L'hystérie ou le paradigme des névroses


Partager




L'hystérie est appelée paradigme des névroses pour deux raisons. Tout d'abord c'est la première névrose historiquement reconnue, en effet Hippocrate en parlait déjà dès l'Antiquité, mais c'est surtout Charcot et Freud qui ont permis de grandes avancées dans la connaissance de la maladie. Charcot est le premier qui va différencier les paralysies dû à des lésions neurologiques, et les paralysies qu'il va pouvoir reproduire sous hypnose, donc psychiques.



Freud mettra, lui, en avant une causalité inconsciente et sexuelle des symptômes hystériques. Et deuxièmement on retrouve, dans l'hystérie, un noyau commun à toutes les névroses, qu'elles soient phobiques, obsessionnelles... L'hystérie se définit d'abord par une mise en cause du corps. C'est la forme névrotique qui engage de façon plus ou moins intense le corps comme inscrit dans le relationnel. Une très grande partie des malades sont des femmes, qui sont très sensibles à cette maladie. L'hystérie est une affection à manifestation polymorphe dont l'originalité est que les conflits psychiques inconscients s'y expriment symboliquement en des symptômes corporels et/ou psychiques variés, paroxystiques ou durales. Dans cette maladie deux aspects sont prédominant : l'expression corporelle d'un conflit psychique (la conversion) et la personnalité hystérique.


Les symptômes de conversion peuvent être regroupés en quatre catégories : Les troubles du tonus et de la motricité ; c'est une grande crise qui survient brusquement et qui se manifeste par des syncopes, des crises tétaniphores, des crises de spasmophilie ou des crises de grande agitation (contorsion avec de grands mouvements bizarres). Ces malaises hystériques surviennent le plus souvent dans un lieu public ou en présence d'un entourage complaisant. Au cours de tous ces moments de crise la personne va sembler vivre un drame.


Après cette attaque hystérique il y a les paralysies et contractures. Les troubles sensitifs se caractérisent, eux, le plus souvent, par des douleurs intenses, avec des zones si sensibles qu'une simple pression peut déclencher une attaque. Ici de petits troubles peuvent entrainés de grandes difficultés, disproportionnées, comme un maux de tête qui empêche toute activité, et donc un recours au monde médicale excessif. Les troubles sexuels sont également très fréquents, notamment la frigidité ou des douleurs lors des rapports sexuels. On retrouve aussi des troubles sensoriels, comme des sensations de perte d'audition ou de la vue. Et enfin des troubles neuro-végétatifs comme des symptômes gastro-intestinaux (difficulté à avaler, vomissements, ballonnements,..), des symptômes cardio-vasculaires, des symptômes urinaires et gynécologiques. Des troubles plus intermittents peuvent également intervenir comme des troubles de la mémoire, des difficultés de concentration et certaines inhibitions intellectuelles. Le deuxième aspect important dans l'hystérie est la personnalité hystérique.
hysterie


Chez la femme, elle est caractérisée par l'histrionisme (théâtralisme) ; c'est la tendance à se mettre en avant en jouant un rôle de part son désir de plaire, de paraître et d'être le centre d'attention. Pour arriver à cela elle va s'attribuée des rôles changeants, susceptibles de plaire à autrui pour attirer l'attention. A cela il faut ajouter une facticité des affects (exprime de façon dramatisée, outrancières ses émotions), une forte réactivité émotionnelle (peu de distance par rapport aux émotions), un mode de pensé imaginaire (enjolive la réalité), la suggestivité (facilité à jouer des rôles multiples et changeants) et la dépendance affective à l'égard de l'autre (attire l'attention). L'homme aura tendance à verser dans la fanfaronnade, en se mettant en avant lui, et ses qualités. Il se vantera plus avec plus ou moins d'affabulations, faits imaginaires. On retrouve également une grande instabilité et impulsivité. La névrose hystérique est une affection chronique qui affecte les deux sexes. On peut trouver des symptômes hystériques chez l'enfant, qui font souvent partie d'une névrose infantile. Mais ces symptômes hystériques n'ont pas valeur de pronostique. Cette névrose peut rester latente toute la vie. Mais même si elle ne décompense pas cela peut être dur à vivre pour l'entourage. Quant il y a des symptômes, ils vont apparaître de façon intermittente et ils vont évoluer par poussée et peuvent être plus moins prolongés. Ils se manifestent à certains moments de l'existence : adolescence, ménopause,... Mais aussi lors d'une émotion violente, de certaines frustrations ou situations traumatisantes psychologiquement. Cette maladie peut être soignée par l'action conjointe d'un psychiatre et d'un psychothérapeute.

Le Vendredi 14 Septembre 2007 à 11:29
Article écrit par Djafar ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Les troubles anxieux, enfant anxieux, troubles de la personnalité, troubles psychiques, anxiété, troubles comportement, troubles anxieux et dépressifs, psychiatrie, Les troubles anxieux : comment vivre avec ces
troubles psychopathologiques ?



fleche Voir les autres articles commençant par H
 
Articles précédents :
  •  Code civil : c'est quoi ?
  •  André-Marie Ampère : mathématicien et physicien français, in...
  •  Argentine : histoire d'une république de l'Amérique Latine...
  •  Plantes carnivores : certaines plantes peuvent-elles manger ...
  •  Cédric Klapisch : acteur, réalisateur, scénariste et product...

Articles suivants :
  •  Yvan le Bolloch : comédien, animateur de télévision et réa...
  •  Camaïeu : vêtements et accessoires de mode pour femme très...
  •  Biarritz : célèbre station balnéaire et commune française ...
  •  Maxime Le Forestier : auteur, compositeur et interprète fr...
  •  Bijoux fantaisie : quand la mode actuelle s'accorde avec ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   maladie Maladie
   psychiatrie Psychiatrie



Particulièrement liée à Jean Martin Charcot et à Sigmund Freud, l’hystérie est une affection psychologique qui touche majoritairement des femmes. Très impressionnante dans ses symptômes, cette maladie...