Éther diéthylique : propriétés et utilisations


Partager




Éther diéthylique Découverte
Raffinement
Propriétés de l'Éther diéthylique
Autres effets

Découverte



L'éther diéthylique est découvert pour la première fois en 1275 par le savant Raymond Lulle. Le liquide n'est pas tout de suite exploité et attendra les expériences de synthétisation de Valerius Cordus en 1540 pour être à nouveau étudié. Pour obtenir de premiers extraits d'éther diéthylique, le scientifique se sert alors d'alcool éthylique et d'acide sulfurique.



Les retombées de ses expérimentations donnent officiellement naissance à l'éther sulfurique qui sera par la suite considéré comme étant un liquide similaire à l'éther diéthylique. Les vertus analgésiques du produit en font un nouvel élément appliqué en faible quantité dans la médecine expérimentale de l'époque. C'est finalement en 1730 que l'éther diéthylique est légalement accepté dans les interventions chirurgicales bénignes. Cette introduction dans la médecine est acceptée sous l'instigation de Frédéric Cuvier, chimiste allemand ayant réussi à démontrer les actions calmantes du produit pour l'homme.

Éther diéthylique amélioré



L'éther diéthylique atteint le summum de son raffinement quelques temps plus tard grâce à Duhamel du Monceau, savant qui réussit à équilibrer les actions de l'acide sulfurique sur l'alcool dans le but d'obtenir de l'éther plus pur. Le produit est alors introduit dans de nombreux domaines dont l'industrie, la médecine ou encore la chimie. L'industrie militaire fait de l'éther diéthylique un élément primordial pour obtenir du collodion. Cette substance permet notamment aux scientifiques de produire les premières quantités de poudre sans fumée de l'histoire.


Le collodion est également un produit utilisé fréquemment dans l'industrie chimique. Facile à obtenir, l'éther diéthylique est considéré comme l'un des solvants les moins onéreux du marché de l'industrie pharmaceutique. De nombreux laboratoires l'utilisent pour des expérimentations à titre de substance neutre. Dans le milieu laborantin, l'éther est exploité de par le fait que sa composition retarde les effets de l'oxydation sur certains éléments organométalliques. Pour sa part, la médecine moderne a vu dans l'éther un anesthésique puissant.


ether diethylique
Si l'usage de la substance s'est très vite répandue dans le milieu hospitalier l'on s'est rendu compte des effets secondaires destructeurs sur l'être humain.

Vertus de l'Éther diéthylique




En plus des maux de tête, nausées et autres effets indésirables, l'application de l'éther chez le patient peut se révéler toxique et le rendre dépendant. Les effets psychotropes de la substance sont en grande partie responsables de l'interdiction d'utilisation de l'éther diéthylique dans les blocs opératoires.


Doté d'une toxicité primaire assez élevée, l'éther diéthylique en administration trop fréquente s'attaque au cerveau du patient. La substance agit alors tel un narcotique et intervient comme un obstacle dans le développement normal des ondes cérébrales. A long terme, le cerveau mais aussi tout le système nerveux est diminué dans ses fonctions normales. En termes simples, les ondes cérébrales et toute autre forme d'impulsion provenant du cerveau sont diminuées et n'atteignent plus les régions du cortex. D'autres effets notables sur le comportement sont aussi remarqués lors des études sur les conséquences de l'utilisation de l'éther diéthylique dans la médecine.

Effets de l'Éther diéthylique




Sur le patient, les administrations du produit engendrent entre autres une excitation brusque du système sympathique. Les battements du coeur sont irréguliers et peuvent dénoter une montée importante de la tension artérielle en plus d'une tachycardie récidivante. Le transit intestinal est ralenti de même que la circulation sanguine. Les effets indésirables de l'éther diéthylique s'avèrent finalement très dangereux pour les patients qui sont souvent exposés à des anesthésies locales ou générales. Au fil des années, la substance a également été utilisée par les toxicomanes pour ses effets psychotropiques. La médecine parle alors d'éthéromanie, addiction très dangereuse par le lot de dégradations des fonctions diverses du métabolisme à long terme. Les aptitudes normales à parler ou le contrôle des mouvements se perd graduellement et le drogué devient peu à peu complètement impotent. L'éther diéthylique était consommé de la sorte dans les années 70 et 80 en réponse aux interdictions sévères de consommation de cannabis de l'état américain. Les nombreuses études ayant démontré les implications dangereuses de l'utilisation de l'éther sur l'organisme humain, le produit n'est actuellement employé qu'à des fins expérimentales ou dans l'industrie chimique. Même dans ces milieux hautement sécurisés, l'emploi de l'éther diéthylique demande une certaine dose de précautions comme l'usage d'une hotte aspirante. Substance plus lourde que l'air, l'éther peut s'accumuler dans un espace confiné. Les précautions imposent alors une évacuation des éventuels dépôts pour éviter les accidents d'autant plus que le produit est hautement inflammable.

Le Vendredi 30 Juillet 2010 à 11:18
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Science, biologie, invention, scientifiques, histoire, physique Science : un vaste ''ensemble de connaissances''


fleche Voir les autres articles commençant par E
 
Articles précédents :
  •  Fromage blanc : un des laitages préféré des français...
  •  Fond de teint couvrant : pour masquer vos imperfections
  •  Jus de canneberge : jus aux multiples vertus
  •  Huile de monoï : très utilisée pour bronzer...
  •  Eye-liner : incontournable des produits cosmétiques

Articles suivants :
  •  Shampooing : premier soin de vos cheveux
  •  Elixir suédois : définition
  •  Huile de jojoba : pour les cheveux et le corps
  •  Coup de chaud : symptômes et soin
  •  Mediapart : c'est qui ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   chimie Chimie



L'éther diéthylique est découvert pour la première fois en 1275 par le savant Raymond Lulle. Le liquide n'est pas tout de suite exploité et attendra les expériences de synthétisation de Valerius Cordu...