Eric Woerth : ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique du gouvernement Fillon


Partager




Né le 19 janvier 1956 à Creil, Eric Woerth a occupé les postes de chef de mission à la direction financière du groupe Pechiney en 1982, avant de prendre la tête de l'Agence pour le développement de l'Oise en 1986. Formé à HEC et à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris (sciences po), il a, à 51 ans, acquit une solide expérience en politique. Il commence sa carrière en politique comme membre du conseil régional de Picardie en 1986, dont il sera le vice président de 1992 à 1998.



En 1995, il est élu Maire de Chantilly (Oise), mandat qu'il abandonne pour devenir premier adjoint suite à son entrée au gouvernement. En mai 2005 il est élu Député de l'Oise. Pour son premier poste ministériel il est nommé Secrétaire d'État à la Réforme de l'État, auprès du ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l'Etat, de 2004 à 2005. Il quittera ce ministère avec l'arrivée de Dominique De Villepin, suite au remaniement ministérielle, et retrouvera alors son siège de député. Durant cette période ministérielle, il forme et préside le club de réflexion : La Boussole, qui regroupe trente-huit députés UMP "réformistes", qui soutient Jacques Chirac et son Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin. De plus, Eric Woerth est trésorier de l'UMP depuis 2002. Bien que "juppéiste", il a gardé ce poste stratégique après l'arrivée à la tête du parti de Nicolas Sarkozy fin 2004. Il a été trésorier de campagne de ce dernier après l'avoir été pour l'élection de Jacques Chirac en 2002. En outre, Eric Woerth est membre du bureau politique de l'UMP depuis 2002.


Et en novembre 2004, il est devenu également vice-président de Dialogue et Initiative, un club cofondé par Jean-Pierre Raffarin. Le 18 mai 2007, il est nommé Ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique, par le nouveau Premier Ministre François Fillon. Devenu un proche de Nicolas Sarkozy, il garde une amitié très forte avec Alain Juppé. Sa mission principale pour la législature à venir est de mettre en place un projet de loi en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat.


Cela se traduisant notamment par la mise en place d'un régime d'exonération d'impôt sur le revenu des heures supplémentaires ou complémentaires de travail. Conformément aux engagements du Président de la République, sous la formule « travailler plus, pour gagner plus », les salariés devront pouvoir allonger leur temps de travail pour augmenter leur pouvoir d'achat. De plus cette initiative est censée inciter les entreprises à accroître leur offre de travail. Pour les employeurs, les heures supplémentaires bénéficieraient d'une réduction forfaitaire de cotisations sociales. Cette réduction sera plus importante pour les petites et moyennes entreprises de 20 salariés au plus. Cette mesure s'adressera à tous les employés, du secteur privé comme du secteur public, aux temps pleins comme aux temps partiels. L'objectif du gouvernement est que cette mesure soit mise en place le premier octobre 2007. L'autre mesure qui attire les foudres de l'opposition est la baisse des impôts avec l'instauration du bouclier fiscale à 50%, qui signifie que personne ne devra reverser plus de la moitié de ce qu'il gagne au Trésor Public.
eric woerth


Cette mesure vise principalement à rapatrier en France les investisseurs, qui ont quitté le pays en masse à cause de la charge fiscale trop importante. Si ces deux projets de loi font "la une" des médias, il est à noter également que d'autres mesures sont envisagées pour favoriser le travail et le pouvoir d'achat. Ainsi on retrouve une exonération des rémunérations versées aux jeunes, pour un travail exercé pendant leurs années d'études, un crédit d'impôt pour les personnes souhaitant devenir propriétaires, un allégement des droits de succession et de donation, l'aménagement des « parachutes dorés » et des dispositions relatives au revenu de solidarité active (RSA aide complémentaire pour le retour à l'emploi). Le programme de M. Woerth pour cette législature est donc chargé, ne doutons pas que certaines mesures susciteront la contestation de la part des syndicats, mais cela permettra peut être de remettre la France sur le même niveau de compétitivité que nos partenaires européens.

Le Lundi 25 Juin 2007 à 15:39
Article écrit par Djafar ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  ministres, chef de gouvernement, gouvernement, premier ministre, classe politique française Gouvernement Sarkozy : composition de l'équipe
politique de François Fillon



fleche Voir les autres articles commençant par E
 
Articles précédents :
  •  Hollywood : le berceau du cinéma « made in USA »
  •  Led Zeppelin : le groupe de rock anglais, précurseur du hard...
  •  Vin Diesel : une étoile montante du cinéma d'action hollywoo...
  •  Ralph Lauren : prêt-à-porter, maroquinerie, accessoires, lit...
  •  Roger Hanin : un acteur français incontournable !

Articles suivants :
  •  The Fratellis : le groupe qui chante "Chelsea Dagger"...
  •  Christine Boutin : ministre du Logement et de la Ville du...
  •  Oran : capitale du Raï, port et radieuse ville du nord-oue...
  •  Oto-rhino-laryngologiste ou ORL : pour les affections des ...
  •  FlyNordic : une compagnie aérienne suédoise proposant des ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !



Eric Woerth : fiche détaillée  



Eric Woerth


(0 vote)
Nom : Woerth

Prénom : Eric

Age : 63 ans

Retrouvez Eric Woerth sur Star Buzz !



Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 2 commentaires pour cet article :fichePersonnalite.php

 mum a écrit [25/06/2007 - 20h47] 
mum

ET le relèvement du plafond du minimum vieillesse actuellement de 636,29 euros ,par mois ,avec des frais de logement social de 550 , euros de frais fixes par mois, une personne seule pour tout assummer, vous pouriez vivre avec ça ? Vous payez la baguette le même prix que moi, et tout le reste, mon estomac est comme le votre ,mais pas le revenu?pensez un peu à nous ,sinon donnez nous un pilulle de scyanure, ce serait plus humain AME




AME


 Djafar a écrit [26/06/2007 - 11h09] 
Djafar

Je ne peux que vous conseiller de prendre contact avec la CRAM de votre département, car il existe d’autres aides qui ne sont pas prises en compte dans le calcul du revenu minimum de vieillesse, comme par exemple les aides aux logements ou l’allocation supplémentaire d’invalidité. Ceci tient lieu d’un simple avis et c’est pourquoi s’adresser à des spécialistes semble la meilleure solution, car en effet il semble inconcevable de ne disposer que de 136,29 euros par mois pour vivre.




Aladdin, crétin



Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique
   gouvernement Gouvernement
   ministeres Ministères
   partis politiques Partis politiques



En charge d’un projet fiscal innovant et ambitieux, le Ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique, arrivera-t-il, en compagnie de Mme Christine Lagarde, Ministre de l’économie,...