La guerre aux loups : une guerre sans merci !


Partager




La haine du loup est plus qu'ancestrale. Elle est même viscérale car le loup inspire une peur à l'homme. Pourtant, à la préhistoire, nos ancêtres admiraient le loup. Ils se seraient même inspirés de ce chasseur semi-nomade, opérant en bande organisée. D'ailleurs, des scènes d'art pariétal représentant des meutes de loups en pleine action viennent étayer cette hypothèse. A la même période, le loup aurait aussi été vénéré par certains groupes humains, comme l'indiquent des alignements de crânes datant d'environ cent cinquante mille ans, découverts à l'entrée d'anciens abris sous roche.



Pendant l'antiquité, les hommes continuent de reconnaître aux loups des qualités tels que l'habileté à la chasse, le sens du devoir vis-à vis de la meute et de ses petits. Mais aussi, elle commence à lui trouver quelques défauts surtout celui de l'intérêt qu'il porte au gibier et aux troupeaux. Toutefois, la peur du loup coïncide encore aujourd'hui avec les zones d'influence de la pensée occidentale. La diabolisation du loup trouverait ses origines dans l'image de l'Ancien Testament décrivant Dieu comme un berger. Les fidèles étant assimilés à un troupeau d'ovins protégés par Dieu. L'inconscient collectif de l'Europe chrétienne va alors faire du loup un ennemi. Au Moyen Âge, l'église catholique voulant asseoir son autorité dans les campagnes où se perpétuent des rites païens, souffle sur les braises des conflits naissants entre l'homme et le loup et en fait le symbole de tout ce qui est contraire à la foi, puis une incarnation du diable. Et entre le VIe et le XIIIe siècle, la littérature religieuse des bestiaires représente le loup comme la bête immonde par excellence.


Et, expliquent les religieux, si la fréquence de ses rencontres avec l'homme s'accroît au tournant de l'an mille, ce n'est pas parce que la population humaine augmente, empiétant sur les forêts occupées par le loup, mais à cause du manque de piété des paysans ! L'extermination du loup en France s'est aussi largement appuyée sur l'Etat. En obligeant les paysans à participer aux battues et en instaurant des primes à l'abattage, celui-ci n'a cessé d'inciter la population à tuer ces animaux. Par ailleurs, des corps de chasseurs professionnels de loups verront aussi le jour.


guerre aux loups
C'est Charlemagne qui en 813 en a eu l'idée le premier. Ces professionnels spécialisés sont chargés de chasser le loup et ce en échange de privilèges. Source d'abus, cette fonction sera supprimée transitoirement en 1787 par Louis XVI. Pour autant aucun répit n'est accordé au loup. Pendant la Révolution Française, des nobles s'épargnent même la guillotine en s'engageant à le chasser pour le bien de la République. A partir de 1804, Napoléon Ier réorganise et rétablit la louveterie et le montant des primes ne cessera alors d'augmenter. Cet acharnement marque la volonté de l'Etat d'éradiquer la rage du territoire, Louis Pasteur ayant identifié l'espèce comme vecteur de la maladie. Au fil des ans, le loup se fait de plus en plus rare. Après 1905, le nombre de morts annuels se chiffre à l'unité.


Vers 1930, la guerre sans merci livrée au loup s'achève en France faute de combattants. Près de quatre vingt ans plus tard, on attend toujours la signature du traité de paix !

Le Jeudi 21 Février 2008 à 10:38
Article écrit par Mass ()




fleche Voir les autres articles commençant par G
 
Articles précédents :
  •  Chambres d'hôtes : dans toute la France un hébergement typiq...
  •  Saint-Étienne : 14ième ville de France... Mais non des moind...
  •  Soja : en salade, en farine ou en huile, un aliment bon pour...
  •  Sahara : le plus grand désert du monde qui renferme bien des...
  •  Mozilla Firefox : navigateur Internet aux divers avantages

Articles suivants :
  •  Festival de Wacken : le rendez-vous des amateurs de rock e...
  •  Le Tibet : pays de sa Sainteté Le Dalaï-Lama
  •  Kodak : de l'imprimante à l'appareil photos, une marque de...
  •  Virement bancaire : tout ce qu'il faut savoir
  •  Mères divorcées : sachez vous défendre !...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   societe Société
   communautes virtuelles Communautés virtuelles
   criminalite Criminalité
   prison Prison
   culture Culture



Il a fallu plus d’une dizaine de siècles d’acharnement pour que le loup disparaisse du territoire français. Aujourd’hui, malgré la haine des bergers, le loup nous offre une seconde chance de cohabiter...