Comment créer une entreprise en Angleterre?


Partager




Si vous désirez vous implanter en Angleterre en tant que chef d'entreprise, il vous faut d'abord effectuer une étude de marché. Adressez-vous dans un premier temps au CFCE (centre français du commerce extérieur), à la chambre de commerce et d'industrie de votre région qui comprend un service international, à la mission économique de l'ambassade de Grande-Bretagne à Paris, ou encore à Ubifrance, agence spécialisée dans le développement international des entreprises. Cette dernière pourra vous informer ou vous aider à monter votre dossier.



À voir aussi la chambre de commerce franco-britannique à Paris, l'Invest in Britain Bureau à Paris : cet organisme propose assistance et conseil aux chefs d'entreprise souhaitant s'implanter au Royaume-Uni, notamment sur le choix d'un site, sur la main-d'oeuvre, les fournisseurs locaux, les transports ou encore les subventions. Quant à la Maison des Français à l'étranger, toujours à Paris, elle fournit informations et conseils en matière de fiscalité ou de protection sociale dans le pays d'accueil. Sinon, voyez le centre de sécurité sociale des travailleurs migrants à Paris qui vous renseigne sur les régimes sociaux dans les différents pays. Norcomex est également une bonne piste pour ceux qui habitent la région Nord/Pas-de-Calais. Dépendant de la chambre de commerce, elle s'adresse aux entreprises françaises désirant développer une activité à l'étranger et vous accompagne dans le domaine économique, commercial, juridique, fiscal et douanier avec un réseau de partenaires dans le monde entier. N'hésitez pas non plus à pousser la porte de la chambre de commerce française en Grande-Bretagne à Londres.


Elle édite des guides pratiques et peut réaliser votre étude de marché à votre place mais également mener des prospections, rechercher des partenaires, des locaux et faire à votre place les formalités fiscales et administratives. Ces services sont payants mais vous serez au moins sûr de n'avoir rien oublié. Le poste d'expansion économique auprès de l'ambassade de France joue le même rôle ainsi que l'Invest in Britain Bureau à Londres. Voyez aussi le « Department of trade and Industrie » et le « Business Link », un réseau qui offre des conseils personnalisés.


Sur place, voyez encore les Local Enterprise Agencies et les Training and Enterprise councils. En ce qui concerne les structures juridiques à adopter, si vous êtes seul, vous pourrez créer une « Sole Trader Enterprise » pour les petits commerçants ou artisans. Pour ne pas être entièrement responsable sur ses biens propres, il peut créer un « trust » en transférant son patrimoine sur une ou plusieurs personnes afin que l'on ne puisse y toucher en cas de problèmes. Vous pourrez également créer une « Single Member Private limited company » proche de l'EURL sans capital minimal imposé. Sachez que dans ce cas, si vous gérez mal vos affaires, vos biens propres peuvent être mis en cause. Si vous êtes plusieurs associés, vous pourrez adopter la « Private limited company » ou SARL ou une « Public Limited Company » à l'image de la société anonyme française avec un capital minimum de 50 000 livres. Existe encore la « Partnership » pour les professions libérales. Vous pourrez également en Angleterre si vous avez déjà une entreprise en France, créer un bureau de représentation ou une succursale.
entreprise en Angleterre


En ce qui concerne les démarches à suivre, renseignez-vous auprès des organismes suscités mais sachez qu'elles sont très rapides en Angleterre mais il est conseillé de prendre un avocat spécialisé qui s'occupera de tout. Selon votre structure, vous aurez des frais à payer pour la constitution de votre société (frais d'enregistrement, établissement des statuts, honoraires de l'avocat, registres obligatoires, etc.). Une particularité existe au Royaume-Uni, la société préconstituée : il s'agit là d'acheter une « Private Limited Company » déjà constituée, inscrite mais n'ayant jamais pratiqué d'exercice ce qui vous procure un gain de temps considérable. C'est ce qu'on appelle une société en kit et qui peut exercer en 24 h. Sachez que les formalités sont beaucoup plus simples et moins coûteuses qu'en France pour créer une entreprise en Angleterre. En ce qui concerne les impôts et la fiscalité, l'impôt sur le revenu pour un entrepreneur individuel va de 20 à 40 % selon les bénéfices. Pour les autres sociétés, les taux de l'impôt sur les sociétés varient de 31 % à 21 %, selon la structure et le bénéfice. Quant à la TVA, elle varie selon les produits de 0 %, 5%, à 17,5 %. À noter également qu'en Angleterre, il n'existe pas d'impôt sur la fortune, de taxe professionnelle ni même de taxe d'apprentissage. En ce qui concerne les cotisations sociales pour vos salariés, il n'y en a aucune si le salaire est inférieur à 62 livres par semaine et la cotisation varie en fonction du montant du salaire. Le salarié, si son salaire dépasse 62 livres par semaine, doit payer 10 %, quant au chef d'entreprise, il va cotiser selon les cas, de 0 %, 3%, 5% ou 10 %. Bien sûr les charges sont moindres mais la couverture sociale est bien moins protectrice qu'en France. Il est donc conseillé de souscrire des assurances complémentaires qui sont facultatives (fonds de pension ou assurance médicale). En Angleterre, le SMIC n'existe pas et le chef d'entreprise devra prendre les impôts de ses employés à la base pour les reverser au Trésor Public comme en Belgique. Attention cependant, étant donné la fiscalité avantageuse et le faible coût des charges sociales, beaucoup d'entrepreneurs s'installent au Royaume-Uni pour ces raisons mais les domiciliations fictives sont étroitement surveillées ! Pour vous implanter, vous pourrez bénéficier d'aides de votre conseil régional, de prêt sans intérêt dans certains cas, ou de prêts garantis en Angleterre par le Ministère de l'Industrie. De même, si vous vous installez dans des régions minières sinistrées, vous aurez droit également à des aides d'implantation au niveau régional et à des exonérations de charges et d'impôts. Adressez-vous à la chambre de commerce et d'industrie locale. Il est bien tentant, avec toutes ces conditions favorables de créer une entreprise en Angleterre mais veillez bien à votre protection sociale car vous pourriez avoir de mauvaises surprises !

Le Mardi 06 Mai 2008 à 17:06
Article écrit par Toli. ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Comment creer son entreprise, démarches, créer son entreprise à l'étranger, maroc Comment créer son entreprise ?


fleche Voir les autres articles commençant par E
 
Articles précédents :
  •  Devenir Eleveur : les conditions à remplir...
  •  La Mecque : un lieu sacré pour tous les musulmans du monde...
  •  Garnier : tout une gamme de produits innovants pour prendre ...
  •  Le Kremlin de Moscou : la visite de la Russie commence par l...
  •  Tim Roth : biographie d'un acteur vu dans "Pulp Fiction" et ...

Articles suivants :
  •  Aéroport de Marrakech - Menara
  •  Belavia : compagnie aérienne biélorusse pour Minsk
  •  Spa : massages, soins esthétiques et bien-être pour tous
  •  Arthur Schopenhauer : philosophe allemand de l'école Exist...
  •  Biélorussie : pays d'Europe de l'est aux frontières de la ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   emploi Emploi



L’Angleterre attire les jeunes à la recherche d’un emploi, c’est bien connu, même si les prestations sociales ne sont pas comparables à celles de la France. Elle attire aussi les chefs d’entreprise qu...