Jardins botaniques Borély de Marseille


Partager




Les jardins du Parc Borély de Marseille
Les différents espace des jardins botaniques Borély
Jardin français du Parc Borély
Jeux et structures du Parc Borély de Marseille

Plantes médicinales du parc Borély de Marseille



Les Jardins botaniques Borély de Marseille forment un vivier unique où se développent près de 3500 espèces. Sur ses 14000 m², l'espace se présente comme un patchwork d'une rare singularité.



Situés au sud-est du parc portant le même nom, les Jardins botaniques Borély proposent un riche mélange de plantes médicinales, tropicales et grimpantes. Ils conjuguent le paysage à tous les temps, alternant jardins méditerranéens, chinois et japonais. L'on peut même s'y laisser surprendre par un espace tout entier dédié aux plantes succulentes. Ce ne sont jamais que des exemples d'espaces que l'on peut y explorer. La genèse des Jardins Borély se trouve au croisement d'inspirations différentes, bercées par différents personnages historiques. Un Jardin botanique des Chartreux a vu le jour, sous l'impulsion d'un certain René d'Anjou. Il a été emménagé à proximité de l'Abbaye Saint-Victor. Joséphine de Beauharnais inaugure une extension de celui-ci, en 1802, mais ce second espace ne fera pas long feu.

Histoire du Parc Borély de Marseille



Il est rasé, quand vient le moment d'envisager le tracé des rails de chemin de fer. L'on pense toutefois à le reproduire au sein du Parc Borély, un chef-d'oeuvre directement rattaché à la fortune de Louis Borély.


Signalons au passage que les plus grands noms de l'art paysager ont apporté leurs touches de création à la conception de ce parc, érigé autour du château du riche commerçant. Le véritable esprit du jardin botanique ne prend toutefois forme qu'en 1880 avec les frères Bühler. C'est ensuite à un certain Dr Edouard Heckel que les rênes sont passées. Sur une vingtaine d'années, le parc s'étend peu à peu, s'enrichissant de serres chaudes. L'on y essayait d'acclimater des plantes comestibles issues de lointaines latitudes.


Théier, quinquina, pommier de Caroline et autres ignames ont vite montré leur aptitude à s'adapter au sol français. Les Jardins Borély trouvent définitivement du crédit auprès de la population. La municipalité officialisant son statut en 1913. Ceux qui passent, aujourd'hui, par les Jardins botaniques Borély, ont l'occasion d'explorer un espace d'une rare pertinence.

Les chemins des jardins botaniques Borély



A l'est, les amateurs de promenades en auront de tout leur soûl, en arpentant les chemins tracés près du lac. Le jardin anglais situé dans le même quartier s'apprécie, en toute nonchalance. C'est ici que l'on note le fameux Homme aux oiseaux ainsi que la statue de Diane. Il ne faut absolument pas rater la roseraie, en faisant son chemin vers les clairières où l'on s'accorde des pauses vivifiantes, en famille ou en amoureux. A l'ouest, juste en face de la bastide, le Jardin français ne manque absolument pas d'attrait. Les lignées d'arbres, qui le bordent, entourent un bassin rectangulaire et d'infinis espaces verts qui se prolongent jusqu'à la grille et donnent sur l'avenue du Prado. Ces espaces classiques encadrent les meilleurs coins des Jardins botaniques Borély.
jardins borely marseille


Les espèces sud-africaines sont éclatantes de santé, sous la grande serre qui compte près de 300 variétés.

Jardin chinois à Marseille



L'espace de verre avoisine un jardin chinois traditionnel, cadeau d'amitié reçu, en 2004, de la ville de Shangaï, dont Marseille est jumelle. C'est ici qu'il faut venir, si l'on veut se créer une vraie parenthèse, loin des turbulences de la ville. La palmeraie contiguë n'en présente pas moins d'intérêt. L'on poursuit sa visite, en explorant l'espace aménagé spécialement en hommage aux plantes grimpantes. Le bien-être par les plantes est à l'honneur dans la vaste partie des Jardins Borély, consacrée aux plantes médicinales. Les variétés que l'on y retrouve ne sont pas le fruit d'un pur hasard. Pour dessiner cette partie, l'on s'est largement documenté sur les variétés plantées dans les jardins des cloîtres médiévaux. Ici, chaque partie du corps, de la tête aux pieds, trouve la plante qui peut la soigner. Au Jardin méditerranéen, place à la décontraction, au milieu de la structure en terrasses. La vigne mérite également le détour et le projet de Jardin japonais promet d'attirer de nouveaux adeptes. Les Jardins botaniques Borély de Marseille se prêtent à la visite toute l'année, pour 1 à 4 euros, selon l'âge et la présence ou non d'un guide. Le site se trouve rue Grenelle dans le 8ème arrondissement de la ville phocéenne.

Le Mardi 26 Avril 2011 à 13:23
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  tourisme france, lieux touristiques, tour eiffel, louvre, musée Monuments et lieux touristiques en France :
découvrir le patrimoine historique français



fleche Voir les autres articles commençant par J
 
Articles précédents :
  •  Le Fort Boyard : visite d'un monument chargé d'histoire
  •  Minibel : marques de chaussures pour enfant
  •  Résilier son abonnement téléphonique : que dit la loi ?
  •  France Pare-brise : présent de Nimes à Terville en passant p...
  •  Villes et pays d'art et d'histoire : label attribué à plusie...

Articles suivants :
  •  Cache cache : magasin de vêtements proposant un service Ou...
  •  Parcours aventure en forêt ou Accrobranche : une activité ...
  •  Muséum national d'histoire naturelle de Paris
  •  Centre historique de la ville de Lyon : patrimoine de la v...
  •  Gangster Unit : teddy, doudoune, blouson cuir...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   bouches du rhone 13 Bouches du Rhône 13



Les Jardins botaniques Borély de Marseille forment un vivier unique où se développent près de 3500 espèces. Sur ses 14000 m², l’espace se présente comme un patchwork d’une rare singularité. Situés au ...