui était situé au 7ème arrondissement de Paris à cette époque. Ce passage au cours Simon lui permettra, d'ailleurs, de faire ses premiers pas sur scène. Mais sa carrière dans le théâtre est vite arrêtée par le service militaire qu'il doit effectuer. Il sera alors envoyé, avec les troupes françaises, en pleine guerre d'Algérie. Durant cette période, il s'essaye au journalisme et fonde le journal « Le Temps » avec Max Gallo.


Le journal est rapidement censuré du fait des idées qu'il véhicule mais surtout à cause de ses convictions anti-militaristes. Après trois ans passées dans l'armée, il enchaîne de nombreux emplois. Ainsi, il dirige la Direction commerciale de plusieurs sociétés et sera notamment le directeur chargé des publicités auprès de la maison d'édition Robert Laffont. Malheureusement, il est victime d'un terrible accident de voiture qui lui vaudra une longue période de convalescence. Remis sur pied après deux années consécutives d'inactivité, il monte sa propre affaire « Les Grands-mères au pair ».


Bien que l'initiative fut considérée comme révolutionnaire, l'entreprise ne connut pas le succès escompté. Après l'échec de cette première tentative, Jean Pierre Coffe se retire et s'installe à la campagne pour y mener une vie plus calme. C'est à cette période que sa passion pour l'art culinaire le rattrape. Il décide alors de tenter l'expérience d'une activité dans la restauration et il fonde « La Ciboulette » et « Le Modeste », deux restaurants implantés dans la Capitale. Pendant un peu moins de dix ans, l'affaire semble prospérer, mais Jean Pierre Coffe est victime d'une escroquerie montée par un libanais. Il est alors contraint de mettre la clé sous la porte. Les restaurants sont fermés et les dettes restent impayées. Néanmoins, voulant se relever de ce second échec, il se tournera vers la télévision. En effet, deux de ses anciens clients, étaient journalistes et producteurs d'émissions pour le compte de la nouvelle chaîne payante Canal plus. Ils lui proposèrent donc de passer une audition auprès de la chaîne. C'est ainsi qu'en 1984, Jean Pierre Coffe devient chroniqueur sur Canal plus, dans les émissions de Michel Denisot. Mais sa passion de toujours, la cuisine, ne le quitte pas.
jean pierre coffe


Il commence ainsi à présenter des émissions dédiées à la cuisine à partir de 1992 toujours sur Canal Plus. En 1993, il présente « Comment s'est fait » et « C'est tout Coffe » sur France 2. En 1999, il présente sur la Une l'émission « Bien Jardiner » puis redevient chroniqueur dans « Vivement dimanche prochain » sur France 2 auprès d'Anne Roumanof, de Philippe Geluck ou de Claude Sérillon. En même temps, il va présenter quelques émissions à la radio, à savoir « Les Grosses Têtes » dès 1986 et « Ça se bouffe pas, ça se mange » à partir de 1998 et cela pendant dix ans car France inter arrêtera l'émission en juin 2008. Jean Pierre Coffe a également écrit plusieurs livres ayant la cuisine et le monde du jardinage comme thèmes principaux. Il sort, par exemple « A table en famille avec 15 E par jour » en 2002, « Le Monde des plantes grimpantes en 2003 » et en 2008, il publie « Ce que nous devons savoir sur... ». En tout, entre 1994 et 2008, il écrit plus d'une trentaine d'ouvrages dédiés à l'art culinaire et au jardinage. Il apparaît également dans une dizaine de films entre 1970 et 2003 et figure dans quelques téléfilms. Ainsi, en 1972, il est dans « What a flash », en 1980, il sera dans « Gros câlin », en 1984, il apparaîtra dans « Un amour de Swann ». Mais, Jean-Pierre Coffe est aussi un écrivain reconnu. Son succès sera surtout lié à celui de la pièce de théâtre qui s'intitule « Descente aux plaisirs ». Auteur, présentateur, restaurateur ... Jean-Pierre Coffe n'a pas fini de nous étonner.

Le Dimanche 25 Janvier 2009 à 10:55
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Animateurs TV, emission tv Animateurs TV


fleche Voir les autres articles commençant par J
 
Articles précédents :
  •  Enrique Iglésias : biographie
  •  Google Maps : qu'est-ce que c'est ?
  •  Comment devenir Lieutenant de police ?
  •  Jean-Pierre Jouyet : politicien et haut fonctionnaire frança...
  •  Andrés Sardá : histoire de cette marque de lingerie...

Articles suivants :
  •  Alexandra Cyril : icône au sang royal de Secret Story 2...
  •  Google Earth : c'est quoi ?
  •  Ameli : Assurance maladie en ligne
  •  Narguilé : histoire et fonctionnement de la chicha
  •  Le don de spermatozoïdes : comment ça marche ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   radio Radio
   ecriture Ecriture



C’est le 24 mars 1938 que Jean Pierre Coffe voit le jour dans la ville de Lunéville en Meurthe-et-Moselle. Il vit toute son enfance avec sa mère. Son père, parti à la guerre avant sa naissance, mourut...