Esclavage ou traite négrière : histoire d'un "commerce triangulaire" marquant


Partager




La « traite négrière » est le terme le plus souvent retenu aujourd'hui pour nommer le commerce d'hommes et de femmes noirs. On a utilisé également le terme de «commerce de nègres » ou plus souvent celui de « Traite des Noirs. » Ces termes définissent tous les commerces d'esclaves dont ont été victimes des millions de noirs africains. La traite négrière doit pourtant être distinguée de l'esclavage. Même s'ils sont très souvent liés, ils ne vont pas systématiquement de pair. En effet, il existe des systèmes esclavagistes dans lesquels la traite n'est pas présente.



Pour être en adéquation avec la bonne définition de la traite des noirs, il faut combiner certains éléments : les victimes sont des noirs, la traite suppose un réseau d'approvisionnement organisé, l'endroit où l'esclave est capturé et le lieu de sa servitude sont éloignés l'un de l'autre. La traite négrière est une activité marchande où il y a producteurs et des acheteurs Il y a eu trois traites négrières : la traite orientale, la traite occidentale ou traite atlantique et la traite intra-africaine dite « Traite Interne ». La traite dite orientale était en grande partie contrôlée par des musulmans. La principale destination des esclaves était l'Empire arabe puis l'Empire Ottoman. La traite atlantique consistait en un commerce triangulaire (Europe, Afrique, Etats-Unis). Toutes ces formes de traites constituent un phénomène historique de très grande ampleur en raison du nombre de victimes.


Olivier Pétré-Grenouilleau, dans un essai, estime à 42 millions le total de victimes pour les trois traites négrières : 17 millions de personnes pour la traite orientale, faite par les musulmans ,14 millions de personnes pour la traite intra-africaine, faite par les royaumes africains et 11 millions de personnes pour la traite atlantique, faite par les Européens et les Américains. Et même les estimations plus optimistes affichent plusieurs millions de victimes. Plusieurs textes ont tenté de définir la notion d'esclavage.


Selon l'Académie française, l'esclave est une « personne qui n'est pas de condition libre, qui appartient à un maître exerçant sur elle un pouvoir absolu ». La Société des nations dans une convention relative à l'esclavage datant de 1926 définit la traite des esclaves comme « tout acte de capture, d'acquisition ou de cession d'un individu en vue de la réduire en esclavage; tout acte d'acquisition d'un esclave en vue de le vendre ou de l'échanger; tout acte de cession par vente ou échange d'un esclave acquis en vue d'être vendu ou échangé, ainsi que, en général, tout acte de commerce ou de transport d'esclaves ». En France, en 1642 , Louis XIII autorise la traite et l'esclavage. En 1685, c'est l'adoption du Code noir, qui définit le statut juridique des esclaves dans les colonies françaises.En 1794, la Convention décrète l'abolition de l'esclavage. Il sera rétabli par Bonaparte en 1802, puis abolit dans les colonies françaises sous la IIe République. En 1865, aux États-Unis, c'est la fin de la guerre de Sécession et l'abolition de l'esclavage. Le Brésil, en 1888, est le dernier pays d'Amérique latine à abolir l'esclavage.
esclavage


Des jours de commémoration de l'abolition existent dans la plupart des îles des Antilles. L'Organisation internationale du travail (OIT) estime à 25 millions le nombre de personnes vivant actuellement dans des conditions assimilables à de l'esclavage, d'où le terme d' «esclavage moderne ». Selon l'ONU, chaque année, deux millions de personnes sont réduites en esclavage.

Le Jeudi 15 Novembre 2007 à 14:28
Article écrit par Frédérique ()




fleche Voir les autres articles commençant par E
 
Articles précédents :
  •  Coriolis Télécom : opérateur de téléphonie mobile en France
  •  Marché de Noël Melun : date du 21 décembre 2013 au 05 janvie...
  •  La Silicon Valley : le berceau de la haute-technologie
  •  Kenya : un voyage au coeur de l'Afrique sauvage
  •  Manioc : un aliment méconnu au valeur nutritive

Articles suivants :
  •  Diamant-unique.com : vente de bijoux en or et en diamant e...
  •  Credinoe.com : une solution de rachat de crédit en ligne...
  •  Pascal Obispo : auteur-compositeur et interprète français ...
  •  Réussir votre mariage : quelques astuces à ne pas négliger...
  •  Marché de Noël Saint Malo : date du 17 Décembre au 24 Déce...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 2 commentaires pour cet article :

 jessicaps a écrit [05/12/2008 - 09h45] 
jessicaps

Je veux savoir qui a pris cette photo.




 anas a écrit [12/01/2009 - 17h49] 
anas

:-C moi aussi je veux savoir qui a pris cette photos ?





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   histoire Histoire
   esclavage Esclavage



La traite négrière est un trafic consistant à échanger des marchandises contre des noirs africains ou à les acheter pour les employer ou les revendre en qualité d'esclaves. Malheureusement, de nos j...