Espéranto : une langue commune à travers le monde entier ?


Partager




Le latin a très longtemps rempli le rôle de langue internationale. Au Moyen Âge et durant la Renaissance, la langue de l'Église détenait même l'essentiel du pouvoir culturel en Europe. Les efforts en matière de communication universelle ont ensuite donné naissance à la création de langues véhiculaires telles l'espéranto, le volapük ou l'interlingua. L'histoire de l'espéranto et son développement en ont fait la langue artificielle la plus répandue. L'espéranto a été inventé en 1887 par un physicien polonais, Ludwik L.



Zamenhof, sur une combinaison de latin, de langues romanes et de langues germaniques. Né à la frontière entre la Pologne et la Russie, le linguiste d'origine juive rêvait de mettre fin aux conflits nationaux et raciaux en unissant les peuples du monde dans une langue internationale que chacun apprendrait après sa langue maternelle. Sous le pseudonyme de Dr Esperanto, Zamenhof publia une brochure «Langue internationale», en 1887, qui permettait d'apprendre l'espéranto. En 1904, un congrès de cent quatre-vingts espérantistes se déroula à Calais, l'année suivante, ils étaient déjà six cent soixante-huit. Pour apprendre à lire et à écrire l'espéranto, il faut étudier le « Fundamento de esperanto » qui décrit en détail cette langue synthétique, fondée sur seize règles fondamentales. Parmi celles-ci, les plus importantes sont l'invariabilité des verbes pour les personnes et les nombres, le "o" pour la finale de tous les substantifs, ou encore les pronoms personnels simplifiés en "mi", "vi", "li" (il), si (elle), et "gi" pour les noms de choses ou d'animaux. Depuis la création de l'espéranto, Ludwik L.


Zamenhof et ses disciples ont traduit dans cette langue plus de 30 000 ouvrages parmi les chefs-d'oeuvre de la littérature mondiale, dont la Bible et le Coran. La culture espérantophone a également développé une littérature originale, pour les deux millions de personnes environ qui pratiquent l'espéranto. Aujourd'hui, plusieurs journaux et revues paraissent dans cette langue qui est utilisée dans certaines conférences internationales.


esperanto
Le principe d'universalité de ce langage s'est également traduit en méthodes d'apprentissage pour les sourds d'origines diverses, grâce au Signuno. Celui-ci est une langue des signes qui codifie l'emploi de l'espéranto pour permettre aux sourds de bénéficier d'une grammaire simple et d'un vocabulaire plus vaste. Cependant, l'espéranto n'a jamais obtenu le succès mondial rêvé par son créateur. Bien que les adeptes de ce mouvement se réunissent annuellement depuis sa création, ils n'ont toujours pas obtenu le statut de langue internationale officielle pour l'espéranto. Parmi les autres langages inventés par les hommes pour communiquer entre eux, on peut également citer le volapük, inventé en 1880 par l'évêque allemand Johann Martin Schleyer, qui s'est révélé trop difficile à apprendre et à parler.


Un exemple plus récent est l'« anglais fondamental » ou basic english, inventé entre 1925 et 1930 et soutenu à l'époque par Churchill et Roosevelt. Enfin, l'interlingua, créé en 1951 par l'Association internationale de langue auxiliaire, est surtout utilisée dans les revues internationales scientifiques et technologiques afin de réduire les coûts de traduction.

Le Lundi 08 Octobre 2007 à 16:08
Article écrit par regine ()




fleche Voir les autres articles commençant par E
 
Articles précédents :
  •  Pepsi ou Pepsi Cola : le numéro 2 de la boisson gazeuse dans...
  •  Fnac : chaîne spécialisée dans la distribution de produits c...
  •  Cabinet de recrutement : à quoi ça sert ?
  •  Royaume du Cambodge : un pays d'Asie du Sud-Est fier de son ...
  •  Nike : marque américaine de chaussures, accessoires, vêtemen...

