Expressionnisme : l'art de déformer la réalité pour inspirer une réaction émotionnelle


Partager




Le terme "Expressionisme" apparaît dans la littérature d'art au début du XXème siècle et sert à démarquer en Allemagne, la peinture novatrice de l'impressionnisme. Il s'applique à des groupes d'orientations différentes et à des artistes isolés. Son caractère très extensible en a fait le concept clé de toute une époque, désignant les éléments novateurs qui partageaient une volonté commune de rejeter les structures sociales et politiques de l'Allemagne wilhelmienne. Plutôt qu'un style unique, il s'agit d'un climat qui ne touche pas seulement aux-beaux-arts mais aussi la danse, le cinéma, la littérature et le théâtre. On peut suivre l'évolution de ce climat depuis la fondation de Die Brücke à Dresde en 1905, jusqu'à celle de Novembergruppe après la défaite de l'Allemagne en 1918. Pour la généralisation de l'avant guerre, l'oeuvre d'art devient un support sur lequel l'artiste extériorise son inquiétude intérieure face aux tensions morales et politiques engendrées par une société où il se sent déraciné.


Si l'oeuvreuvre constitue souvent une échappatoire à la crise spirituelle de l'époque, elle se veut également provocatrice face à un milieu de l'art embourgeoisé se berçant d'illusions dans sa quête des valeurs sûres. Le retour en force d'une technique graphique presque oubliée, la gravure sur bois, est à cet égard l'indice d'une volonté de renouveau des valeurs esthétiques. Il en va de même pour l'intérêt que portent les artistes à toutes les formes de néo-primitivisme.


Face à la monté de l'industrialisation, les uns traduisent leur attachement au sol natal et à la nature, d'autres cherchent à secouer, par leur vie communautaire et leur peinture, les valeurs morales de l'Empire. D'autres enfin souhaitent que leur peinture trace la voie d'un véritable renouveau spirituel. Les artistes qui cherchent à percer sur le marché l'art exposent au Sonderbrund en 1912 et au Premier Salon d'automne organisé à Berlin en 1913. La même année le critique d'art Wilhelm Hausenstein, s'inspirant de Karl Marx, défend l'Expressionisme comme art social par excellence pour l'avenir. La déclaration de la guerre crée de fortes divergences d'opinons dans les milieux artistiques, allant du patriotisme le plus ardent au cynisme le plus virulent . Après 1916, ceux qui ne sont pas tombés sur le champ de bataille éprouvent le besoin de s'engager politiquement face à l'imminence de la défaite. Certains pacifistes tentent encore de croire à un renouveau spirituel possible. Mais la défaite militaire et l'échec de la révolution de Novembre 1918 à Berlin ébranlent sérieusement leurs convictions. Dès 1920, le critique d'art Hausenstein prononce la mort de l'expressionnisme.
expressionnisme


Les groupes révolutionnaires perdent alors progressivement leur impact, même si certains des protagonistes conservent leur style initial durant toute leur carrière. Une seconde génération d'expressionnistes tente de percer durant les années vingt, mais elle rencontre une forte concurrence : l'assaut des dadaïstes (dadaïsme) berlinois.

Le Lundi 13 Août 2007 à 17:41
Article écrit par Mass ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  mouvement artistique, art, cinéma, auteurs, artistes, théâtre, peintres, peinture, style peinture, mouvements artistiques, architecture, musique Mouvements artistiques : tous les styles
artistiques selon les époques



fleche Voir les autres articles commençant par E
 
Articles précédents :
  •  Cubisme : mouvement artistique né au début du 20è siècle...
  •  Dadaïsme ou "dada" : mouvement international littéraire, int...
  •  L'Art Brut : un courant artistique pas comme les autres
  •  Les sectes : definitions, pratiques et croyances
  •  Audrey Tautou : actrice de cinéma française aux multiples ta...

Articles suivants :
  •  Convention collective : c'est quoi?
  •  La ville de Bernay, un goût de campagne en pleine ville...
  •  Beyoncé Knowles : entre RnB, soul et cinéma, Beyoncé est u...
  •  Impôt de Solidarité sur la Fortune ou ISF : c'est quoi ? ...
  •  Thierry Ardisson : producteur et animateur de télévision...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   artistes Artistes
   peinture Peinture
   peintres Peintres
   peintres amateurs Peintres amateurs
   peintres animaliers Peintres animaliers



Utilisé dans un sens purement stylistique, et s'accompagnant de références à un chromatisme intense, à une touche agitée et à un espace désarticulé, l'expression désigne alors non pas une école uni...