Interpol : groupe montant de la scène pop rock


Partager




Interpol groupe de New York
EP Interpol
Enregistrements Interpol
Renommée

Naissance en 1998



Le groupe Interpol voit le jour en 1998 à New York sous l'initiative de Greg Drudy ainsi que de Daniel Kessler, jouant respectivement à la batterie et à la guitare. Avec quelques départs et arrivées dans la composition de la bande, Interpol est composé en 2010 de Paul Banks au chant, Brandon Curtis aux claviers, Sam Fogarino à la batterie ainsi que de Daniel Kessler à la guitare.



Reconnu comme étant un des groupes évoluant sur la scène indépendante, leur musique est beaucoup inspirée de celle de The Chameleons ainsi que de Joy Division. Il s'agit notamment de groupes new wave des années 1980. Le groupe a adopté de nombreux noms avant d'adopter définitivement celui de Interpol. Ainsi, durant les premières années, ils se faisaient appeler Las Armas ou encore les French Letters. Après la sortie de leur premier EP « Demo Tape » en 1998, Interpol revient sur le devant de la scène deux ans plus tard, avec « FuKd I.D. #3 ». Par la suite, Greg Drudy décide de partir, afin de se consacrer au groupe de post-hardcore Hot Cross.

Nombreux EP



Interpol n'en poursuit pas moins son parcours et sort de nombreux EP dont notamment « Precipitate » ainsi que « Interpol ». Ce n'est qu'en 2002 que la formation sort son premier album intitulé « Turn on the Bright Lights » signé par le label indépendant, Matador Records. L'album comprend onze titres dont sont issus les singles « Say hello to the angels », « Obstacle 1 » ainsi que « NYC ». L'opus est acclamé par la critique et plébiscité par le public, lui valant le titre de l'un des meilleurs albums de l'année 2002 par le magazine NME.


Deux ans après le succès de l'oeuvre, Interpol n'hésite pas à reprendre la même recette que lors du premier opus, notamment en demeurant auprès d'un label indépendant. 2004, « Antics » arrive dans les bacs et s'écoule à près de 350 000 exemplaires durant le mois de sa sortie. Certains titres de l'album tels « C'mere », « Evil » ou encore « Slow hands » se classent dans les charts britanniques. Dans les prochains mois suivant la sortie de leur deuxième opus, les membres de Interpol s'embarquent dans une tournée mondiale.


Durant cette période, ils montent sur scène aux côtés de grands noms du rock, dont notamment The Cure et U2. Après une tournée de 18 mois, les membres du groupe retournent par la case studio le temps d'enregistrer le titre « Direction » pour la série « Six feet under ».

Interpol en studio



Au début de l'année 2006, après quelques mois de vacances, le groupe retourne en studio après avoir signé auprès de Capitol Records. L'album intitulé « Our love to admire » ne tarde pas à être révélé au public avec 11 titres dont « The Heinrich Maneuver » « No I in threesome » et « Pioneer to the falls ». Deux titres supplémentaires étaient à l'origine figurer dans l'album mais sont finalement sortis en singles. Surfant sur la vague du succès, le groupe accuse le départ du bassiste Carlos Dengler, juste après l'annonce de la sortie de leur troisième album. Ce dernier sera remplacé de pied ferme par David Pajo. En 2009, ils reprennent les chemins du studio pour mettre en boite leur quatrième opus. Les membres du groupe annoncent ce dernier comme un retour aux sources, ressemblant fort au son de l'époque de « Turn on the Bright Lights ».
interpol




La révélation



Peu après cette révélation, le titre « Lights » ne tarde pas à être dévoilé au public. Trois autres titres suivent la même trajectoire que le précédent avec « Success », « Summer weel » ainsi que « Barricade ». En septembre 2010, après une attente de longue haleine, le quatrième album intitulé « Interpol » arrive enfin dans les bacs. Parallèlement à la sortie de cette oeuvre, Interpol participe en première partie de la tournée mondiale de U2 « 360° Tour ». Ils montent ainsi sur les scènes de la Belgique, l'Italie, le Portugal, l'Espagne ainsi que la France. À côté de la carrière du groupe, quelques projets en solo sont également mis sur les rails. Il s'agit notamment de Paul Banks, qui sort l'album « Julian Plenti is... Skyscraper » qui comprend onze titres dont « Only if You Run », « Games for Days » ou encore « No Chance Survival ». Une tournée mondiale pour la promotion du quatrième album de Interpol est prévue débuter en décembre 2010.

Le Mardi 12 Octobre 2010 à 11:12
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  chanteurs, chanteuses, biographies, albums, disques, discographie Chanteurs et chanteuses : vibrez au son de leur
voix



fleche Voir les autres articles commençant par I
 
Articles précédents :
  •  Weer : Wireless Electronic Equipment Research
  •  Livescore : résultats en direct
  •  Diaspora : l'exode des peuples
  •  Biocoop : commerce équitable et agriculture biologique...
  •  Mc Kenzie : marque de pret-à-porter

Articles suivants :
  •  Chicago Bulls : équipe NBA de légende
  •  Baaba Maal : biographie et discographie
  •  Dubstep : style musical contemporain
  •  Abercrombie & Fitch : marque connue de Paris à New York...
  •  Abrutis.com : Videos et photos d'humour




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   rock alternatif Rock alternatif
    Pop



Le groupe Interpol voit le jour en 1998 à New York sous l’initiative de Greg Drudy ainsi que de Daniel Kessler, jouant respectivement à la batterie et à la guitare. Avec quelques départs et arrivées d...