Les exercices de Kegel : définition


Partager




Préconisés en sexologie et gynécologie obstétrique pour renforcer le muscle pubo-coccygien, les exercices de Kegel sont connus dans le monde scientifique pour leur efficacité. Si les sociétés modernes ont assigné cette trouvaille au docteur Arnold Kegel, gynécologue de son état, il existe de nombreuses variantes à l'origine de cette pratique. De l'hindouisme aux traités du boudhisme, en passant par d'autres écrits européens, de nombreux textes traitent des différentes astuces pour muscler les parois du vagin et augmenter ainsi le plaisir sexuel. Dans le tantrisme, cette pratique était conseillée afin de mieux maîtriser son corps tandis que dans certains textes du kamasutra, ils servent à donner plus de plaisir lors de la relation sexuelle. Ce n'est qu'au début des années 40 que le docteur Kegel applique cette nouvelle méthode librement inspirée d'exercices tirés du tantrisme et du yoga. Les fins du spécialiste sont avant tout de permettre aux femmes de faire travailler certains muscles entrant en jeu dans les manifestations de l'incontinence urinaire.


Le docteur Kegel démontre en effet que suite à un accouchement par exemple, une femme voit certains muscles pelviens et vaginaux perdre de leur élasticité. Il énonce alors la théorie toute simple que comme tout muscle, ces parties concernées peuvent bénéficier d'exercices bien précis pour retrouver leur tonus. Il crée alors les exercices de Kegel.


Cette rééducation du bassin et du vagin a peu à peu trouvé preneur dans le monde des sexologues qui ont découvert que ce travail musculaire spécifique entraînait également une nette amélioration des rapports sexuels, les femmes maîtrisant mieux les muscles de leur vagin. Les variations inculquées aux exercices de Kegel d'origine ont enrichi leur application au domaine du plaisir et de l'atteinte de l'orgasme. Les exercices de Kegel peuvent également servir à aider certaines femmes ménopausées dans la rééducation et la perte d'élasticité des muscles du périnée à cause des troubles endocriniens. Destinés dans un premier temps aux femmes, les exercices de Kegel ont par la suite été développés pour certains hommes rencontrant des problèmes d'éjaculation précoce. Chez l'homme, le travail du muscle pubo-coccygien permet non seulement de maîtriser l'évacuation de l'urine mais aussi de ralentir à volonté la montée de l'éjaculation lors d'un rapport sexuel. Pour commencer à s'exercer suivant la méthode de Kegel, la patiente ou le patient doit avant tout identifier le muscle visé. Pour ce faire, les médecins ont révélé une méthode très simple.
exercices kegel


Le sujet entreprend d'uriner dans une position qui lui est confortable puis effectue une pause nette en maîtrisant son envie. Il recommencera à uriner une seconde fois jusqu'à ce que la vessie soit entièrement vidée. Cette pause et la contraction qui s'ensuit permettront à l'homme comme à la femme d'identifier la partie appelée « muscle pubo-coccygien ». La seconde partie des exercices de Kegel est constituée par le travail de contraction. Comme lors d'un accouchement, la femme poussera le muscle identifié ci-avant vers le bas en se concentrant non pas sur les muscles anaux du sphincter mais sur ceux du vagin. La variante masculine à cette démarche consiste à effectuer une contraction du plancher pelvien et du muscle cremaster. L'étape de la contraction est répétée par successions de trois à quatre secondes dans les premiers temps. Ces laps de temps seront prolongés au fur et à mesure que le sujet s'y sera habitué. L'étape suivante concerne spécifiquement la gent féminine, qui s'entraînera à serrer les parois du vagin à volonté. Les plus appliquées pourront éventuellement glisser un doigt dans le vagin et s'exercer à resserrer les parois autour. Le but du travail est de ressentir la contraction autour du doigt. Les durées varient suivant les personnes. Les exercices de Kegel demandent beaucoup de patience et d'application. Deux mois sont généralement nécessaires pour sentir les bienfaits de la méthode. Les séances s'étaleront en deux à trois parties d'un quart d'heure environ dans une journée. Les premiers résultats effectifs se remarquent après quatre à six semaines d'exercices réguliers chez l'homme. Il contrôle alors beaucoup mieux ses érections, la montée de l'orgasme et peut jouir à plusieurs reprises pour les plus exercés. Traitement médical ou travail à faire en couple, les exercices de Kegel apportent des bienfaits notoires sur la santé sexuelle à l'aide d'une amélioration effective du tonus musculaire vaginal et pelvien.

Le Mercredi 05 Mai 2010 à 10:38
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  sexualité, libido, kamasutra, organes sexuelles, homme, femme, ados Sexualité : entre santé et sensualité, tout savoir
sur la sexualité



fleche Voir les autres articles commençant par E
 
Articles précédents :
  •  Roaccutane : traitement contre l'acné
  •  Conseiller en image : métier qui attire de plus en plus...
  •  Lutte libre : une technique ancestrale
  •  Névralgie cervico-brachiale
  •  Molluscum contagiosum : symptômes et traitement

Articles suivants :
  •  Déchaussement des dents : traitement
  •  Ceinture de grossesse : accessoire pour femme enceinte
  •  La pyramide de Maslow : définition
  •  Soudeur Assembleur : définition
  •  Maladie des griffes du chat




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sexualite Sexualité



Préconisés en sexologie et gynécologie obstétrique pour renforcer le muscle pubo-coccygien, les exercices de Kegel sont connus dans le monde scientifique pour leur efficacité. Si les sociétés modernes...