Fesse : une partie du corps qui fait parler d'elle


Partager




L'on désigne généralement par «fesses» la partie inférieure et charnue du bas des reins. C'est une partie du corps humain qui s'est modifiée au fil des évolutions de l'anatomie. Les êtres humains se tenaient autrefois appuyés sur les quatre membres, comme les gorilles et les singes dont ils sont les descendants. Tout au long de l'évolution de l'espèce humaine, ils ont peu à peu appris à se tenir debout. Cette station verticale a permis à l'homme de développer les muscles postérieurs qui n'étaient jusqu'alors pas mis à contribution. Jusqu'alors, pour se déplacer, les humains se servaient essentiellement des muscles des bras et des jambes comme appuis. L'on observera ainsi une différence évidente entre les bipèdes et les quadrupèdes. Ces deux groupes diffèrent sur plusieurs points. L'une des plus grandes différences est la position debout de la première famille alors que les éléments du second groupe se tiennent à quatre pattes. Chez les bipèdes, le fait de se tenir sur les deux jambes a créé un travail musculaire naturel entre les cuisses et les dorsaux. Cette tension a donné lieu au développement des muscles fessiers.


Ces derniers servent de point de jonction entre la traction exercée par les muscles dorsaux et le travail des cuisses lorsque l'on est en mouvement. Les fessiers ont alors pris cette forme arrondie particulière aux bipèdes. Chez les quadrupèdes par contre, l'angle formé par le dos et les pattes annihile complètement tout effort des muscles fessiers, d'où leur quasi-inexistence. La partie postérieure de leur corps est effacée ou à peine développée, comme chez les chevaux par exemple.


Les fesses sont ainsi l'ensemble formé par les muscles fessiers ainsi que la masse graisseuse qui se développe autour. Les fesses masculines sont assez différentes des fesses féminines. Chez les hommes, les muscles fessiers sont généralement plus développés et donc plus fermes. Chez les femmes par contre, la masse graisseuse est naturellement plus importante, donnant une forme plus arrondie et plus rebondie à l'ensemble. Le rôle des fesses chez les êtres humains, comme chez les animaux qui adoptent de temps en temps la position assise, est la même. Leur forme caractéristique permet la station assise plus longtemps. Les fesses servent pour ainsi dire de coussins qui favorisent la stabilité du dos et du corps en général lorsque l'on s'assoie. Devenue au fil du temps un des éléments majeurs de l'esthétique, cette partie de l'anatomie, chez l'homme comme la femme, se doit d'être belle. Cette région du corps est très facile à entretenir mais il est vrai aussi que la position assise l'«écrase» et l'on se retrouve souvent avec un résultat assez plat et décevant. Pour avoir de belles fesses, il faut avant tout entretenir les muscles fessiers. Il existe des exercices simples, à cet effet.
fesse


Pour les personnes qui ont la possibilité de pratiquer un sport en salle, elles choisiront le vélo elliptique ou les combinaisons du stepper. Le vélo elliptique, malgré la station assise, étire les fessiers et fait travailler par la même occasion les cuisses. Il maintient une pression alternée sur les fessiers, les faisant travailler en même temps que la partie inférieure du corps. Cet appareil est excellent pour éliminer les graisses superflues à ce niveau et pour affiner le tout. Le stepper aura une action similaire mais travaillera non seulement les fessiers mais aussi les muscles des jambes, qu'il s'agisse des cuisses ou des mollets. Il arrive cependant que l'on n'ait ni le temps ni les moyens d'aller en salle : entre la marche à pied et monter les escaliers au lieu de prendre l'ascenseur, les solutions sont nombreuses. La course à pied est le sport le plus complet car il met à contribution tous les muscles du corps. L'on pratiquera 30 minutes de jogging deux à trois fois dans la semaine si la possibilité se présente. Pour les personnes vraiment très prises, 15 minutes de marche tous les jours, ou tout au moins trois à quatre fois par semaine, serait parfait. Il est aussi possible de travailler ses muscles fessiers au bureau. Assis sur sa chaise, il suffira de contracter les fessiers et de tenir ainsi durant 15 secondes. On les relâchera pour recommencer 15 secondes plus tard. Cet exercice tout simple et discret est à faire en série de 20 contractions de suite. Le temps de contraction musculaire ainsi que les séries pourront augmenter selon que l'on s'en sentira capable. Les exercices donnent de rapides résultats mais devront se faire régulièrement. Les fesses sont en effet faciles à muscler mais négligées, elles se ramollissent et deviennent très inesthétiques.

Le Mardi 15 Décembre 2009 à 11:19
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  corps humain, anatomie, science, biologie, santé Le corps humain : une anatomie complexe


fleche Voir les autres articles commençant par F
 
Articles précédents :
  •  Gestion de portefeuille : c'est quoi ?
  •  Absentéisme au travail : chiffres en France
  •  Assignation : en référé, en divorce, en justice... qu'est-ce...
  •  Getty Images : banque d'images américaine
  •  Pro-Ana mouvement : c'est quoi ?

Articles suivants :
  •  Sous-alimentation dans le monde : définition
  •  Troubles du langage chez l'enfant
  •  Evaluation de patrimoine : méthodes
  •  Patrimoine culturel : définition
  •  Retard mental : définition




 
 





Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   anatomie Anatomie



L'on désigne généralement par «fesses» la partie inférieure et charnue du bas des reins. C'est une partie du corps humain qui s'est modifiée au fil des évolutions de l'anatomie. Les êtres humains se t...