Comment fonctionne l'oeil ? zoom sur un organe complexe


Partager




L'oeil est un organe que l'homme utilise pour voir tout ce qui l'entoure. Il permet non seulement d'avoir une idée de ce qui se passe autour de soi mais est également indispensable pour se déplacer. Cet organe fonctionne de la même manière qu'un appareil photographique. Grâce à la lumière, l'image passe à travers la cornée que l'on peut assimiler à l'objectif. Cette image traverse ensuite l'iris que l'on compare au diaphragme avant de traverser le cristallin, comparable à la lentille d'un appareil photo.



Au final, une image se forme au niveau de la rétine, laquelle est assimilable à la pellicule, à un point précis appelé la fovéa. Comme c'est le cas dans un appareil photo, l'image qui est renvoyée au niveau de la rétine est inversée. Le cerveau s'occupera de la remettre à l'endroit afin de vous permettre de voir les images telles qu'elles sont dans la réalité. Voici les différents éléments qui constituent l'oeil et qui permettent à ce dernier de voir. Dans un premier temps, il y a le globe oculaire qui est de forme arrondie. Il y a ensuite la couche externe de l'oeil que l'on connaît pour être la sclérotique et qui constitue une enveloppe de protection. Elle entoure à peu près 5/6 de la totalité de l'oeil. C'est cet élément qui colore l'oeil en blanc et qui assure la rigidité de ce dernier. Puis, il y a la choroïde. Il s'agit d'une couche vasculaire qui se trouve dans la partie postérieure du globe oculaire. La choroïde assure la continuité avec le corps ciliaire et l'iris, lesquels se trouvent dans la partie antérieure de l'oeil. Il s'agit d'un élément très important de l'oeil dans la mesure où il assure l'absorption de tous ces rayons lumineux qui desservent la vision.


En ce qui concerne la rétine, c'est une couche qui réagit à la lumière grâce à la présence de photorécepteurs. Il est possible de faire la distinction entre deux types de photorécepteurs. D'un côté, il y a les bâtonnets qui affichent une forme allongée et qui sont au nombre de 130 000 000. Ils sont particulièrement utiles pour la vision nocturne du fait de leur extrême sensibilité à la lumière. On notera toutefois que les bâtonnets ne sont pas très efficaces lorsqu'il s'agit de capter les couleurs ainsi que les détails.


Ceci est dû au fait que les bâtonnets sont connectés par dizaine à une seule fibre optique. Les bâtonnets sont des éléments qui ne pourraient fonctionner sans la présence d'une substance chimique que l'on connaît sous le nom de rhodopsine. Chaque fois qu'un rayon de lumière arrive au niveau d'une molécule de rhodopsine, cette dernière produit un courant électrique de très faible intensité. Les signaux qui sont ainsi créés sont acheminés vers des cellules nerveuses de la rétine. Le second type de photorécepteur est le cône. L'oeil en compte quelques 7 000 000, lesquels se trouvent au niveau de la fovéa. Les cônes possèdent la particularité d'être peu sensibles à la lumière mais très utiles lorsqu'il s'agit de discerner les détails. Cette capacité des cônes est due à leur densité très élevée au niveau de la fovéa. Ceci est d'autant plus important que chaque cône se trouvant dans la fovéa transmet des informations à plusieurs fibres du nerf optique à la fois. Les cônes sont donc des photorécepteurs que l'oeil utilise surtout pour la vision de jour et sont indispensables pour percevoir toutes les nuances de couleur. On a trois sortes de cônes qui diffèrent selon le pigment qu'ils renferment.
fonctionnement oeil


Il y a les cônes renfermant de l'erythropsine et qui sont sensibles au rouge, ceux contenant de la chloropsine et qui sont sensibles au vert et enfin ceux qui contiennent de la cyanopsine et qui sont sensibles au bleu. La cornée est une membrane particulièrement robuste qui est transparente et qui se distingue par le fait qu'elle ne comporte aucun vaisseau sanguin. Le cristallin est une lentille molle qui subit l'influence du muscle ciliaire. L'iris est le diaphragme de l'oeil. Ce muscle donne la possibilité à la pupille de s'ouvrir, dans le dessein de réguler le flot de lumière qui entre dans l'oeil. Ceci permet d'éviter que ce dernier ne soit aveuglé. Enfin, il y a la pupille qui se présente sous la forme d'un trou en plein milieu de l'iris. Cet élément est indispensable pour le passage des rayons lumineux vers la rétine.

Le Mercredi 12 Novembre 2008 à 10:16
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  Ophtalmologie, oeil Ophtalmologie : fonctionnement et pathologies de
l'oeil

  corps humain, anatomie, science, biologie, santé Le corps humain : une anatomie complexe


fleche Voir les autres articles commençant par F
 
Articles précédents :
  •  Les tapis : noués main, tissage mécanique, classique, modern...
  •  Inno : une chaîne de grands magasins en France et en Belgiqu...
  •  Porte blindée : comment choisir ?
  •  Echographie en 3D : les images de votre bébé de plus en plu...
  •  Le baume du tigre : pour qui et pourquoi l'utiliser ?

Articles suivants :
  •  Comment raffermir les fesses ?
  •  Spasmophilie : un syndrome qui touche de plus en plus de m...
  •  Mozilla thunderbird : un bon logiciel de messagerie ?
  •  Crip Walk ou C-Walk : comment réaliser ce pas importé par ...
  •  Bruce Lee : biographie d'un acteur hors normes




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   anatomie Anatomie



L'œil est un organe que l'homme utilise pour voir tout ce qui l'entoure. Il permet non seulement d'avoir une idée de ce qui se passe autour de soi mais est également indispensable pour se déplacer. Ce...