Fort et Ossuaire de Douaumont


Partager




Douaumont est une commune française située non loin de Verdun qui a été le théâtre de violents affrontements pendant la Première Guerre Mondiale. Deux monuments d'exception témoignent du passé fort mouvementé de la ville à savoir le Fort et l'Ossuire de Douaumont. Le Fort de Douaumont a été édifié en 1885. Les constructeurs de l'édifice ont pris soin de choisir l'endroit le plus élevé des côtes de la Meuse. En 1914, le fort du Douaumont peut se vanter d'être le plus imposant de toute la région.



Celui-ci avait une capacité d'environ 700 personnes lesquelles pouvaient y survivre pendant des jours, des semaines et parfois des mois. Ce chiffre a bien souvent été dépassé. Lorsque la bataille a fait rage en 1916, plus de 3 000 personnes ont trouvé refuge dans le fort. A l'époque, le fort du Douaumont était le seul à pouvoir rester intact après l'attaque d'un obus de 400 millimètres. L'épaisseur de ses parois est environ de 2,50 mètres tandis que celle du toit est de 6 mètres. Plusieurs kilomètres de tunnels souterrains assuraient la liaison entre les différentes parties du fort à savoir ses tourelles, ses observatoires et l'abri proprement dit. Pour la survie des soldats se trouvant dans le fort, celui-ci était équipé de deux citernes et d'une boulangerie. Dans la pratique, les citernes se révélaient inutiles et inutilisables. Il fallait faire venir de l'eau de l'extérieur et le ravitaillement posait un véritable problème. Bien souvent, l'eau devait être rationnée et chacun avait droit à un quart de litre d'eau par jour.


L'éclairage était assuré par des lampes à pétrole ou par des bougies, ce qui n'était pas toujours pratique dans la mesure où les flammes avaient beaucoup de mal à résister contre le manque d'oxygène au sein du fort. Lorsque les Allemands ont assiégé le fort, ils ont amené avec eux un groupe électrogène. Les Français n'ont cependant pas pu en profiter immédiatement après la reprise du fort dans la mesure où le groupe en question n'avait pas encore été installé. Des ventilateurs permettaient d'apporter un souffle d'air frais au sein du fort où l'atmosphère est quelque peu pesante.


Concernant les toilettes, celles-ci n'ont été mise en place qu'en 1917. Il faut souligner la présence d'une pièce de désinfection ou les uniformes était nettoyés en faisant appel à de la vapeur d'eau. L'ossuaire de Douaumont est un autre monument qui rappelle les tristes événements qui ont eu lieu dans la région pendant la Grande Guerre. Cette nécropole nationale est constituée d'une imposante tour d'une hauteur de 46 mètres et s'étirant sur une longueur d'environ 135 mètres. 130 000 soldats inconnus appartenant aussi bien au camp français qu'au camp allemand y reposent. L'ossuaire de Douaumont fait face à un vaste cimetière où sont enterrés 16 142 soldats lesquels ont pu être identifiés. Les visiteurs qui découvrent le site ne manquent pas d'être impressionnés. Pour la petite histoire, l'ossuaire de Douaumont a été mise en place au lendemain de la ravageuse bataille de Verdun au cours duquel les armées allemandes et françaises se sont affrontées au cours de 300 interminables jours et 300 longues nuits. Environ 300 000 soldats ont péri et les corps de certains d'entre eux n'ont pas été retrouvés.
fort ossuaire douaumont


Quelques jours seulement après la signature de l'armistice, l'évêque de la région de Verdun à savoir Monseigneur Ginisty décide d'offrir une sépulture digne de ce nom aux soldats qui ont perdu la vie au cours de la bataille. L'endroit serait alors propice au recueillement. C'est ainsi qu'est mis en place un ossuaire provisoire où les familles des victimes peuvent prier pour leurs proches disparus. La mise en place de l'ossuaire que nous connaissons aujourd'hui est lancée le 22 août 1920. Ce jour-là, le maréchal Pétain pose officiellement la première pierre de l'édifice. Sept années après, l'ossuaire définitif est prêt à recevoir les cercueils venant de l'ossuaire provisoire. Une cérémonie de transfert solennel organisé le 17 septembre 1927. le 7 août 1932, l'ossuaire de Douaumont est officiellement inaugurée. La cérémonie est présidée par Albert le Brun, Président de la République de l'époque. Quatre vingt dix années après, la cérémonie d'anniversaire de l'armistice signée le 11 novembre 1918 se tient à l'ossuaire du Douaumont et est présidée par le Président de la République française du moment, Nicolas Sarkozy.

Le Vendredi 25 Septembre 2009 à 16:15
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  tourisme france, lieux touristiques, tour eiffel, louvre, musée Monuments et lieux touristiques en France :
découvrir le patrimoine historique français



fleche Voir les autres articles commençant par F
 
Articles précédents :
  •  Abbaye de Vaucelles
  •  Parc de Lorraine
  •  Contrat aidé : c'est quoi ?
  •  Randonnée Chamonix : quelques conseils
  •  Chèque culture : qu'est-ce que c'est ?

Articles suivants :
  •  Bar-le-Duc
  •  Festival de sculptures sur bois Camille Claudel
  •  Parc naturel régional des Ballons des Vosges
  •  Kart à pédale
  •  Porte pc portable : comment choisir ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi






Douaumont est une commune française située non loin de Verdun qui a été le théâtre de violents affrontements pendant la Première Guerre Mondiale. Deux monuments d'exception témoignent du passé fort mo...