Guerre de Cent ans : histoire d'un conflit qui dura plus d'un siècle


Partager




La guerre de Cent Ans désigne la période de campagnes militaires, entrecoupées de trêves et de traités de paix, entre 1337 et 1453. Les deux belligérants étaient deux des plus grandes puissances européennes de cette époque, l'Angleterre et la France. L'histoire de la guerre de Cent Ans remonte à la succession au trône de France, en 1328, à la mort de Charles IV le Bel qui ne laisse aucun héritier mâle. Les deux princes candidats à la succession sont Édouard III d'Angleterre, petit-fils par sa mère Isabelle de Philippe IV le Bel, et le régent Philippe de Valois, cousin du roi défunt et petit-fils de Philippe III le Hardi. Une assemblée de seigneurs féodaux français décide alors que la couronne revient de droit au Valois, couronné sous le nom de Philippe VI, et Édouard III d'Angleterre se soumet au choix des barons. Plusieurs facteurs vont envenimer les relations entre les deux pays, comme la domination du duché de Bretagne, le soutien que la France apporte à l'Écosse, en guerre contre l'Angleterre, ainsi que le contrôle du commerce de la laine, en Flandre, qui aiguise à son tour cette rivalité.


Cependant, le vrai déclencheur de la guerre est la décision de Philippe VI au sujet de la Guyenne, contestée par Édouard III qui se proclame alors l'héritier légal du trône de France. Le premier affrontement entre la France et l'Angleterre se termine au profit de cette dernière à L'Ecluse, en Flandres, où la flotte française est vaincue. Après plusieurs séries de batailles entrecoupées de trêves, les Anglais remportent une grande victoire à Maupertuis, près de Poitiers et capturent le roi Jean II le Bon, qui a succédé à Philippe VI en 1350.


Les défaites de L'Écluse et Poitiers marquent l'impuissance de l'armée féodale française traditionnelle face à des troupes de soldats anglais professionnels recrutés par des capitaines et soumis à leur autorité. Mais sous le règne de Charles V, la France reprend une partie des territoires perdus, en commençant par la confiscation de l'Aquitaine au roi d'Angleterre en 1368. Le connétable Du Guesclin parvient à reconquérir la majeure partie des territoires cédés à l'Angleterre et transforme l'armée féodale française en troupes de combattants efficaces. Dans le même temps, les anglais sont affaiblis par la perte de ses chefs les plus valeureux, le Prince Noir en 1376, son père Édouard III en 1377, auquel succède le très jeune Richard II. En France, à la mort de Charles V, son fils Charles VI le Bien-Aimé lui a succédé en 1380, mais en 1392, le souverain est atteint d'une première crise de folie, et ses oncles commencent à lutter entre eux pour prendre le pouvoir. À partir de 1392, deux clans s'opposent pour contrôler la régence.
guerre de cent ans


Les Bourguignons sont menés par la maison de Bourgogne et son chef Jean sans Peur, fils de Philippe II le Hardi, tandis que les Armagnacs sont ralliés à la famille d'Orléans et au roi. En 1404, les Français reprennent les hostilités face aux anglais, mais ne parviennent pas à reconquérir la Guyenne et la guerre civile fait rage. Toute réconciliation entre Armagnacs et Bourguignons semble impossible après l'assassinat de Jean sans Peur en 1419 par un homme du dauphin Charles. En 1428, les Anglais mettent le siège devant la dernière forteresse importante des partisans de Charles VII, la cité d'Orléans. Les forces françaises commandées par Jeanne d'Arc brisent le siège d'Orléans et les Anglais sont repoussés vers le nord. En 1444, une trêve générale est demandée par Henri VI et conclue à Tours. Charles VII profite de ce répit pour réorganiser l'armée française. En 1450, après la bataille de Formigny, les Français reprennent le duché, puis la Guyenne en 1453. C'est le traité de Picquigny en 1475 qui marquera l'abandon officiel des prétentions anglaises sur la couronne et les territoires français à l'exception de Calais, sous domination anglaise jusqu'en 1558. Les deux pays, ravagés par ces guerres successives vont pouvoir enfin reconstruire leurs villes et redonner du pain à leurs habitants.

Le Mercredi 16 Avril 2008 à 11:37
Article écrit par regine ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  histoire Histoire : toutes les pages de l'histoire


fleche Voir les autres articles commençant par G
 
Articles précédents :
  •  Hôtel Le Château Fort de Sedan : plus grand hôtel d'Europe c...
  •  Sata Internacional : compagnie aérienne desservant l'archipe...
  •  Angola : pays du sud de l'Afrique, ancienne colonie portugai...
  •  Onur Air : principale compagnie aérienne empruntée par le vo...
  •  Maximilien de Robespierre : homme politique et personnage cl...

Articles suivants :
  •  Grenelle de l'environnement : c'est quoi ?
  •  Sergio Leone : le réalisateur des plus grands westerns du ...
  •  Phalloplastie : zoom sur la chirurgie du sexe masculin
  •  Onusida : programme de l'ONU pour lutter contre le SIDA
  •  Majorque : au large de Barcelone, une île des Baléares de ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi






La guerre de Cent Ans, entrecoupée de trêves, dura en fait bien plus de cent ans puisqu’elle débuta en 1337 et que les derniers affrontements eurent lieu en 1453. C’est le traité de Picquigny en 1475 ...