Jean-Marie Le Pen : le fondateur du front national


Partager




Jean-Marie Le Pen est né à Trinité sur Mer dans le Morbihan, le 20 juin 1928. Fils d'un pécheur et d'une couturière, il grandit dans ce milieu modeste, rural et religieux qu'est cette Bretagne d'entre-deux-guerres. Son père décède en 1942, son bateau touchant une mine. Pupille de la nation, il veut s'engager dans la résistance en 1944, à l'âge de 16 ans, mais il est refusé du fait de sa minorité.



D'aucun mette ce refus comme un tournant dans sa vie, moment où un groupe soudé aurait pu l'accueillir et le soutenir, lui donnant une autre vision de la société, mais Jean-Marie Le Pen nie cette idée. Il étudie dans un collège de jésuites à Vannes et au lycée de Lorient, puis commence des études de droit à Paris. Il ressortira de l'université avec une licence de droit et un diplôme d'étude supérieure de science politique en poche. Il aura été président des étudiants en droit, ainsi que président d'honneur de 1949 à 1951 de la « Corpo », association étudiante. Jeune actif, il organise une colonne d'étudiants pour porter secours aux Pays-Bas en 1953, recevant le soutien public de Vincent Auriol, alors président (socialiste) de la République. En 1955, alors qu'il vient d'être nommé délégué général de l'Union de défense de la jeunesse française, il part en Indochine servir comme officier dans le 1er bataillon étranger de parachutistes, et il servira en outre en tant que journaliste. A son retour, il est repéré par Pierre Poujade, leader populiste d'extrême droite. Jean-Marie Le Pen sera élu, à l'âge de 27 ans, député de l'Union et fraternité française.


En 1958, il va perdre son oeil gauche. Deux versions co-existent : la première est celle d'une violente bagarre dans laquelle un mauvais coup lui aurait causé une cataracte traumatique. Mais depuis quelques années, une nouvelle version est apparue, justifiant cette perte à cause d'une maladie. Malgré cela, il sera réélu député, et adhère au groupe parlementaire du Centre national des indépendants et paysans (droite modérée).


jean marie le pen
Avant de s'engager comme volontaire pour défendre l'Algérie française, il occupera de hautes fonctions à l'Assemblée et au Sénat et soutiendra le candidat d'extrême droite Tixier-Vignancour à l'élection présidentielle de 1965. Héritant du riche Hubert Lambert décédé quelques années plus tôt, sa vie est couverte financièrement, mais il créera une société phonographique, la Serp, connue pour avoir édité des chants du IIIe Reich et des chants communistes et autres chants et discours de guerres historiques. Cela lui causera sa première condamnation en justice en 1971 pour « apologie de crime de guerre ». En 1972, il est appelé à la présidence du tout nouveau parti « Front National » qui vante des idées nationalistes.


Jean-Marie Le Pen et le FN grandiront en puissance durant les années 80, notamment aux municipales de 1983 (surtout Dreux), aux européennes de 1984 où le FN obtient un score impressionnant de 10.4% et surtout aux législatives de 1986, où, grâce au scrutin proportionnel, des députés FN vont investir l'Assemblée Nationale. Jean Marie Le Pen est député européen depuis 1984, et est réélu à chaque mandat, jusqu'en 2003, date à laquelle il est exclu de son poste d'eurodéputé suite à une condamnation par le Conseil d'Etat en 1998 pour une agression sur une candidate socialiste. Il sera réélu en 2004. Jean-Marie Le Pen obtient aussi de très bons scores aux élections présidentielles depuis 1995 (autour de 15%) Il est d'ailleurs parvenu au second tour de ces élections en 2002. Jean-Marie Le Pen et le Front National représentent aujourd'hui une force politique importante en France, au point d'être considéré comme une troisième force, différente de la gauche socialiste et de la droite modérée. Le Pen se présente une nouvelle fois pour les élections présidentielles en 2006 à l'âge de 78 ans, défendant toujours les mêmes idées de lutte contre l'immigration, de protectionnisme, de critique de l'UE et de protection de la nation. Il a laissé au placard son image de dur combattant idéologique, pour celle d'un homme à l'air sage. Une stratégie, dictée par sa fille Marine le Pen, vice présidente du FN depuis 2003, qui paye. Les idées du Front National attirent, puisque aujourd'hui, plus de 20% de la population française s'en disent proches. Jean-Marie Le Pen a su ainsi faire oublier de nombreux méfaits pour lesquels il a été condamné (utilisation du terme SIDA pour stigmatiser l'immigration qui représenterait un danger aussi grave, le fameux « détail de l'histoire » que serait l'holocauste, sans compter ses nombreuses condamnations pour coups et blessures), pour apparaître aujourd'hui comme l'homme anti-système par excellence.

Le Jeudi 29 Mars 2007 à 22:43
Article écrit par Vinou ()




fleche Voir les autres articles commençant par J
 
Articles précédents :
  •  Jean Paul Gaultier, de l’excentricité à tout va
  •  Versace, une marque de haute couture de renommée mondiale
  •  Gucci, une mode classe et sophistiquée
  •  Rubens : génie des peintres flamands ?
  •  La Joconde, de Léonard de Vinci : mystère autour d'une icône...

Articles suivants :
  •  La dette publique : qu'est-ce que c'est ?
  •  Wall Street : place financière inévitable pour combien de ...
  •  Aristote : un philosphe grec incontournable !
  •  Ségolène Royal : une femme politique engagée
  •  Hippocrate : le père de la médecine




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 3 commentaires pour cet article :

 Ipfix a écrit [20/06/2007 - 15h09] 
Ipfix

Il me semble au vue des derniere nouvelle que monsieur Le Pen aussi grand qu'il soit et avec ses idée folles ai eu son heure de gloire en 2002 il a eu le temps de jubiler mais aujourd'hui et selon les statistiques que j'ai lue il ne resterai que 6% de ses élécteurs fidèles. Un règne s'acheve! Marine assurera elle la relève ou le parti politique s'effonce dans les abysses ?




 Mana a écrit [20/09/2007 - 12h16] 
Mana

C'est un parti politique dans lequel s'enfonce des electeurs qui ne comprennent rien à la politique mais qui ont juste la fameuse peur de l'étranger. Jean Marie Le Pen à assuré sa reléve avec Marine sa fille c'est vrai mais le parti s'éffondre et c'est tant mieux ! Qui regrette JM le Pen , Brice Hortefeux ? non ?! Quel beau couple ils auraient fait !




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 MarineLG a écrit [31/07/2009 - 00h09] 
MarineLG

Pour réponde aux commentaires !
A Mana :
"c'est un parti politique dans lequel s'enfonce des électeurs qui ne comprennent rien à la politique"; vous dites cela à 70 % des jeunes en France qui sont pour ce parti. Je suis Le Pen non pour me rassurer d'une "peur" de l'étranger comme vous dites mais plus d'une peur de voir la France envahit avec les caisses et le pourcentage sociale qui s'effondre !
La relève du parti est bien là et les jeunes de plus en plus derrière Marine Le Pen. L'avenir de la France n'est pas possible de nos jours !





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique
   ambassades et consulats Ambassades et consulats
   anarchisme Anarchisme
   news anarchiste News anarchiste
   organisations anarchistes Organisations anarchistes



Inspirant parfois l'espoir, souvent le dégoût, Jean-Marie Le Pen est un homme haut en couleur, qui fait malgré tout parti du paysage politique français depuis près de 50ans. L'homme de la "droite nati...