Fibrome : ovarien ou mammaire, définition du fibrome


Partager




Fibrome, définition
Causes d'un fibrome
Symptômes du fibrome
Fibrome et traitement

Fibrome utérin, ovarien, mammaire.. quelle différence ?



Nombreuses sont les maladies qui sont incurables et contagieuses. Mais parmi ces maladies, on trouve celles qui ont juste besoin de traitements médicamenteux et quelques unes qui nécessiteront des opérations chirurgicales. Le fibrome est une tumeur appartenant à la deuxième catégorie.



Il se présente par un gonflement sans cavité ou par une déformation de la muqueuse utérine qui affecte la partie utérine de la femme. On peut aussi appelée cette tumeur un « myome » ou « fibromyome ». Cette tumeur est très fréquente chez les femmes qui atteignent la quarantaine mais s'avère non cancéreuse. Ces fibromes se développent sous l'emprise des hormones féminines à savoir les oestrogènes. En effet, le développement d'un fibrome se fait à partir du muscle utérin et il est constitué par des tissus très coriaces et épais. Il peut mesurer de plusieurs millimètres à quelques dizaines de centimètres. Les fibromes ne se détectent pas immédiatement mais leur découverte peut se faire silencieusement ou par hasard.Le fibrome peut être su par l'existence de différents symptômes ou par un échographie. Cette révélation dépendra de la façon dont la tumeur progresse. Néanmoins, une telle tumeur pourrait être fatale si elle n'est pas traitée.

Les causes du fibrome sont incertaines



En général, ces fibromes sont inoffensifs. Ces myomes peuvent se présenter sous 3 localisations distinctes. On trouve des myomes sous-muqueux qui favoriseront l'infertilité de la femme accompagnée de saignements.


Ensuite, les myomes interstitiels qui déclencheront des douleurs et des pesanteurs ainsi que l'infertilité. Enfin le dernier et non pas le moindre, le myome sous-séreux qui suscitera des douleurs et des sensations de pesanteur. L'origine du fibrome s'avère encore mystérieuse mais il est juste certain que les femmes qui ont un surplus de poids risquent éventuellement de déclencher la croissance du fibrome. La graisse corporelle entraine une forte production d'oestrogènes or, ces hormones sont l'un des facteurs qui participent à la croissance des fibromes.


De plus, une femme alcoolique pourrait facilement avoir un fibrome surtout si elle boit plus de 2 verres de bière par jour. Les femmes susceptibles d'attraper un fibrome sont les femmes originaire d'Afrique, les Afro-américaines ainsi que les femmes stériles. Une femme peut contracter un fibrome si sa mère l'avait eu elle aussi.

Le fibrome peut être asymptômatique



Les symptômes du fibrome dépendent de leur taille, leur type, leur nombre ainsi que leur localisation. Mais la plupart du temps, il est asymptomatique. L'existence de la tumeur pourrait être signalée par des règles douloureuses et abondantes avec des caillots, une envie fréquente d'uriner, des douleurs pelviennes lors des rapports sexuelles et aussi par des crampes abdominaux et gonflement du bas de ventre. Malgré ces différents présages, des traitements ont été établis pour y remédier. Le traitement d'un fibrome dépend de la gravité de la tumeur. Un bon choix du traitement à utiliser s'impose pour la patiente. A noter que 25% de ces fibromes nécessitent un traitement spécial qui consiste à l'ablation de l'utérus - phénomènes très fréquents dans les pays occidentaux - Ceci est seulement utile si la tumeur s'avère très grave.
fibrome


Le fibrome ne s'avèrera grave que s'il engendre des sérieuses complications abdominales. Dans ce cas de figure, il appartient au médecin de prendre la décision sur le traitement à utiliser. Notamment traitement médicamenteux ou castration de l'utérus.

Traitement chirurgical et médicamenteux d'un fibrome



Le traitement médicamenteux se fait par des pilules oestroprogestatives qui empêchent la fonction de l'ovaire puisque les facteurs hormonaux s'immiscent à la formation de ces fibromes. L'intervention chirurgicale est seulement conseillée en cas de saignements. Il y a aussi l'embolisation qui consiste à procéder à une infusion de petites billes dans les artères de l'utérus qui entraine la diminution du fibrome. Ces billes ont pour effet de boucher l'artère et d'empêcher l'oxygène d'entrer afin que le volume du fibrome diminue. Cette opération est un avantage pour la patiente car cela lui évitera les troubles des cycles hormonaux. De plus, la patiente pourrait éviter une ablation de l'utérus. Toutefois, les méthodes les plus simples qu'une femme puisse faire afin de se prémunir des fibromes est de pratiquer un sport et maintenir un poids convenable. Il est aussi recommandé aux femmes porteuses de fibromes de ne pas manger des produits laitiers et de la viande car il s'avère que ces aliments riches en graisses animales agissent beaucoup sur la production d'oestrogènes. Phénomène qui est justement à l'origine du fibrome.

Le Mardi 22 Février 2011 à 10:28
Article écrit par Mana ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Santé de la femme Santé de la femme : comprendre son corps pour se
sentir bien



fleche Voir les autres articles commençant par F
 
Articles précédents :
  •  Savon noir mou : utilisation pour le visage mais pas seuleme...
  •  Sexion d'Assaut : groupe aux paroles choc
  •  Carrefour City : nouvelle enseigne à Lille, Paris, Lyon, Bor...
  •  Sandales Birkenstock : stars des soldes et de l'été
  •  String : pour homme et femme... la ficelle mania !

Articles suivants :
  •  Paddle-tennis : sport de raquettes
  •  Spar : à Lille, Toulouse, Dijon, Grenoble
  •  Lait de poule : recette traditionnelle de Noël
  •  Les plus beaux villages de France : carte de France à redé...
  •  Kaki : fruit originaire du Japon




 
 





Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 joconde71 a écrit [28/03/2012 - 11h36] 
joconde71

A la recommandation faite aux femmes porteuses de fibrome de ne pas manger de produits laitiers notamment, étant donné leur influence sur la production d'estrogènes, que penser de l'étude publiée en 2010 par l'American journal of epidemology d'Oxford" qui recommande exactement le contraire, au terme d'un protocole incluant plus de 22000 femmes?

A posteriori, la consommation quotidienne de plusieurs portions de produits laitiers permettrait la réduction des fibromes utérins.





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   gynecologie Gynécologie



Nombreuses sont les maladies qui sont incurables et contagieuses. Mais parmi ces maladies, on trouve celles qui ont juste besoin de traitements médicamenteux et quelques unes qui nécessiteront des opé...