Les fady : quelle est l'origine de cette tradition malgache ?


Partager




En raison de sa complexité et de sa diversité, la culture malgache comporte une myriade d'us et coutumes. Ceux-ci peuvent prendre des formes très diverses. Parmi eux, on trouve les « fady » - littéralement tabous - qui restent encore très ancrés dans l'esprit des Malgaches. Cette tradition très connue, voire crainte, s'avère être très compliquée. Son mystère est assez difficile à percer. Les fady sont en général hérités des ancêtres divinisés appelés « Razana ». C'est la raison pour laquelle ils sont difficilement dissociables de ces derniers.



Cette tradition typiquement malgache varie dans le temps et dans l'espace. Il arrive donc qu'un tabou très respecté par une génération se trouve être délaissé par d'autres. Ensuite, les fady se diversifient beaucoup à travers chaque coin de l'île et ce en dépit de l'existence des tabous communs. Ils se diffèrent en fonction de l'appartenance ethnique parce que la grande île est peuplée par au moins 18 ethnies. Cette diversification est due au fait que chaque ethnie a ses propres ancêtres et son propre cadre de vie. Mise à part la diversité et la complexité en raison de la différence ethnique, les interdits peuvent également être liés à la sexualité, à l'appartenance aussi bien familiale que communautaire. Ils peuvent enfin être le résultat de l'influence d'une religion, en particulier musulmane, dans certains endroits de l'île. Il y a lieu de signaler que les tabous peuvent aussi avoir des origines complètement inexplicables. Ils nécessitent simplement d'être respectés pour ne pas en subir les conséquences. D'une manière générale, la véritable origine du fady est très peu connue. Cependant, son institution par les ancêtres a toujours son explication.


Autrement dit, tous les tabous qui subsistent dans la tradition malgache ont toujours leur raison d'être, c'est-à-dire leur utilité. Dans certains cas, ils ont même une explication scientifique. La plupart des Malgaches pensent que les fady sont les fruits de la sagesse de leurs ancêtres. Ils sont par conséquent institués dans le but de préserver certains éléments naturels qui peuvent être des espèces animales, des espèces végétales ou un lieu jugé important comme le « alafady » ou forêt interdite, etc. Les tabous sont également institués dans le but d'éduquer les membres de la communauté.


fady
Ils visent dans ce cas à limiter certaines pratiques ou certains comportements qui peuvent s'avérer périlleux. En fait, les interdits ont pour objet de contraindre les générations à respecter, voire à craindre, les choses sujet du tabou. La tradition de fady revêt un caractère obligatoire, c'est-à-dire que tout le monde, aussi bien les membres de la communauté que les étrangers, doit la respecter. Sa violation provoque généralement des conséquences graves dont la plus grave est la mort. Une personne qui enfreint un tabou se rend coupable d'une faute grave envers les « Razana ». Par conséquent, elle recevra tôt ou tard une sanction infligée par ces derniers. Des malheurs vont donc s'abattre sur elle, parfois même sur les membres de sa famille. La croyance attribue même certaines formes de sinistres au non respect des tabous.



Parmi eux, il y a les maladies, la folie, les accidents, les maux de toutes sortes, etc. Pour finir, le manquement aux fady peut porter malheur à l'auteur lui-même ou à toute la communauté. Afin de vous donner une idée beaucoup plus précise de cette tradition mystérieuse, nous essayons d'apporter ici un certain nombre d'interdits courants avec lesquels vivent quotidiennement les Malgaches. Le premier « fady » le plus commun est l'interdiction de travailler le mardi. Pour les Malgaches, le mardi est un jour tabou. Personne n'a le droit de travailler ce jour, en particulier de creuser la terre.


On n'a même pas le droit d'enterrer les morts. Dans certains endroits de l'île comme le nord-ouest ou le sud-est, le « lambo » - littéralement porc, est également interdit. Sa consommation est avant tout bannie par la communauté. Il est également courant que sa viande ne peut être introduite au sein de certains endroits tels que les tombeaux, une étendue forestière, etc. Outre le porc, d'autres espèces sont également qualifiées de tabous telles que l'anguille, la chauve-souris, etc. Les tabous excluent certaines pratiques comme le fait de traverser une rivière avec un certain nombre de manières ou le fait de parler devant un lieu quelconque. L'illustre exemple de ces tabous est le fait de ne pas pouvoir se baigner en plongeant dans le lac Tritriva, ou de porter un chapeau ou « ravinala » dans les grottes de l'Ankarana.
fady



Le Mardi 04 Novembre 2008 à 10:32
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  Madagascar, voyage, geographie, tourisme, culture Madagascar : à la découverte de la Grande Île
  art africain, galerie art africain, bijoux africains, tresses africaines, musée d art africain,art peinture afrique, littérature africaine,  tableaux africain, peintre africain,masques africains, collection art africain, exposition art africain,  histoire Art africain : entre objets d'art sculptés,
chants, littérature ... c'est tout un symbole de
l'Afrique



fleche Voir les autres articles commençant par F
 
Articles précédents :
  •  Modèle-photo : comment devenir modèle photo ?
  •  Théophile Gautier : portrait d'un artiste français du 19ème ...
  •  Tâches brunes : comment lutter contre l'apparition de tâches...
  •  Carole Rousseau : biographie de cette journaliste et animatr...
  •  Perrier : une histoire qui commence au début du 20ème siècle...

Articles suivants :
  •  L'aspartame ferait-il grossir ?
  •  Les traditions de Noël dans le monde
  •  Le groupe Mac Donald's et ses implantations
  •  Le prêt relais : à quoi ça sert ?
  •  Ecrire au Père Noël : comment faire ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   voyage madagascar Voyage Madagascar



En raison de sa complexité et de sa diversité, la culture malgache comporte une myriade d'us et coutumes. Ceux-ci peuvent prendre des formes très diverses. Parmi eux, on trouve les « fady » - littéral...