Guzmania : entretien et plantation


Partager




Dans la liste des plantes d'intérieur, le Guzmania reçoit de beaux suffrages. Pétulante, cette plante peut rehausser avec brio séjours et terrasses, sans oublier les balcons de ceux qui vivent en appartement. De la famille des broméliacées, elle se distingue d'ailleurs par sa réputation de plante très facile à vivre. Elle ne requiert pas de soins compliqués. Des gestes basiques lui assureront de donner le meilleur d'elle. Du haut de ses 30 à 45 cm de haut, le guzmania promet des floraisons qui ne manqueront pas de charmer les passionnés. Oranges, jaunes ou rouges, ces dernières illuminent littéralement les coins de la maison où les pots contenant la plante sont posés. Au jardin, celle-ci jouera les coquettes parmi ses paires tropicales. Pour maintenir la culture en bon état et s'assurer de bien profiter de sa plante, il faut respecter quelques précautions très simples, dès la mise en pot. Le substrat sera composé d'un mélange terreux à raison de 3 parts sur 5. Les deux autres parts seront complétées avec de la mousse et de la tourbe, soit une part chacun. Au même titre que bien des plantes tropicales, le guzmania demande à retrouver un volume assez important d'humidité dans le sol où il est planté.


Il faudra donc lui assurer un apport d'eau toujours suffisante. L'on ne devra pas hésiter à la bassiner, en prenant soin de garder un certain volume d'eau dans les espaces des feuilles que l'on nomme les rosettes. Pour bien entretenir le guzmania, il faudra toutefois s'assurer que l'eau utilisée ne soit pas calcaire. Si la plante est en pleine croissance, il est utile de laisser le compost s'humecter de l'eau qui déborde des rosettes et d'apporter à une température avoisinante celle de l'atmosphère.


Par contre, pendant l'hiver, il faudrait penser à garder les rosettes au sec et se contenter d'arroser le compost du pot. Une astuce des connaisseurs consiste d'ailleurs à placer les pots dans un plus grand récipient rempli de billes d'argile ou de gravillons et d'eau. En terme de luminosité, cette plante n'est pas bien exigeante. Il suffit de s'assurer qu'elle n'attrape pas des coups de soleil trop directs en été. Choisissez-lui ainsi des emplacements où la lumière lui parvient tamisée. Lorsqu'il commence à faire frisquet, pensez à déplacer les pots près des fenêtres pour qu'elle ait un minimum de lumière et ne prenne pas ombrage des atmosphères grises. Durant la même saison, veillez à ce que la température ambiante de la pièce abritant le gizamnia n'aille pas en deça de 16°. Durant les saisons chaudes, désaltérez-la par aspersion si le thermomètre affiche plus de 20°. Pour garder le lustre des feuilles qui fait partie des charmes de la plante, il suffit de passer une éponge humide. Les plus pointilleux utilisent des produits lustrants. Mais pour garder la beauté naturelle de la plante, de tels recours ne dépasseront pas la fréquence d'une fois tous les 2 mois.
guzmania


Question alimentation, l'apport d'engrais est surtout préconisé durant la phase de croissance. Cette drenière commence en mai et s'étend jusqu'en septembre. Une ration mensuelle conviendra parfaitement pour que le guzmania trouve les nutriments essentiels à son équilibre. Ceux qui connaissent bien cette plante assurent que l'astuce suivante est efficace pour donner un coup de pouce à la floraison. Il s'agit de mettre ¾ de pomme dans un sac en plastique, dans lequel l'on enfermera la plante, pendant une durée de 8 jours. Le guzmania figure parmi les plantes les plus faciles à entretenir dans la lignée de ses congénères tropicales. Mais quelques dangers peuvent toujours le menacer. Parmi ceux-ci se trouvent les parasites tels que les cochenilles ou encore les pucerons. Si ces parasites attaquent, les feuilles et les fleurs vont changer d'aspect. Dès que vous aurez identifié les responsables, ne tardez pas à adopter les mesures qui s'imposent. Contre les cochenilles, de l'alcool dénaturé aspergé sur un coton tige fera l'affaire. Les pucerons ne résisteront quant à eux pas à une simple aspersion d'eau. Il arrive que les jardiniers fassent un peu trop de zèle en terme d'arrosage. Cela expose la plante à un pourrissement de ses feuilles. Quelquefois, l'on va même observer des taches noires entre les feuilles. Outre un ajustement de la quantité d'eau apportée à la plante, un fongicide sera généralement requis. Il faut toujours s'assurer que l'on s'y prend sans délai. L'attente peut coûter la vie à la plante.

Le Mercredi 07 Juillet 2010 à 12:13
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  jardiange, entretien jardin, bricolage, fleurs, outillage jardinage, jardinage ecologique, location matériel jardinage, astuces jardinage, serre jardinage, jardinage hiver, catalogue jardinage, terrasse et jardin, bricolage jardinage, magasin jardinage, c Jardinage : des astuces et conseils pour maintenir
la verdure autour de vous ...



fleche Voir les autres articles commençant par G
 
Articles précédents :
  •  Avocatier : plantation, culture et entretien
  •  Adoucisseur d'eau : sans sel, électronique, magnétique... qu...
  •  Radis noir : recette cuit ou en salade
  •  Bougainvillier : entretien de cette plante dicotylédone...
  •  Terreau : comment bien choisir

Articles suivants :
  •  Amaryllis Hippeastrum : plante bulbeuse
  •  Piscine au sel : entretien eau verte ou trouble
  •  Expulsion locative et trêve hivernale
  •  Mémoire cellulaire : définition
  •  Electricité statique : définition




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   fleurs plantes Fleurs plantes
   fleurs plantes Fleurs plantes
   fleurs plantes Fleurs plantes



Dans la liste des plantes d'intérieur, le Guzmania reçoit de beaux suffrages. Pétulante, cette plante peut rehausser avec brio séjours et terrasses, sans oublier les balcons de ceux qui vivent en appa...