Illettrisme et prévention en France


Partager




Les personnes illettrées ne sont pas des personnes immigrées qui ne savent pas parler ou écrire le Français. Le mot « illettré » s'applique à des personnes qui ont suivi une scolarité mais qui n'ont pu acquérir les matières de base pour toutes sortes de raisons. Il ne faut pas croire que l'illettrisme ne concerne que les pays sous-développés. En France par exemple, on estime qu'environ trois millions de personnes sont concernées et dans le monde, ce serait 860 millions de personnes qui seraient incapables de lire et d'écrire.



C'est une enquête effectuée en 2001 par l'Association nationale de lutte contre l'illettrisme en association avec l'INSEE et d'autres partenaires qui ont fait état de ces chiffres alarmants en France. Cette enquête a été effectuée sur des adultes de 18 à 65 ans à partir de tests sur les matières de base (lecture, écriture, calcul) sur un échantillon de population. Ainsi, elle a révélé que 9 % de la population ayant été scolarisée en France était en situation d'illettrisme. La moitié a plus de 45 ans et exerce une activité professionnelle et l'on n'imagine pas les efforts d'imagination qui faut pour cacher une telle situation ou pour arriver à se débrouiller dans la vie quotidienne. De même, en règle générale, ces personnes illettrées vivent pour 50 % dans des zones rurales ou faiblement peuplées tandis que 10 % vivent dans des zones urbaines sensibles. À noter également que 4,5 % des jeunes de 17 ans sont en situation d'illettrisme et 11 % ont beaucoup de difficultés à comprendre un texte écrit. Les causes en sont multiples : échec scolaire, ruptures, difficultés familiales, professionnelles ou sociales ou professions qui ne nécessitent pas le recours à l'écrit.


De plus, au moins l'on pratique les matières de base, au plus on les oublie. Prévenir l'illettrisme, c'est déjà donner les moyens de pouvoir être éduqué, de fournir des livres et d'aider à l'apprentissage de la lecture. Lutter contre l'illettrisme, c'est redonner les compétences nécessaires pour vivre normalement dans la vie courante. En effet, ne pas pouvoir lire un panneau indicatif, une notice de médicament ou d'appareil ménager, ne pas pouvoir rédiger une lettre de réclamation ou de demande d'emploi, ne pas pouvoir calculer sa déclaration d'impôts, bref...


Tous ces actes qui nous paraissent naturels sont extrêmement perturbateurs pour les personnes illettrées qui sont d'ailleurs en outre, souvent stigmatisées. Le principe est de leur redonner confiance pour que ces personnes aient l'envie de réapprendre. La prévention de l'illettrisme doit commencer dès l'enfance avec les premiers apprentissages car l'illettrisme peut isoler et empêcher l'insertion sociale. Des processus d'apprentissage sont donc mis en place à tous les âges de la vie dans des services de proximité. C'est ce qu'a organisé l'ANLCI pour fédérer les actions et optimiser les énergies visant à lutter contre l'illettrisme. Il s'agit d'une structure qui réunit des partenaires publics et privés. Ce groupement d'intérêt public n'accorde pas de subventions, mais peut aider à réunir les efforts de tous pour une action commune. Ainsi, un cadre a été mis au point présentant les rôles des pouvoirs publics, des entreprises, les champs d'intervention et les principes directeurs.
illettrisme


Il s'agit de promouvoir les actions visant à mesurer, prévenir et agir contre l'illettrisme, d'organiser les moyens alloués par l'Etat, les collectivités territoriales, les entreprises et la société civile mais aussi d'accompagner les personnes désirant mettre en place des actions afin de développer leurs compétences et l'efficacité des services proposés. Sur le site de l'association nationale de lutte contre l'illettrisme, www.anlci.gouv.fr, vous trouverez des études mais également les adresses des personnes responsables et situées le plus près de votre domicile ainsi que celles du centre régional de ressources pédagogiques et de ses relais. Dans ces centres, vous disposerez d'informations pour tout public, de services documentaires, d'une aide au montage des projets, de mises en place de professionnalisation des acteurs bénévoles et des acteurs salariés, d'adresses d'organismes de formation... Bref, si votre projet est d'aider les personnes illettrées, n'hésitez pas à vous rapprocher d'eux !

Le Vendredi 27 Juin 2008 à 10:16
Article écrit par Toli. ()




fleche Voir les autres articles commençant par I
 
Articles précédents :
  •  Le contrat de travail : bon à savoir
  •  Sébastien Grosjean : joueur de tennis français originaire de...
  •  Aéroport d'Heraklion Grèce N.Kazantzakis
  •  Détartrage d'un chauffe eau : comment faire ?
  •  Comment devenir curé, recteur ou abbé ?

Articles suivants :
  •  Aéroport de Ibiza Baléares
  •  Aero Airlines : compagnie aérienne d'Estonie
  •  UEFA : Union des associations européennes de football...
  •  Frédéric Mitterrand : des documentaires à la Villa Médicis...
  •  Phuket : une destination phare de Thailande




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   illettrisme Illettrisme



Il ne faut pas confondre illettrisme, analphabétisme ou apprentissage du Français pour un étranger. L’illettrisme concerne des personnes qui ont été scolarisées en France mais qui n’ont pas suffisamme...