Fièvre jaune : la "peste américaine" qui a fait des ravages


Partager




La fièvre jaune, appelée aussi « peste américaine » est une affection qui atteint les grands singes des forêts équatoriales et, comme de nombreuses autres maladies virales, ce sont les moustiques de type Aedes qui la transmettent d'individu à individu. Ainsi, l'homme qui voyage dans ces contrées lointaines peut aussi en être atteint par une simple piqûre de moustique infecté. Cette forme de fièvre jaune est alors appelée « forme sylvatique » et cette maladie virale est très épidémique, surtout la forme urbaine. Des cas ont par exemple été enregistrés en 1821 à Barcelone entraînant plusieurs milliers de morts, en 1965 au Sénégal avec des centaines de morts, en 1978 dans les pays d'Amérique du Sud avec une centaine de morts, en Afrique la même année avec également une centaine de morts. L'OMS (Organisation mondiale de la santé) a tiré la sonnette d'alarme sur cette maladie un peu oubliée mais qui peut avoir des conséquences dramatiques. Toujours d'après l'OMS, le nombre annuel de cas de fièvre jaune se monte à 200 000 dont 30 000 sont mortels. Depuis ces vingt dernières années, les épidémies sont en augmentation et les pays déclarant des cas sont de plus en plus nombreux.


Cela s'explique par la déforestation et l'urbanisation qui ont fait progresser les contacts avec les moustiques sans oublier les voyages internationaux par avion. Quels sont les symptômes de la fièvre jaune ? L'incubation après la piqûre de moustique est de un à six jours. Au début, vous pensez à une forte grippe et le visage du malade est rouge et congestionné (c'est « la phase rouge »).


Après un ou deux jours, l'on constate de la fièvre, une jaunisse (d'où le nom de fièvre jaune) accompagnées de nausées, diarrhée, douleurs abdominales, vomissements sanglants parfois car, en effet, les reins et le foie sont atteints. Si rien n'est fait, la mort peut subvenir avant quinze jours. Il faut absolument veiller à l'hydratation du malade et l'isoler. Tous les cas ne sont pas mortels et certains ne prennent la forme que d'une simple grippe et une analyse de sang révèlera la maladie vers le 10me jour. Si certaines maladies virales peuvent être assujetties à une fièvre jaune, ce ne sont pourtant pas les mêmes virus qui agissent en ce qui concerne le paludisme, la dengue, la typhoïde, l'hépatite B fulminante ou encore les fièvres hémorragiques. Si un malade est atteint de la fièvre jaune, il convient de le placer en isolement et prendre des mesures de réanimation mais elles sont parfois difficiles à mettre en place dans certains pays pauvres. Comme pour la dengue, le principe de précaution est à mettre en place pour lutter contre les moustiques ce qui est extrêmement difficile dans ces pays tropicaux (moustiquaires, manches longues, éviter les eaux stagnantes).


Sachez que la mortalité peut atteindre 50 % pendant les épidémies. Pour l'instant, il existe un vaccin contre la fièvre jaune, le vaccin Amaril Pasteur. Il peut être exigé à l'entrée de nombreux pays. Il doit être effectué dans un centre agréé par l'OMS et figurer sur le carnet de vaccinations international. Ce vaccin est obligatoire dans tous les pays d'Afrique intertropicale. Il est aussi exigé en Amérique latine. Toutefois, même s'il n'est pas exigé dans certains pays, la vaccination contre la fièvre jaune est recommandée pour tout voyage en zone d'endémie (seulement certains cas recensés). En outre, même si le vaccin n'est pas exigé pour les pays d'Asie du sud par exemple, il est également conseillé étant donné les conditions climatiques similaires au développement du moustique (certains voyageurs venant d'une zone infectée). Ce vaccin est assez bien toléré et les effets secondaires sont pratiquement nuls et de très rares complications peuvent se produire chez le nourrisson. Bon à savoir : le vaccin contre la fièvre jaune peut être injecté en même temps que d'autres vaccins et la protection est efficace 10 jours après la première injection. Sachez aussi que les contre-indications sont rares (maladies en cours, chimiothérapie, corticoïdes, radiothérapies, sida, etc. Voyez avec votre médecin !). En cas de contre-indication qui doit être signalée sur le carnet de vaccination, les autorités du pays accueillant peuvent vous mettre sous surveillance. Les zones à risque sont actuellement l'Afrique : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte-d'Ivoire, Djibouti, Gabon, Ghana, Kenya, Madagascar, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Serra Leone, Togo, etc.). En Amérique, citons la Bolivie, le Brésil, le Pérou, la Colombie, le Venezuela, l'Equateur, le Panama, le Surinam, la Guyane Française, etc. Comme on l'a dit, l'Asie, l'Océanie ou encore les Antilles sont épargnées mais les conditions sont réunies... Donc, mieux vaut être prudent et se vacciner ne peut faire de mal... Deux précautions valent mieux qu'une et n'oubliez pas de vous faire vacciner au moins dix jours avant votre départ !

Le Mercredi 25 Juin 2008 à 08:10
Article écrit par Toli. ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par F
 
Articles précédents :
  •  Kazakhstan : un pays d'Asie centrale frontalier à la Russie...
  •  Francis Huster : acteur français de renom
  •  Soie : du ver à soie à la confection, un tissu d'une grande ...
  •  Soraya : créatrice de maillots de bain superbe collection 20...
  •  Fleury-Mérogis : commune de l'Essonne réputée pour sa prison...

Articles suivants :
  •  Printemps de Bourges : une date à retenir et un festival m...
  •  Scarlatine : symptômes et traitement de cette maladie infe...
  •  Blé : une céréale importante dans l'alimentation...
  •  Question Maison : magazine déco sur France 5
  •  Les panneaux solaires : comment cela fonctionne ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   formation sante Formation santé
   sante Santé
   acupuncture Acupuncture
   allergie Allergie
   aromatherapie Aromathérapie



La fièvre jaune est une maladie quelque peu oubliée des agences de voyages qui ne prennent pas toujours la précaution de vous avertir de ses dangers. Cette maladie virale est pourtant toujours présent...