Google Chrome cherche encore le cap


Partager




Comme ce n'est encore qu'une version bêta, le navigateur Google Chrome continue de s'améliorer. Après avoir été soumise aux développeurs, la mise à jour est disponible depuis le 20 avril 2009. Google Chrome 2.0 a mûri et a fait un grand bond en avant pour rattraper son retard par rapports aux autres grands navigateurs déjà utilisés. Pour passer à cette deuxième version, il a fallu rectifier le tir. Les bogues n'ont pas manqué mais il y en a deux qui ont particulièrement occupé les développeurs de Google. Chrome est en effet développé sous licence libre.



Une communauté de développeurs participe à la création d'un outil amélioré et ouvert à la disposition des internautes. Ce navigateur fera l'objet d'un contrat de licence utilisateur final avec des clauses quelque peu compliquées. Google Chrome 2.0 s'est débarrassé de son problème d'affichage et s'est muni d'un programme optimisé pour s'adapter à tous les types de sites web. Les pages javascripts sont chargé rapidement et donne un meilleur confort d'utilisation. Les petits bogues rencontrés lors de l'installation ont aussi été corrigés. Le navigateur démarre rapidement. Les qualités de cette version 2.0 de Google Chrome confirment tous les biens qu'on pensait du jeune navigateur. Développé en code source ouvert, il propose de nouvelles API pour les développeurs et intègre un moteur WebKit V8. C'est un navigateur très réactif, ce qui renforce l'impression de rapidité. La simplicité apparente de l'interface facilite la navigation. La force du Chrome est sa capacité à servir de plate-forme pour exécuter des applications web. De nombreuses fonctions sur un site Internet s'exécutent en fait sur l'ordinateur de l'utilisateur. Le moteur javascript du Chrome 2.


0 est plus performant que ceux des autres navigateurs et permet des compilations à la volée. Google pense apporter encore plus d'amélioration sur ce point pour marquer sa différence. Une polémique sur la consommation de mémoires a été née de cette orientation javascript. Il faut faire attention aux plantages et aux pages qui se bloquent. Google Chrome a trouvé l'astuce pour ne pas obliger l'internaute à fermer le navigateur. Il suffit de fermer l'onglet de la page bloquée. En tant que plate-forme, le Chrome dispose d'un gestionnaire de tâches autonomes.


Chaque onglet et chaque processus bénéficient d'une plage de mémoire dédiée. En déplaçant un onglet sur le bureau, on ouvre la page web dans une nouvelle fenêtre. Les pop-up sont bloqués afin de préserver le confort de navigation. Il est possible de gérer les plug-ins et les extensions. Le Google Chrome s'enrichit de fonctionnalités inspirées des autres navigateurs concurrents. La page d'accueil donne accès aux sites visités les plus souvent en cliquant sur une vignette représentant la capture d'écran, rappelant le Speed dial chez Opera. Une autre trouvaille de ce dernier, la barre d'adresse intelligente proposant un URL est aussi adoptée par le Chrome. Les utilisateurs apprécieront le mode de navigation privé. Après la fermeture de l'onglet où la fonctionnalité est activée, les traces ou les historiques de navigation sont effacées automatiquement. Pour nettoyer les cookies et les traces pages visitées, il suffit d'ailleurs d'un clic. Google Chrome donne une place importante aux petits moteurs de recherche intégrés dans le navigateur. C'est dans l'historique des sites visités que les occurrences du mot-clé sont recherchées. Avec une interface très épurée, on voit bien que c'est un produit Google comme le moteur de recherche.
google chrome cap


Le Chrome donne plus d'importance à l'affichage de la page qu'aux menus et autres accès aux fonctions. Cependant, le navigateur de Google n'a pas encore donné entière satisfaction. Il présente toujours quelques failles malgré les fonctions intégrées pour améliorer la sécurité. L'accès aux sites FTP est laborieux et présente des bogues fréquents. La simplicité est un atout mais aussi un défaut quand cela prive l'utilisateur de quelques options utiles. Le paramétrage est un peu limité. La lecture d'une vidéo affichée dans une page web est sujette à de problèmes. La rareté des applications que l'on peut utiliser sur la plate-forme non connectée du navigateur ne montre pas Google Chrome à son avantage. La compatibilité avec seulement les systèmes d'exploitations XP et Vista de Windows ne plaide pas non plus en sa faveur. En laçant le Chrome, Google a suscité de grandes attentes chez les internautes. On s'attendait à de véritables révolutions mais on ne réinvente pas une application de navigation. L'approche Open source est intéressante puisqu'elle permet au logiciel d'évoluer en fonction de l'utilisation souhaitée. Le contrat de licence est cependant un frein potentiel au succès du Google Chrome une fois sur le marché.

Le Vendredi 03 Juillet 2009 à 11:06
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  internet, serveur, moteur de recherche, programme Internet : explorer la toile


fleche Voir les autres articles commençant par G
 
Articles précédents :
  •  Zurich : ville la plus peuplée de Suisse
  •  Comment Ca Marche : mode d'emploi sur Internet
  •  Charles Manson : biographie d'un tueur en série américain...
  •  TouchSmart : le tout-en-un tactile de HP
  •  Analyse financière dans une entreprise

Articles suivants :
  •  Téléphone sans fil numérique (DECT) : c'est quoi ?...
  •  Le fax par Internet gratuit : c'est quoi ?
  •  Hamid Karzai : biographie du président de la République is...
  •  Quinoa : recette, cuisson... une nouvelle nutrition ?
  •  AOL : mail et réseau Internet




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   navigateurs internet Navigateurs internet



Comme ce n’est encore qu’une version bêta, le navigateur Google Chrome continue de s’améliorer. Après avoir été soumise aux développeurs, la mise à jour est disponible depuis le 20 avril 2009. Google ...