Articles suivants :
  •  Vueling.com : compagnie aérienne et réservation de vols "l...
  •  Groupe Monoprix : magasin d'alimentation, de mode, de cosm...
  •  Aer Arann : compagnie aérienne low cost Irlandaise desserv...
  •  VirginMega : site de téléchargement de musique en ligne...
  •  Course en ligne : faire les courses en ligne chez Telemark...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 2 commentaires pour cet article :

 Esperantohm a écrit [22/10/2007 - 07h28] 
Esperantohm

Bonjour Régine,

Très sympa, ton article, mais il comporte quelques inexactitudes voici donc quelques remarques et précisions :

« Les efforts en matière de communication universelle ont ensuite donné naissance à la création de langues véhiculaires telles l'espéranto, le volapük ou l'interlingua. L'histoire de l'espéranto et son développement en ont fait la langue artificielle la plus répandue. L'espéranto a été inventé en 1887 par un physicien polonais, Ludwik L. »

En fait les tentatives ont été très nombreuses : pas moins de 600. Ensuite, Zamenhof n'était pas "physicien" (c'est un piège de l'anglais mal traduit !) mais à l'origine médecin, puis ophtalmologiste. Voir : http://www.esperanto-sat.info/article716.html


« Zamenhof, sur une combinaison de latin, de langues romanes et de langues germaniques. Né à la frontière entre la Pologne et la Russie, le linguiste d'origine juive rêvait de mettre fin aux conflits nationaux et raciaux en unissant les peuples du monde dans une langue internationale que chacun apprendrait après sa langue maternelle. »

Zamenhof n'était pas linguiste non plus, mais ophtalmologiste, polyglotte (au moins 12 langues) et passionné de langues. Pour avoir un aperçu de la situation actuelle et des applications de l'espéranto : http://www.esperanto-sat.info/article13.html

« Cependant, l'espéranto n'a jamais obtenu le succès mondial rêvé par son créateur. »

Si, il l'a même dépassé. C'est quand les usagers ont constaté le bon fonctionnement de la langue qu'ils ont eu des ambitions mondiales. L'objectif premier que s'était fixé le Dr Zamenhof est pleinement réalisé. Que chaque personne ayant appris la langue puisse l'utiliser pour communiquer avec des personnes d'autres nations, que cette langue soit ou non adoptée dans le monde entier, qu'elle ait ou non beaucoup d'usagers.

« Bien que les adeptes de ce mouvement se réunissent annuellement depuis sa création, ils n'ont toujours pas obtenu le statut de langue internationale officielle pour l'espéranto. »

Ce ne sont pas des "adeptes", mais des usagers. Et il y a beaucoup d'applications autres que les congrès (voir les documents indiqués ci-dessus). Le développement de ses applications s'accélère avec Internet.

« Enfin, l'interlingua, créé en 1951 par l'Association internationale de langue auxiliaire, est surtout utilisée dans les revues internationales scientifiques et technologiques afin de réduire les coûts de traduction. »

Cette phrase devrait être écrite au passé : "a été surtout utilisé". L'IALA n'a rien à voir dans ce projet (presque tous les linguistes qui ont collaboré dans l'IALA se sont détournés de Gode en raison d'un désaccord). En fait, le seul but visé par son auteur, le prof. Alexander Gode, était l'usage passif.

Bonne journée !

Henri Masson
Coauteur de "L'homme qui a défié Babel" avec René Centassi, ancien rédacteur en chef de l'AFP. Paru en première édition en 1995 chez Ramsay, en seconde édition en 2001 chez L'Harmattan simultanément avec sa traduction en espéranto. Publié en 2005 en coréen et espagnol, en février 2006 en lituanien, en octobre 2007 en tchèque. Primé en 2002 par la Fondation Grabowski de l'UEA. Consacré Livre de l'année 2005 recommandable à la jeunesse par le monde coréen de l'édition. A été enregistré sur cassette par l'Association des Donneurs de Voix pour les déficients visuels. Plus d détails sur : http://www.esperanto-sat.info/article1010.html. Les deux premiers chapitres de cet ouvrage, et sa préface écrite par le petit-fils du Dr Zamenhof, peuvent être lus librement et gratuitement sur : http://www.esperanto-sat.info/article1028.html.




 Jeremie1987 a écrit [23/10/2007 - 00h38] 
Jeremie1987

Il faut une langue commune neutre pour l'Europe, après avoir adopté une monnaie unique vraiment européenne, et pas une des monnaies nationales qu'on aurait imposé aux autres pays ! Choisir l'anglais comme langue commune (sous prétexte que c'est la langue internationale) est aussi stupide qu'aurait été le fait de prendre le dollar pour monnaie sous prétexte que c'est la monnaie internationale !





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi






On doit l’invention de l’espéranto à un linguiste polonais Zamenhof, à la fin du XIXème siècle. Conçue pour être utilisée dans le monde entier, cette langue n’est pas devenue universelle comme le souh...