La géothermie : c'est quoi au juste ?


Partager




l'étymologie du mot « géothermie » provient du grec, « Géo » signifiant la terre et « thermie » la chaleur. Il s'agit donc d'une science ancienne qui étudie la chaleur interne de la terre et qui met au point les techniques permettant de l'utiliser. Ainsi les geysers, sources chaudes ou les éruptions volcaniques ont été utilisés depuis des milliers d'années par les Chinois, les Romains et les habitants des pays méditerranéens. L'énergie géothermique a donc été utilisée pour le chauffage et l'eau chaude mais la découverte du charbon et du pétrole a peu à peu mis de côté cette énergie naturelle et non polluante et de surcroît renouvelable. Aujourd'hui, les choses ont changé depuis que l'on sait que les réserves pétrolières s'amenuisent et que les gaz à effet de serre menacent la planète. On sait désormais qu'au plus on pénètre à l'intérieur de la terre et que l'on se rapproche du noyau, au plus la température est élevée. Cette chaleur vient de la désintégration d'éléments radioactifs que l'on trouve dans les roches ainsi que du noyau terrestre lui-même. En fonction de certaines roches, la température sera également plus élevée.


En effet, certaines structures géologiques abritent des sources chaudes en profondeur et la vapeur qui s'en dégage peut être transformée en eau chaude ou en électricité. Il existe trois formes de géothermie : celle qui est peu profonde et à basse température, celle qui est profonde à haute température et enfin celle qui est très profonde à très haute température.


Le premier type d'énergie que l'on trouve à moins de 100 mètres de profondeur est utilisé grâce à des réservoirs et les eaux qui ont une température inférieure à 30 °C servent au chauffage et à la climatisation grâce à une pompe à chaleur. Le second type utilise des aquifères (roches poreuses) dont la température est comprise entre 30° et 100°C et cette énergie est exploitée pour le chauffage urbain ou par des industries. Quant au troisième type de géothermie, il sert à produire de l'électricité grâce à des turbines. On le voit, les ressources naturelles des profondeurs de la terre peuvent être utilisées et pour le chauffage et pour l'électricité sans qu'il y ait aucune pollution ni même raréfaction des ressources. Désormais, une directive de Bruxelles a prévu qu'au minimum, 21 % de la production d'électricité de l'Union Européenne devrait provenir d'énergies renouvelables d'ici 2010. Désormais aussi, les techniques ont évolué et sont suffisamment au point pour être utilisées facilement et un réseau commercial vante aussi les mérites de la géothermie. De plus, les ressources sont importantes notamment dans les régions volcaniques.
geothermie


Reste le coût de cette production, il est encore plus élevé que les coûts de la production de pétrole mais si la géothermie se développait suffisamment pour avoir une demande forte, les coûts de production diminueraient, eu égard au chiffre d'affaires engendré ce qui diminuerait aussi les risques pris par les investisseurs. Aujourd'hui, l'augmentation considérable du prix du pétrole remet la géothermie au goût du jour et en France a été créé en 2007 un département Géothermie pour promouvoir cette énergie grâce à des programmes de recherche et des travaux de service public. Déjà, dans le monde, la géothermie haute énergie est exploitée à hauteur de 8 000 mégawatts électriques (42 % en Amérique et 38 % en Asie). En France, une telle énergie est déjà utilisée en Guadeloupe et l'on fore à 5 000 m à Soultz-sous-Forêts dans le Bas-Rhin dans des roches chaudes mais sèches dans lesquelles on injecte de l'eau pour créer un échangeur thermique. De nos jours, l'électricité produite grâce à la géothermie est utilisée dans une vingtaine de pays dans le monde et cela n'est pas là de s'arrêter ! Quant aux pompes à chaleur, elles se développent à la vitesse grand V. Aujourd'hui les techniques de forage sont bien maîtrisées et la géothermie non polluante et renouvelable est porteuse d'immenses potentiels. En outre, par rapport à d'autres énergies renouvelables (éoliennes, panneaux solaires), la géothermie ne dépend pas des conditions atmosphériques. Il s'agit donc d'une source d'énergie régulière. Elle va sans nul doute jouer un rôle très important dans la conversion nécessaire de nos méthodes de production de chauffage et d'électricité.

Le Jeudi 14 Août 2008 à 11:07
Article écrit par Toli. ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  Chauffage et climatisation, radiateurs, cheminée, ventilation Chauffage et climatisation : votre intérieur
toujours à la bonne température

  nouvelles technologies, informatique, electronique, electroménager Nouvelles technologies : des progrès qui nous
facilitent la vie



fleche Voir les autres articles commençant par G
 
Articles précédents :
  •  Aéroport de Verone Italie
  •  Isaac Newton : biographie d'un symbole de la Science grâce à...
  •  James Dean : biographie d'un sex symbol du cinéma américain...
  •  Léon Gontran Damas : co-fondateur du mouvement de la négritu...
  •  Les Schtroumpfs : bande dessinée belge de Pierre Culliford

Articles suivants :
  •  Pierre Lescure : un grand journaliste français mis en exam...
  •  Titres de créances négociables : caractéristiques....
  •  Glenn Miller : biographie du chef d'orchestre de jazz amér...
  •  Lucky Luke : personnage de fiction de bande dessinée belge
  •  Péplum : reconstitution historique de l'Antiquité




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   chauffage Chauffage
   chauffage Chauffage
   energie Energie



L’augmentation des prix des produits pétroliers venant des énergies fossiles et leur raréfaction poussent désormais tous les gouvernements à se pencher sur l’étude des énergies renouvelables. De même,...