Guerre de Corée : une guerre qui a marqué l'histoire de ce pays toujours divisé


Partager




Après la guerre du Vietnam la guerre de Corée est l'engagement le plus lourd de l'armée américaine au cours de la guerre froide. Le conflit a duré un peu moins de trois ans et a coûté la vie à plus de 36 000 soldats alliés engagés sous le drapeau de l'ONU, à près de 175 000 soldats Sud coréens, 300 000 soldats Nord-coréens à 200 000 « volontaires » chinois, ainsi qu'à des millions de civils.



Le conflit a contribué à déplacer le théâtre d'affrontement entre l'Est et l'Ouest d'Europe en Asie et a profondément influencé la politique extérieure américaine des années 1950. Dans les derniers mois de la guerre, l'Union soviétique, qui était jusqu'à lors uniquement en guerre contre l'Allemagne nazie, entre en guerre contre le Japon, comme il en avait été décidé lors de la conférence de Yalta. Entre le 9 août et le 2 septembre l'armée rouge progresse rapidement en Mandchourie et occupe le nord de la Corée, alors que le sud reste sous le contrôle des Japonais. Suite à la reddition du Japon les Américains débarquèrent au sud de la Corée, ce qui eu pour effet de diviser la péninsule en deux parties de tailles équivalentes, l'une occupée par les Soviétiques, l'autre par les Américains. La partition de la Corée ne devait être que temporaire, mais les tensions entre les Etats-Unis et l'Union Soviétique empêchèrent les travaux sur la réunification de la péninsule d'aboutir et l'affaire coréenne fut finalement portée devant l'ONU en 1947. L'ONU préconisa d'organiser des élections nationales dans la péninsule, ce qui fut refusé par les Soviétiques.


Les Coréens du sud furent donc les seuls à voter et élurent le nationaliste Syngman Rhee. Quelques mois plus tard les Nord-coréens portèrent un gouvernement de gauche au pouvoir, dont l'homme fort se nommait Kim Il Sung. Après trois ans de montée des tensions l'armée de Corée de Nord, entraînée et équipée par les Soviétiques, lance une attaque sur la Corée du Sud le 25 juin 1950. C'est le début de la guerre de Corée. Face aux 135 000 soldats de l'armée nord-coréenne, la Corée du sud ne peut en aligner que 40 000 hommes mal équipés.


La déroute est rapide et Séoul tombe trois jours après le déclenchement des opérations, les débris de l'armée sud coréenne se replient vers Pusan, la deuxième ville du pays, située tout au sud de la péninsule. Devant cette offensive qui menaçait de faire passer l'ensemble de la péninsule dans le camp communiste, les Etats-Unis, qui venaient de voir les nationalistes chinois perdrent pied en Chine face à Mao Tse Dong, ne pouvaient pas rester sans réagir. Profitant du fait que l'URSS pratiquait la politique de la chaise vide en protestation contre la non-reconnaissance de la Chine populaire au conseil de sécurité de l'ONU, les Etats-Unis firent passer une résolution condamnant la guerre de Corée. Le 7 juillet, soit deux semaines plus tard, une nouvelle résolution leur confia le commandement d'une force militaire portant le drapeau des nations unies. Au cours du mois d'août l'armée sud coréenne, renforcée par des éléments de l'armée américaine, était acculée dans la poche de Pusan au sud de la péninsule. La situation était stabilisée, mais les Sud-Coréens restaient en position défensive.
guerre coree


Malgré l'ampleur des moyens aériens déployés pour dégager la poche de Pusan, les alliés ne parvenaient pas à faire reculer l'armée nord-coréenne. Ce n'est qu'avec le débarquement des troupes américaines sous le commandement du général MacArthur, héros de la seconde guerre mondiale, à Incheon le 15 septembre que la situation se retourne. Les Nord-coréens sont pris à revers puis encerclés, le dispositif militaire de Pyongyang s'effondre et les armées nord-coréennes battent en retraite. Rapidement la déroute de l'armée nord coréenne est complète. Le 26 octobre Pyongyang tombe aux mains des Américains et les armées de Macarthur atteignent le fleuve Yalou qui marque la frontière avec la Chine. C'est alors qu'a lieu un tournant de la guerre de Corée : la Chine communiste intervient de manière non officielle en envoyant des centaines de milliers de « volontaires » au secours de l'armée nord-coréenne. Cet afflux massif renverse le sort des armes et force les troupes de l'ONU à se replier au-delà du 38ème parallèle. Après le brusque recul provoqué par l'arrivée massive des volontaires chinois, les Américains et les Sud Coréens parvinrent à stopper l'offensive et à regagner progressivement du terrain. Les États-Unis ayant renoncé à utiliser l'arme atomique contre la Chine malgré l'avis de MacArthur, le front se stabilise au printemps de 1951. Harry Truman limoge alors le général MacArthur qui l'inquiète par ses rodomontades et le remplace par le général Ridgway. Après deux ans de négociations, un armistice est signé le 27 juillet 1953 à Panmunjom : il fixe une nouvelle ligne de démarcation proche du 38e parallèle et entérine à peu de choses près la situation de 1950. Peu après la fin de la guerre de Corée les Américains énoncent le principe des représailles massives qui doit leur éviter d'être à nouveau engagé dans des conflits conventionnels coûteux. D.Eisenhower et J.F Dulles sont les auteurs de ce nouveau concept stratégique. Il s'agit de riposter immédiatement et par tous les moyens, y compris nucléaires, à toute avancée du bloc communiste. Le conflit a coûté 33 600 hommes aux Etats-Unis et a fait un million et demi de morts en trois ans.

Le Vendredi 07 Mars 2008 à 15:55
Article écrit par Vince12 ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  histoire Histoire : toutes les pages de l'histoire


fleche Voir les autres articles commençant par G
 
Articles précédents :
  •  Archipel des Comores : au nord de Madagascar, un archipel à ...
  •  La lavande : plante symbole de la Provence aux multiples ver...
  •  Beverly Hills : ville de Californie aux villas de stars
  •  Pharo New Hotel Of Marseille : 1 hôtel au coeur de la cité p...
  •  Guide Michelin : un guide gastronomique pour les fins gourme...

Articles suivants :
  •  Dieppe : découvrez cette ville sur les côtes de Normandie...
  •  Total Fina : puissante entreprise pétrolière
  •  Auxerre : chef lieu de la région Bourgogne
  •  La psychose puerpérale : psychose qui apparaît chez la fem...
  •  Belfort : chef-lieu du Territoire de Belfort




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   histoire Histoire



La guerre de Corée est un des engagements les plus coûteux des Etats Unis au cours du vingtième siècle. Elle n'est dépassée en ampleur que par la seconde guerre mondiale et la guerre du Vietnam. Retou...