Les îles Andaman et Nicobar


Partager




Les Andaman forment un archipel composé de 472 douze îlots dont 38 seulement sont occupés. Cet ensemble se trouve dans le golfe du Bengale, près de la Birmanie, à 200 km au sud de l'Indonésie et à 1 200 km au sud-ouest de la péninsule indienne. Il y a des millions d'années, une chaîne de montagnes reliait la Birmanie et l'Indonésie et les îles sont apparues suite à l'affaissement de la croûte terrestre. Celle de Saddle Peak est un ancien sommet culminant à 732 m d'altitude.



L'archipel a été touché par le tsunami du 24 décembre 2004, qui a fait disparaître certains îlots. L'accès à ce territoire se fait par voie maritime, par la Birmanie, l'Indonésie ou le continent indien. Deux volcans sous-marins sont présents sur l'archipel. Le premier est en sommeil tandis que le second est en activité et secoue régulièrement l'île de Barren à 110 km de Port Blair, la capitale administrative. Avec un climat tropical, la région possède des forêts denses et une richesse en flore et faune très diversifiée. Sur quelques îlots, l'environnement est encore intact avec des espèces de poissons et de papillons endémiques. 314 239 habitants sont recensés sur les îles Andaman et sont regroupés en six tribus. Les autochtones appelés Jangil ont complètement disparus suite aux multiples invasions des pays voisins et des européens. Les 5 groupes ethniques voient aussi leur effectif diminuer constamment. Chaque jour, leur territoire recule face à l'avancée des envahisseurs. Le mince territoire est occupé par des colons, des déportés, des prisonniers, qui ne tiennent pas compte du droit des indigènes à disposer de leur espace de vie. Ainsi, les premiers occupants des îles Andaman sont en voie d'extinction.


Pour aider ces démunis, Survival International essaie de leur porter assistance et secours. Les indigènes sont hostiles à toute forme de civilisation et leur culture les éloigne du mode de vie occidental. Cette partie de l'Inde a été découverte par Marco Polo, le premier occidental qui visita l'archipel. Une expédition de Nicolo de Conti, suivie par celle de Peyraud en 1707 a permis de mieux connaître ces terres émergées et de les envahir. La première destruction commença en 1791 avec le débarquement des Britanniques en vue de déporter leurs prisonniers politiques.


La seconde guerre mondiale a contraint les premiers envahisseurs à relâcher leur emprise. Mais les Japonais et le gouvernement provisoire de l'Inde leur ont succédé. Les alliés sont revenus à la fin du conflit mais en 1947, l'Etat Indien reprend le contrôle du l'archipel. Ce peuple indigène a beaucoup souffert de l'introduction de la civilisation ainsi que de l'invasion des touristes, des colons et des braconniers. Ils vivent dans des conditions précaires et se nourrissent de produits de la pêche, de la chasse et de la cueillette. Les occupants ont détruit une grande partie de la biodiversité tout en spoliant leur territoire. La vie des autochtones est en péril, ce qui a alerté Survival International, Icra International ainsi que Cyberacteurs. Avec un territoire de plus en plus restreint, les 5 ethnies restantes sont les Grands Andamanais qui ne comptent plus qu'une quarantaine d'individus confinés sur l'îlot de Strait Island, les Sentinelles composés de 20 personnes, les Jarawa au nombre de 300, les Shompen et les Onges au nombre de 300. Malgré la situation géographique de l'archipel, les originaires ne sont ni indiens, ni asiatiques, mais semblent bien provenir d'Afrique australe.
iles andaman


Ces peuplades sont couramment appelées « Négritos » à cause de leur physionomie très proche de celle des africains. Leurs us et coutumes sont bafoués par l'intervention et les décisions du gouvernement indien. Il leur est imposé de se reproduire pour éviter l'extinction de la race, cela même chez les veuves. Or ces dernières ne doivent pas enfreindre à leur tabou en se remariant. Le tourisme ne leur profite nullement puisque cette activité se résume à la visite de certaines réserves dans lesquelles ces autochtones, à l'exemple des Jarawa, sont parqués. Des routes sillonnant ces poussières d'îles sont en cours de construction et apportent la civilisation au profit des colons, des braconniers, des investisseurs sans scrupules et de certaines agences de voyage. Certains tours opérateurs estiment que ces tribus et leur territoire sont de simples biens commerciaux exploitables. Pourtant, des associations essaient d'inverser la tendance en aidant ces peuples à retrouver leur culture ainsi que leur dignité.

Le Vendredi 01 Mai 2009 à 09:45
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  tourisme en italie, tourisme en espagne, tourisme en angleterre, tourisme en france, tourisme internationnal Destinations touristiques : découvrez les
meilleures destinations pour vos vacances



fleche Voir les autres articles commençant par I
 
Articles précédents :
  •  Prime pour l'emploi : simulation, calcul... qui a droit à la...
  •  Réflex Canon Eos 450D : avis aux amateurs de photo
  •  HTC Touch Diamond : un bijou anti-iPhone
  •  eMule et eMule island : partage de fichiers
  •  La mondialisation : définition et explication

Articles suivants :
  •  Nokia N95 8GB : le téléphone multimédia...
  •  Parfumerie Douglas : parfums et cosmétiques
  •  Blake Lively : biographie d'une Gossip Girl pas comme les ...
  •  Gaston Lagaffe : personnage de BD créé par André Franquin...
  •  Crumble : salé, aux pommes ou au fruits rouges... comment ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   geographie Géographie



Les Andaman forment un archipel composé de 472 douze îlots dont 38 seulement sont occupés. Cet ensemble se trouve dans le golfe du Bengale, près de la Birmanie, à 200 km au sud de l’Indonésie et à 1 2...