James Matthew Barrie : biographie de l'auteur de Peter Pan


Partager




Biographie de James Matthew Barrie
Parcours de James Matthew Barrie
James Matthew Barrie, auteur de Peter Pan
Oeuvre de James Matthew Barrie

James Matthew Barrie grande figure de la littérature



James Matthew Barrie est une illustre figure de la littérature anglaise. Dramaturge et romancier, il a signé bon nombre d'oeuvres, devenues des références bien au-delà des frontières de son pays natal. A l'international, il est surtout connu pour être la plume qui a fait naître Peter Pan.



Sa bibliographie compte plusieurs titres organisés autour de ce non moins légendaire personnage. Le tout premier, qui dévoile au public ce petit garçon qui ne voulait pas grandir, n'est autre que « Le petit oiseau blanc », qui inspirera une pièce pour les planches. L'auteur J.M. Barrie voit le jour dans l'Ecosse du 19ème siècle. Le 9 mai 1860, à Kirriemuir, il embarque dans le ménage déjà grand de David et Margaret Barrie, devenant ainsi le neuvième enfant. Une de ses plus grandes passions était les moments privilégiés passés avec sa mère, une femme intelligente qui aimait la lecture et ne ratait aucune occasion pour éveiller ses petits à cette passion. J.M. Barrie semble être le plus sensible à cette tentative et acquiert, très jeune, le sens de l'imagination, à travers les histoires de Robert Louis Stevenson que lui lisait cette femme.

Influence de James Matthew Barrie



L'influence de celle-ci restera marquée dans tout le parcours de l'auteur. Pré-adolescent un peu frêle, il part faire ses classes entre Dumfries et Glasgow. Tandis que ses camarades de classe commençaient à courir après les filles, J.M.


Barrie ne trouvait d'intérêt que dans les oeuvres des James Fenimore Cooper et autres Jules Verne. En 1882, le jeune homme décroche sa maîtrise de l'université d'Edinburgh. Il écrit, pendant un temps, pour le compte du Journal de Nottingham. Mais c'est résolument la fiction qui l'attire le plus. Pour se donner les moyens de poursuivre ses rêves, il part s'installer à Londres en 1885 et écrit, puis vend des histoires pour vivre. C'est en 1888 que la première percée publique a lieu, alors que certains de ses écrits connus, entre autres « Caught napping », datent de beaucoup plus tôt.


Les critiques ont relevé l'originalité du style qui marque son titre « Auld Licht Idylls » inspiré de scènes de vie écossaises. Plus tard, « The little minister » devient un énorme succès, qui va introduire le nom de son auteur dans la sphère du cinéma.

James Matthew Barrie et Peter Pan



Frayant avec d'autres gens de lettres aussi connus que H.G. Wells ou Georges Bernard Shaw, J. M. Barrie s'avère vite être un auteur tout aussi talentueux que prolifique, son répertoire s'enrichissant rapidement. Et puis arrive « Le petit oiseau blanc » qui introduit Peter Pan dans l'univers du public en 1902. Dans ce livre qui va inaugurer tout un cycle, l'histoire de Peter Pan est racontée à un tout petit David, lors de ses promenades à Kensington Park, par un riche célibataire qui a pris l'habitude de pousser son landau. C'est dans une pièce datant de 1904 que le désir de ne pas grandir qui fait le trait principal de Peter Pan est mis en évidence. Un autre livre autour du personnage apparaît deux ans plus tard, mais c'est avec « Peter and Wendy », sorti en 1911 que le personnage entre définitivement dans les grands mythes littéraires. La figure de ce jeune garçon obsède de nombreux critiques.
james matthew barrie


Imaginé pour les enfants, le personnage semble délivrer plus de messages pour les grands qu'il n'y paraît.

Influence de Peter Pan dans le monde



Un syndrome de Peter Pan est même défini, en psychologie, par Dan Kiley, pour faire référence aux difficultés de l'adulte à se stabiliser dans ce statut, ou à l'appréhension des enfants à l'idée de grandir. Ailleurs, le personnage a été maintes fois repris dans des films, des dessins animés ou des pièces. J.M. Barrie affirme avoir trouvé le désir d'écrire pour exprimer le combat, mené toute son enfance, pour l'amour de sa mère. Celle-ci était résolument plus attachée à un autre fils, David, qui meurt jeune. Il aurait inspiré le personnage récurrent portant le même prénom dans de nombreux titres de l'auteur. « Margaret Ogilvy », son oeuvre parue en 1896 est une biographie passionnée de sa mère. Fait baronnet en 1913, J.M. Barrie reçut nombreuses autres distinctions. Il meurt en 1937, le 19 juin et ses restes reposent auprès des siens à Kirriemuir. Le 4, Brechin Road où l'auteur vit le jour et grandit, est devenu un musée.

Le Dimanche 23 Janvier 2011 à 22:26
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  littérature, livres, écrivains Littérature


fleche Voir les autres articles commençant par J
 
Articles précédents :
  •  Laser KTP : efficace contre la couperose et autres intervent...
  •  Journée de Pi : définition
  •  Sanibroyeur : fonctionnement et entretien
  •  Soude caustique : utilisation pour déboucher, dissoudre...
  •  Le laiton : définition et composition

Articles suivants :
  •  Ongle incarné : traitement, chirurgie et opération
  •  Aborigènes d'Australie ou d'ailleurs : définition
  •  Chutes de Yosemite : situées dans le parc national de Yose...
  •  Photos numériques : à développer ou à stocker sur votre or...
  •  Reconnaissance de paternité : tardive ou anticipée avant l...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   auteurs Auteurs



James Matthew Barrie est une illustre figure de la littérature anglaise. Dramaturge et romancier, il a signé bon nombre d’œuvres, devenues des références bien au-delà des frontières de son pays natal....