Le hira gasy : chant folkorique malgache


Partager




Le hira gasy est un chant folklorique traditionnel malgache. Il fait partie de la riche culture musicale de ce pays. Toutes les régions de Madagascar possèdent leur propre chant folklorique mais le « hira gasy » tel qu'on le connaît aujourd'hui est attribué aux habitants des hautes terres centrales. C'est donc un genre musical prédominant sur la capitale depuis le temps du roi Andrianampoinimerina, un roi Merina qui a étendu sa domination sur toute l'Ile.



Du temps de ce souverain, les grands travaux d'irrigation de certaines régions de la ville s'accompagnaient d'un spectacle offert par le roi. Le spectacle consistait en chants divers, accompagnés d'instruments de musique. Les chanteurs se donnaient le nom de « Mpihiran'Andriana » ou chanteurs du roi puis plus tard, le nom de « mpihira gasy » ou chanteurs malgaches. Le plus souvent, ils viennent d'un même village et ont un don inné pour la musique et les danses. Parfois, les chanteurs sont issus de la même famille, soit frères et soeurs, soit père, mère, fils et filles. A l'origine, ils étaient des artistes mal reconnus car démunis, d'autant plus que leurs chants patriotiques ne plaisaient pas aux colons et à l'Eglise chrétienne. Au fil des temps, le hira gasy est devenu un concert populaire réunissant des villages entiers. Les habitants venaient en famille assister à cette représentation. Avec l'ouverture du pays aux cultures occidentales, cette forme de spectacle a pris moins d'envergure dans les villes malgaches mais elle reste une des formes d'expression et de communication lorsqu'il est question d'aller au-devant des gens dans les régions rurales.


Par exemple, le hira gasy fait partie des moyens de communication qu'utilisent les décideurs politiques lors des propagandes électorales dans les régions les plus reculées du pays. Il est aussi choisi pour transmettre des messages aux populations rurales pour la sensibilisation contre les feux de brousse, pour la lutte contre le paludisme ou le sida, pour la vulgarisation du planning familial. Le hira gasy permet de véhiculer des messages ou des leçons de morale aux plus jeunes de la société. Le spectacle de hira gasy se déroule en plein air.


Les spectateurs viennent en masse et s'assoient sur l'herbe bien avant le début des chants. Les chanteurs entrent en vedette après plusieurs minutes d'attente et entament un prélude nommé « Sasitehaka ». Cette partie dure une dizaine de minutes pendant laquelle les musiciens, chanteurs et danseurs entrent en scène au son des tambours et des applaudissements incessants du public. Ils sont pour l'occasion habillés de tenues aux couleurs criardes comme le rouge, le jaune, le vert fluo, de beaux chapeaux et de belles écharpes. Ensuite, un des artistes entame un « kabary » qui est une sorte de discours annonçant le thème du spectacle et ce, pendant une quinzaine de minutes. Le gros du spectacle s'appelle « Renihira » qui est une chanson développant le thème énoncé pendant le kabary. Les thèmes les plus choisis par les « mpihira gasy » restent les sujets vus dans la vie quotidienne comme l'amour, la jeunesse, la délinquance. Ils diffusent en même temps des enseignements et des messages à l'encontre du public. Le chant est accompagné ou suivi d'une danse que les danseuses du groupe exécutent pendant que les autres s'accroupissent autour.
hira gasy


Vingt minutes de mouvements de hanches, d'épaule et de jambe, accompagnés de trompettes, de flûtes, d'accordéon, de tambours, de valiha et bien sur des battements des mains du public, seront suivis du discours final pour conclure. Un « zanakira » ou petit spectacle peut être donné avant la vraie fin de la représentation. Le spectacle de hira gasy n'est pas forcément moralisateur, il peut y avoir beaucoup d'humour dans les textes des chansons ou dans la prestation du chanteur. Les villages se regroupent pendant les fêtes telles que la fête nationale, le « famadihana » ou retournement des morts, la fête de la moisson pour assister ensemble à un spectacle de hira gasy. Parfois, une représentation peut être faite par deux ou plusieurs artistes qui rivalisent alors de talent oratoire et musical. Le public tranche sur le vainqueur. A Antananarivo, la capitale, on peut encore voir des spectacles de hira gasy en banlieue les dimanches après-midi ou les jours fériés. Peu médiatisées, ces séances de hira gasy se transmettent au bouche-à-oreille ou par quelques affichages sur les murs des maisons.

Le Mercredi 24 Septembre 2008 à 13:49
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  art africain, galerie art africain, bijoux africains, tresses africaines, musée d art africain,art peinture afrique, littérature africaine,  tableaux africain, peintre africain,masques africains, collection art africain, exposition art africain,  histoire Art africain : entre objets d'art sculptés,
chants, littérature ... c'est tout un symbole de
l'Afrique



fleche Voir les autres articles commençant par H
 
Articles précédents :
  •  Les phares au xénon : pourquoi installer des phares au xenon...
  •  Installation GPL : comment ça se passe ?
  •  Tables à induction : comment choisir ?
  •  Le millésime automobile : qu'est-ce que c'est ?
  •  Comment préparer la pose de la moquette ?

Articles suivants :
  •  Les cuvettes naturelles : qu'est-ce que les ''marmites du ...
  •  Le marché du Zoma à Madagascar
  •  Hachoir à viande comment choisir ?
  •  Les additifs pour moteur : à quoi ça sert ?
  •  Comment vernir le parquet ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   chant Chant
   voyage madagascar Voyage Madagascar



Le hira gasy est un chant folklorique traditionnel malgache. Il fait partie de la riche culture musicale de ce pays. Toutes les régions de Madagascar possèdent leur propre chant folklorique mais le « ...