Henri Matisse : un peintre d'influence majeure, comparable à Picasso


Partager




Henri Matisse (1869-1954) fait d'abord des études de Droit et travaille comme Clerc d'avoué à St Quentin, et ce n'est qu'en 1890 qu'il commence à peindre, en copiant des chromos au cours d'une convalescence. Il étudie ensuite à l'Académie Julian. Il effectue des copies au Louvre et s'intéresse à Van Gogh mais encore peu à Gauguin. C'est en 1898 qu'il découvre la lumière du midi : sa palette s'éclaircit et il commence à pousser ses tons vers leur intensité maximale.



A partir de 1900, Henri Matisse s'exerce à la sculpture - qui constituera dans les moments de lassitude, une relève à la peinture. Il participe au premier Salon des Indépendants, expose chez B. Weil, chez Vollard et au Salon d'automne. C'est là qu'en 1905, il devient assez involontairement le chef de file momentané du Fauvisme : sa peinture prend désormais pour enjeu de restituer « son émotion » de la façon la plus franche possible, et il s'agit de recourir à « des beaux bleus, des beaux rouges, des beaux jaunes, des matières qui remuent le fond sensuel des hommes » - cette « sensualité » matissienne dépassant la simple sensation, le pur visible et devant aboutir à une construction par la couleur qui affirme l'autonomie du tableau, y compris relativement à son motif initial.( la Femme au chapeau, 1905). La notoriété ainsi brutalement acquise par le scandale de la « Cage aux fauves » fait de Matisse le peintre le plus important de l'école de Paris jusqu'à la Première Guerre mondiale. En 1906, il expose la Joie de vivre, qui choque à nouveau par la simplification des formes, la hardiesse des couleurs et son usage d'une mythologie laïcisée.


Après avoir rencontré Picasso(et il se seront désormais liés par une amicale rivalité, impliquant un profond respect mutuel), il étudie en 1907 les primitifs en Italie. En 1908, Henri Matisse publie dans La Grande Revue ses notes d'un peintre : il y rêve d'un « art d'équilibre, de pureté et de tranquillité (qui soit)... quelque chose d'analogue à un bon fauteuil » mais affirme aussi la portée épiphanique de la peinture qui doit « donner de la réalité une interprétation plus durable » qu'en se limitant aux apparences des choses.


Bénéficiant d'une certaine aisance matérielle, Henri Matisse voyage (en Espagne, à Moscou, au Maroc), confirmant ainsi son goût, non pour l'exotisme mais pour les variantes d'un décoratif (céramiques, icônes, tissus) qu'il intègre dans ses toiles par une ligne souple et des couleurs audacieuses. En 1913, son Nu Bleu peint sept ans plus tôt, fait encore scandale à l'Armory Show par ses déformations et son chromatisme peu réaliste. Il modèle la Serpentine Et les deux premières versions du Dos, dessine intensément, et explore quelques aspects du Cubisme (Tête blanche et Rose, 1914). Pendant les premières années de la Guerre, il réalise des toiles majeures : le Rideau jaune (1914-1915), les Marocains (1916), la Leçon de piano(1916). Par la suite Henri Matisse élabore plusieurs têtes sculptées (Henriette II en 1927 et III en 1929) où l'organisation des volumes se fait de plus en plus libre.
henri matisse


L'ambition de quitter le tableau de chevalet aboutit dans les années suivantes non seulement à de remarquables livres illustrés, mais à des cartons pour tapisseries : Fenêtre à Tahiti (1935-1936), Nymphe dans la forêt (1935-1943). Après une grave opération intestinale, il se lance à nouveau avec acharnement dans le travail. Il multiplie les dessins. A partir de 1943, Henri Matisse exécute des gouaches découpées pour l'album Jazz. En 1947, s'impose le projet de décorer une chapelle à Vence (travail qui occupe Henri Matisse pendant quatre ans) qu'il considère comme l'achèvement synthétique de tous ses efforts.

Le Mercredi 08 Août 2007 à 18:11
Article écrit par Mass ()




fleche Voir les autres articles commençant par H
 
Articles précédents :
  •  Congés payés : durée, calcul, indemnités, règle d’équivalen...
  •  Contrat Nouvelle Embauche ou CNE : droits du salarié et devo...
  •  Compte Epargne Temps ou CET : ce qui est bon à savoir…...
  •  Alimentation bio ou manger bio : un geste simple pour protég...
  •  Gommage : des astuces pour faire « briller » visage et corps...

Articles suivants :
  •  Superman ou l'Homme d'acier aux pouvoirs surhumains
  •  Michèle Laroque : comédienne, actrice, humoriste, scénaris...
  •  Cetelem : banque française et n°1 du crédit à la consommat...
  •  Salma Hayek : actrice et réalisatrice libano-mexicaine aux...
  •  Commissaire priseur : comment devenir commisseur priseur?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !



Henri Matisse : fiche détaillée  



Henri Matisse


(0 vote)
Nom : Matisse

Prénom : Henri

Décédé le : 03/11/1954 à l'âge de 84 ans

Retrouvez Henri Matisse sur Star Buzz !



Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.fichePersonnalite.php


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   artistes Artistes
   peintres Peintres
   peintres amateurs Peintres amateurs
   peintres animaliers Peintres animaliers
   peintres calligraphes Peintres calligraphes



Peintre Fançais né en 1869 à Le Cateau-Cambrésis,il est sans doute le seul dont l'importance, dans la peinture du siècle puisse rivaliser avec celle de Picasso.Ses tableaux dont les formes et les cou...